Votre foi est votre fortune – Chapitre 10 – À celui qui a

Victor_Dubreuil_-_Barrels_on_Money_c._1897_oil_on_canvas-620x330

Barils d’argent – Victor Dubreuil (1897)

Prenez donc garde à la manière dont vous écoutez; car on donnera à celui qui a, mais à celui qui n’a pas, on ôtera même ce qu’il croit avoir. – Luc 8:18

La Bible, qui est le plus grand livre psychologique jamais écrit, avertit l’homme d’être conscient de ce qu’il entend. Puis, de suivre ce conseil : « à celui qui a, il sera octroyé et celui qui n’a pas on ôtera« .

Bien que beaucoup considèrent cette déclaration comme l’une des paroles les plus cruelles et injustes attribuées à Jésus, c’est en fait une loi juste et miséricordieuse basée sur le principe immuable d’expression de la vie.

L’ignorance de l’homme de la loi et de son fonctionnement ne l’excuse, ni le sauve des conséquences éventuelles.

La loi est impersonnelle et donc ne fait pas acception de personnes [Actes 10:34; Romains 2:11].

L’homme est donc prévenu d’être sélectif dans ce qu’il entend et accepte comme vrai.

Tout ce que l’homme accepte comme vrai laisse une impression sur sa conscience et dans le temps sera définie comme preuve ou réfutation (s’il change son impression, NDT).

L’audition consciente et lucide est un moyen parfait par lequel l’homme peut enregistrer des impressions.

Ainsi, l’homme doit se discipliner pour entendre que ce qu’il veut entendre, indépendamment de rumeurs diverses ou de ce que lui rapportent ses sens.

S’il ne se fie qu’à ce qu’il désire entendre, il ne réagira alors uniquement qu’aux impressions qu’il a décidées.

Cette loi est implacable.

S’il se discipline parfaitement, l’homme devient incapable d’entendre autre chose que celui qui contribue à son désir.

Dieu, comme vous l’avez compris, qui est la Conscience inconditionnée, vous donne tout ce dont vous êtes conscient d’être.

Être conscient d’être ou d’avoir quelque chose manifeste ce dont vous êtes conscient d’être ou avoir.

Toute la loi repose sur ce principe immuable.

Il est impossible pour quoi que ce soit d’être autre chose que ce qu’il est conscient d’être.

« A celui qui a (ce dont il est conscient d’être), il doit être donné. » Que cela soit bon, mauvais ou neutre, cela n’a pas d’importance. L’homme reçoit multiplié au centuple ce qu’il est conscient d’être. Conformément à cette loi immuable, « Pour celui qui n’a pas, même ce qu’il a lui sera repris. » Ainsi, les riches deviennent plus riches et les pauvres deviennent plus pauvres. Vous ne pouvez qu’accroitre que ce dont vous êtes conscient d’être.

Salvator_Rosa_(Italian_-_Allegory_of_Fortune_-_Google_Art_Project

Allégorie de l’abondance – Salvator Rosa (1658)

Toutes choses graviteront autour de cette conscience avec laquelle elles sont en harmonie. De même, toutes les choses s’écarteront de la conscience avec laquelle elles sont en désaccord.

Divisez la richesse du monde de manière égale entre tous les hommes et dans un court laps de temps, cette division égale sera  à nouveau disproportionnée comme à l’initial. La richesse trouvera son chemin dans les poches de ceux dont elle a été prise.

Au lieu de rejoindre le chœur des démunis qui insistent sur la destruction de ceux qui ont la richesse, reconnaissez cette loi immuable d’expression de la vie. Reconnaissez consciemment ce que vous désirez pour vous-même.

Une fois définie, votre réclamation consciente établie (en vous imprégnant du sentiment d’avoir obtenu ce que vous désirez, NDT), continuez dans cette confiance jusqu’à ce que la récompense soit reçue.

Aussi sûrement que le jour succède à la nuit, tout attribut, consciemment revendiqué, se manifestera.

Ainsi, ce qui dans les conventions apparaît comme loi injuste et cruelle est aux yeux de l’individu éclairé des déclarations des plus miséricordieuses et de vérité.

«Je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir» [Matthieu 5:17]. Rien n’est vraiment détruit. Toute destruction apparente est le résultat d’un changement dans la conscience.

La conscience remplit toujours pleinement l’état dans lequel elle habite.

L’état de conscience de ceux qui ne connaissent  cette loi est détaché et est alors destructeur.

Toutefois, cela peut être préparatoire à un nouvel état de conscience.

Revendiquez d’être ce que vous voulez au point d’entre être rassasié.

«Rien n’est détruit. Tout est accompli ».

« A celui qui a ( l’état de conscience équivalent, NDT), il sera donné« 

horn-of-plenty

La Corne d’abondance

Une réflexion sur “Votre foi est votre fortune – Chapitre 10 – À celui qui a

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s