Étude clinique chinoise : «Un jeûne hydrique de 5 jours a diminué les facteurs de risque du syndrome métabolique et augmenté les biomarqueurs anti‐âge sans toxicité»

Je cite :

« Monsieur le rédacteur,

Le jeûne est connu pour avoir de nombreux avantages pour la santé, tels que la prolongation de la durée de vie et la suppression de la tumorigenèse.

Dans la présente étude, nous avons systématiquement évalué les effets du jeûne uniquement hydrique sur le syndrome métabolique et les marqueurs de risque liés à l’âge chez 45 individus de poids normal.

Comme indiqué, une réduction de 4,59 kg du poids corporel, une réduction de 9,85 cm du tour de taille et une réduction de 1,64 kg/m2 de l’indice de masse corporelle (IMC) ont été observées au cours d’un jeûne de 5 jours uniquement dans l’eau (Figures 1A-1C).

Après réalimentation pendant 1 mois (jour 38), le poids corporel, le tour de taille et l’IMC étaient toujours inférieurs au niveau de référence (figures 1A à 1C).

La pression artérielle (TA) a diminué de manière significative pendant le jeûne uniquement hydrique, la pression artérielle diastolique diminuant davantage que la pression artérielle systolique et les deux ont progressivement augmenté jusqu’au niveau de référence de 98 jours (figures 1D et 1E).

Étant donné que de nombreuses études sur le jeûne ont montré que la réduction de la TA diastolique ne dépassait pas la réduction de la TA systolique, de futures études sont nécessaires sur le jeûne uniquement hydrique et la réduction de la TA.

L’insuline a chuté d’environ 2,8 fois plus bas que le niveau de référence pendant le jeûne à l’eau uniquement (Figure 1F). Le facteur de croissance analogue à l’insuline 1 (IGF-1) a diminué de 26 % au total pendant le jeûne hydrique uniquement et a diminué davantage chez les femmes que chez les hommes (Figure 1G et Tableau S1).

Des études futures porteront sur la DISPARITÉ SEXUELLE de la réduction de l’IGF‐1 pendant le jeûne à l’eau uniquement. 

Le nombre de cellules pan-T, de cellules CD4+T, de cellules CD8+T et de cellules B a diminué pendant le jeûne uniquement hydrique (Figures 1H-1K).

En revanche, la fréquence des cellules Treg a augmenté de manière significative pendant le jeûne et a toujours dépassé le niveau de référence 3 mois après la réalimentation (figures 1L et 1M).

Il s’agit d’un avantage important, car les cellules Treg ont des effets anti‐inflammatoires.

En ce qui concerne les hormones thyroïdiennes, la T4 augmente rapidement pendant le jeûne, tandis que la T3 et la TSH diminuent (Figures 1N‐1P).

La diminution du niveau de T3 pendant le jeûne hydrique est particulièrement importante car un faible niveau de T3, sans altérer la fonction thyroïdienne, est fortement associé à la longévité. 

La présente étude a suggéré que le jeûne à base d’eau uniquement pour de nombreux paramètres était similaire à la restriction calorique et à un régime imitant le jeûne*. »

*Jeûne modifié.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8320652/

Pour mieux connaître le jeûne, ses possibilités thérapeutiques, ses limites et ses contre-indications, allez ici. Pour discuter du jeûne sur Facebook, allez ici.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s