Manifester ses désirs : une simple méthode qui marche

 

En 1926, un publicitaire de Chicago publie un livre relatant son expérience personnelle sur une méthode pour manifester ses désirs. Elle lui aurait notamment permis de multiplier ses revenus de façon considérable et de se faire des amis. C’est un livre simple, court d’une vingtaine de pages et efficace. Désirant rester anonyme, il publie son livre sous un pseudonyme RHJ, puis R. H. Jarrett. On le trouve en France sous le titre : « Ça marche » ou « Ça fonctionne » pour 3 € environ.
Voici la méthode :

1)    Créez une liste où vous écrirez les choses que vous désirez profondément. Lisez la liste de vos désirs trois fois par jour : le matin, le midi et le soir.

2)    Concentrez-vous souvent sur vos désirs. Emplissez régulièrement votre conscience de ces désirs.

3)    Gardez cette liste sur le sceau du secret. N’en parlez à personne, excepté à votre esprit subconscient qui est dans vous.

 

L’auteur conseille de préciser les détails concernant chaque désir. Ainsi, si vous désirez obtenir une voiture d’une certaine marque, Jarrett conseille de le noter sur la liste. En outre, il vous prendra peut-être quelques jours pour être à l’aise avec vos désirs et la manière dont vous les avez formulés. Si vous sentez que vous devez les modifier ou les remplacer, faites-le. Si vous voulez une certaine somme d’argent ou un certain emploi, votre subconscient va peut-être vous réorienter sous quelques jours en vous faisant ressentir la nécessité de mieux cibler votre désir. Mais n’en parlez à personne, rappelle l’auteur. Il affirme que cela ne marche pas si vous êtes entourés de sceptiques. Donc gardez-le pour vous.

Depuis que ce livre oublié est revenu sur le circuit, des centaines de personnes qui ont appliqué sa méthode confirment son efficacité. Des témoignages intéressants peuvent être lus sur la page commentaires de la page d’Amazon.com (en anglais). Ma connaissance des lois de la conscience telles qu’expliquées par Neville Goddard ou Joseph Murphy explique tout à fait l’efficacité de la méthode. C’est le résultat de la concentration de pensée. Si on attire ce sur quoi la conscience se focalise, cette simple méthode s’explique. Pour éviter d’être submergé, il suffit de limiter le nombre de désirs sur lesquels on travaille en même temps.

Une autre chose est de ne pas désirer à faire du mal à l’autre. Ne cherchez pas à séduire le mari de votre meilleure amie ou qu’il quitte sa femme et ses enfants pour vous. Cherchez plutôt à attirer quelqu’un qui vous correspond et qui vous plaît physiquement sachant que cette personne existe certainement. Faites donc à autrui ce que vous voulez qu’il vous fasse. Et rappelez-vous que « tout est à l’intérieur de vous » (Neville Goddard). Et n’hésitez pas à partager vos succès sur le blog.

Bonne chance à tous.

YC

Cinq conseils pour réussir votre année 2018

À tous les abonnés et visiteurs du blog Metanoialaporteauxmiracles.com, je veux souhaiter une très bonne année 2018. Que tous vos vœux les plus chers d’abondance, d’amour, d’amitié, d’évolution spirituelle et de pouvoir sur votre vie se manifestent. Ces paroles que l’on répète traditionnellement ne que sont vides si elles ne sont pas ensemencées d’un fort sentiment de foi et de conviction. Voici donc quelques conseils pour manifester vos désirs en cette année 2018.

1)    Aimez-vous. Pour cela, pardonnez-vous vos erreurs sachant qu’elles vous ont permis de mûrir. Mais ne laissez pas le passé empoisonner votre futur. Faites donc la paix avec votre passé.

2)    Ne vous laissez pas culpabiliser. Ni par les autres, ni par votre conscience. Pour cela, faites du mieux que vous pouvez et faites à autrui ce que vous aimeriez que l’on vous fasse et assumez d’être ce que vous êtes et de désirez ce que vous désirez.

3)    Extirpez de votre subconscient les émotions destructrices. Faites la liste de toutes les émotions que vous entretenez qui travaillent contre vous et engagez-vous à travaillez dessus.

4)    Soyez reconnaissant. Pratiquez l’acte de gratitude pour tout ce que vous avez déjà et surtout, ressentez ce sentiment de reconnaissance en vous-même.

5)    Faites une liste de vos désirs profonds. Puis engagez-vous à travailler dessus. Une excellente méthode qui a fait ses preuves dans le milieu de la métaphysique est de faire une liste sur papier de tout ce que vous désirez en étant raisonnable afin de ne pas créer de résistance de la part de votre subconscient. Ensuite, il vous suffira de lire la liste tous les soirs avant de vous coucher 3 fois. Et 3 fois le matin au réveil. Puis vous n’y pensez plus de la journée. Par ce rituel, vous imprégnerez votre subconscient qui enclenchera les forces qui vont vous amener à la matérialisation de vos désirs. Il vous faudra le faire tous les jours. Cela peut sembler ridicule, mais ça marche.  Je reparlerai de la méthode dans quelques jours.

Je suis encore peu disponible car je finis mon livre sur le jeûne. Il devrait être terminé au plus tard début février. Ensuite, je reprendrai l’écriture du blog avec des articles encore plus intéressants et passionnants. Je vous demande encore un peu de patience.

Très bonne année 2018.

Yéléna Citor

La symbolique cachée derrière Noël

 

À cette époque-là parut un édit de l’empereur Auguste qui ordonnait le recensement de tout l’Empire. 2 Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. 3 Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville d’origine. 4 Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée dans la ville de David, appelée Bethléhem, parce qu’il était de la famille et de la lignée de David. 5 Il y alla pour se faire inscrire avec sa femme Marie qui était enceinte. 6 Pendant qu’ils étaient là, le moment où Marie devait accoucher arriva, 7 et elle mit au monde son fils premier-né. Elle l’enveloppa de langes et le coucha dans une mangeoire parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans la salle des hôtes. 8 Il y avait dans la même région des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour y garder leur troupeau.

9 Un ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur resplendit autour d’eux. Ils furent saisis d’une grande frayeur. 10 Mais l’ange leur dit: « N’ayez pas peur, car je vous annonce une bonne nouvelle qui sera une source de grande joie pour tout le peuple: 11 Aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur qui est le Messie, le Seigneur. 12 Voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une mangeoire. »

Jésus est-il né un 25 décembre ?

Probablement non, et cela n’a aucune importance. Le 25 décembre est la date choisie en 354 apr. J.-C par le pape Liberius pour la remémoration de la naissance du Christ. De nos jours, les Chrétiens orthodoxes de Russie, de Géorgie ou les Coptes d’Egypte ou d’Ethiopie qui s’appuient sur le calendrier Julien fêtent leur Noël le 7 janvier. Le fait que certains choisissent une date plutôt qu’une autre ne change absolument rien. Ce qui importe est la mémoire de la naissance du Christ.

Ces deux dates suivent de plusieurs jours le solstice d’hiver qui a lieu dans l’hémisphère nord autour du 21 décembre. Ce jour marque l’ « arrêt du soleil » comme le craignaient nombre de traditions païennes de l’Antiquité. Le soleil qui a entamé sa descente depuis le 21 juin (baisse de la durée des jours et de l’ensoleillement) s’arrête le autour du 22 décembre pour reprendre sa course en remontant le cycle apportant par ce biais un réveil progressif de la nature : les jours se rallongent, la terre se réchauffe, les animaux sortent de leur léthargie, la vie reprend. Il n’y a aucun paradoxe à croire au message du Christ et reconnaître qu’il n’est probablement pas né un 25 décembre. Ce qui est surtout important est de se rappeler de la véritable signification du Christ.

Que représente le Christ ?

Selon le texte 1 Corinthiens 1:24, le Christ est le pouvoir et la sagesse de Dieu. Pour comprendre les textes sacrés, il faut retrouver le symbolique. Les  personnages  de la Bible, qu’ils soient historiques ou mythiques, de même que les lieux, les situations représentent tous des états de conscience de l’être humain. Ils sont aussi et surtout des niveaux d’évolution. Le but de l’homme est de quitter son costume d’Adam (l’homme qui croit en la matière et en son pouvoir) et d’embrasser sa véritable nature afin de devenir ce qu’il est vraiment, l’expression de Dieu sur terre. 

Je viens de jeûner à sec 72 heures et j’aimerais aller jusqu’à 101 heures. Est-ce dangereux ?

Bonjour, dans une heure et trente minutes, mon corps et mon esprit auront enduré 72 heures de jeune sec. Je souhaiterais atteindre 101 heures de jeûne sec. Mais, je vous avoue que j’ai un peu peur car mon organisme est maintenant au ralentit. Ce qui me rassure c’est que je vais toujours uriner plusieurs fois par jour. Pourriez-vous m’indiquer les premiers signes annonciateurs d’un danger potentiel qui me ferait rompre le jeûne.

Merci pour vos réponses.

 

Mes félicitations pour vos 72 heures de jeûne sec que vous atteindrez dans une heure! Vous êtes fatigué, c’est normal puisque vous n’avez ni mangé, ni bu depuis 3 jours. Si vous voulez persister, il vous faut rester dans un endroit frais et au repos. Votre corps fonctionne sur ses réserves et puisent l’eau dont il a besoin dans vos cellules graisseuses. Le jeûne sec est un état de repos. Donc, ménagez-vous.

 À votre question de savoir si vous êtes en danger, je ne peux vous répondre comme cela, tout d’abord parce que je n’ai pas idée de  votre paramètres physiologiques et en plus parce que je ne suis pas médecin. Si vous n’avez pas de maladie cardiaque ou rénales, quelques jours de jeûne sec ne sont pas dangereux, à condition de respecter les prérogatives. Il faut comprendre que c’est le processus très efficace d’un point de vue thérapeutique, mais également très stressant pour l’organisme. Le stress est très bien pour l’organisme d’un point de vue hormétique, c’est-à-dire en procédant par étapes. Mais, il ne faut absolument pas chercher à se dépasser plus que de raison.

Mon opinion est qu’il faut éviter de battre les records. Votre corps a ses limites et elles ne peuvent qu’être repoussées qu’à travers un processus par étapes. Si je vous invitais à courir 40 km au marathon sans entrainement, vous trouverez l’idée ridicule et dangereuse. Vous trouverez plus logique de courir une dizaine de km par semaine et de progressivement augmenter la distance parcourue. C’est pareil avec le jeûne sec. À votre nom de famille, je suppose que vous êtes musulman, et donc que vous jeûnez probablement déjà à sec 30 jours chaque année lors du Ramadan. Néanmoins, il est nécessaire de ne pas vous pousser votre corps à des limites. En Russie, il y a des jeûneurs qui s’abstiennent d’eau et de nourriture pendant 10 jours ou plus, mais ils ont habitué leur corps à la déshydratation, et ce dernier s’est donc habitué et s’est modifié en conséquence. Ils en arrivent à ce niveau après plusieurs années.

Donc, à votre place, je romprais le jeûne et je jeûnerai à nouveau dans quelques semaines avec un nouvel objectif. Si vous ne vous semblez plus à l’aise comme vous le dites, suivez votre intuition, et rompez votre jeûne. La peur n’est pas un signe de faiblesse, elle vous rappelle vos limites.

Il y a également des signes que vous devez observer. Il s’agit notamment de votre niveau de déshydratation. Si vous produisez plus de salive, il faut immédiatement rompre le jeûne. Regardez si votre peau à toujours la même élasticité. Quand vous pincez la peau de votre main, elle doit revenir à son état initial. Sinon, vous êtes en déshydratation, et vous devez rompre votre jeûne. Autre chose, si vous sentez les battements de votre cœur, c’est que le stress est trop important, il vous faut donc rompre le jeûne.

Pour ce faire, prenez une bouteille d’eau fraîche de préférence d’1,5 l que vous boirez en deux heures. Il vous faut donc boire en petite quantité, pour laisser l’eau pénétrer vos cellules. De plus, il se peut que le simple fait de boire vous fasse mal, parce que votre gorge est asséchée. Donc, faites les choses de façon progressive.

Je suis en train de terminer mon livre sur le jeûne qui traite beaucoup du jeûne sec et j’écrirai des articles sur ce sujet quand le livre sera terminé. À  titre personnel, je n’ai jamais jeûné à sec plus de 98 heures. Après mon livre, je vais tenter un jeûne sec d’au moins 100 heures.

Comment me débarrasser de mes craintes issues d’une situation passée ?

Bonjour Y.Citor,

Je prépare un concours très sélectif et je souhaiterai être admise dans une région précise de France et y vivre. Le problème c’est que j’ai dû quitter cette region en question pour des raisons personnelles et dans de mauvaises conditions. Je me sens très bien dans cette ville mais aujourd’hui j’ai peur d’y vivre par peur de ne pas être à l’aise comme avant. Auriez-vous des astuces pour me débarrasser de ces craintes? Comment me visualiser de façon à me sentir déjà admise au concours? Et dans la ville que je souhaite?

Merci d’avance et merci encore pour ce blog.

Quel que soit le projet que vous ayez dans la vie, il est absolument nécessaire que vous y pensiez dans un état de sérénité. Il vous faut donc faire la paix avec votre passé dans cette ville pour que vous puissiez y retourner même en conscience sans retrouver des sentiments ou des souvenirs désagréables. Ceci est d’autant plus nécessaire que si vous voulez visualiser pour obtenir la place que vous désirez dans cette ville, il faut que la méditation soit faite dans un sentiment de paix, avec des sentiments positifs puissants. Des sentiments ou souvenirs conflictuels ne pourront que vous empêcher d’atteindre les sentiments de paix nécessaires. Un conseil serait de mettre sur papier toutes les situations désagréables qui vous reviennent en mémoire et vous adressez à elles en les remerciant de vous avoir appris sur la vie, sur vous-même, sur la nature humaine et surtout de vous avoir permis de grandir. Mettez-y beaucoup d’émotions, que ce soit de la tristesse, des pleurs, de la haine. Puis déchirez la feuille ou brûlez-la. Cet acte symbolique vous permettra de mettre définitivement derrière vous cette situation émotionnelle et repartir d’un nouveau pied.

Sachez que les épreuves n’ont de sens que si elles peuvent vous faire grandir en les dépassants. Voyez donc les épreuves et les événements négatifs de votre vie comme une initiation pour faire grandir en connaissance et en maîtrise de vous-même. Ce qui ne vous a pas tué, vous a rendu plus fort.

J’ai rêvé que j’impose mes mains pour guérir. Qu’est-ce que cela signifie ?

« Je viens de découvrir votre site que je trouve très intéressant.

J étais entrain de chercher des infos car ces derniers temps je fais des rêves ou j impose mes mains pour guérir ou aider les gens. Et, j’en cherchais la signification et c’est comme ça que je suis tombée sur votre site. D’ailleurs si vous avez une explication à mes rêves je suis ouverte à ça.

Bien à vous Violetta

Bonjour Violetta,

Les rêves sont tout ce qui a de plus personnel. Ils sont le reflet de votre subconscient qui vous parle à travers votre propre histoire, vos croyances, vos peurs, vos espoirs, etc. Les personnes, les lieux, les paysages sont des aspects de votre personnalité. Ainsi, les dictionnaires de rêves ne servent pas à grand-chose. Ils sont trop génériques et ne correspondent pas à la personnalité de chacun. Disons que vous rêviez que vous marchez dans un désert sans fin et alors que vous n’en voyez toujours pas le bout et vous vous trouvez face une oasis. Pour comprendre votre rêve, il vous faudra repérez les émotions importantes et faire le pont avec votre vie actuelle. Le désert de votre rêve peut donc être le reflet d’un désert professionnel ou sentimental dans lequel vous vous trouvez depuis un certain temps et que vous ne trouvez pas le moyen d’en sortir. L’oasis peut représenter une solution dont vous allez pouvoir vous abreuvez.

Pour revenir à votre rêve, il faut que vous retrouviez le sentiment qui est lié à votre imposition des mains. Que faites – vous ? Guérissez-vous ? Bénissez-vous ? Quels aspects de votre personnalité sont sujets à ces actions ? Scrutez ces personnes et les sentiments que vous ressentez. Répondez à ces questions et vous trouverez le sens de votre rêve.

Notre conscience crée notre réalité : l’expérience du riz

Masaru Emoto  est un diplômé japonais en relations internationales. Il est également titulaire depuis 1992 d’un diplôme en  médecine alternatives de l’université indienne Open International University for Alternative Medicine.

En 2004, il fait une expérience. Il met dans trois bocaux identiques une quantité de riz identiques. Il soumet le premier bocal à des images, des mots d’amour.  Le second est soumis à des images et des pensées de haine, de mépris, des insultes. Pour ce qui est du troisième bocal, il ne fait rien. Emoto réitéra le rituel tous les jours pendant 30 jours. A la fin de l’expérience, il compara les trois bocaux. Le bocal qui avait reçu des mots d’amour avait un riz qui n’avait pas réellement changé en 30 jours. Il avait un bel aspect, et une bonne odeur. En revanche, le bocal qui avait reçu les insultes était noirci par la pourriture, recelait des champignons et sentait le pourri. Le dernier bocal ressemblait au second.

Quand Emoto a annoncé les résultats de son expérience, il a reçu de nombreuses critiques de la part de la communauté scientifique qui a déclaré cette expérience nulle et non avenue. Néanmoins, deux femmes anglaises ont réitéré l’expérience de Masaru Emoto. Le 21 février 2015, elles mettaient une quantité identique de riz cuit dans trois jarres identiques également. En mettant le riz dans le premier bocal, elles lui dirent : « Je t’aime ». Dans le second : « Je te déteste ». Dans  le troisième, rien ne fut dit. Tous les jours ou presque, elles s’adressèrent aux bocaux selon la qualité de l’étiquette. Elles obtinrent les mêmes résultats que Masaru Emoto.

Vous trouverez l’expérience (en anglais) à cette adresse : https://www.youtube.com/watch?v=kUVKFWomNHs

Il est souvent dit que cela prouve le pouvoir des mots. Mon opinion est que cela va beaucoup plus loin. Cette expérience prouve surtout le pouvoir de la conscience. Les mots s’ils sont accompagnés de la qualité de la conscience, c’est-à-dire de l’émotion qui les accompagnent crée la réalité qu’ils contiennent. Cette expérience est une puissante preuve que la conscience crée la réalité. Quand vous éduquez vos enfants, rappelez-vous de cette expérience. Bénissez vous, votre famille, vos amis, votre quartier, vos voisins, votre pays… Dites-vous à vous-même des mots gentils, aimez-vous et arrêtez de vous haïr et de culpabiliser. Vous ne faites qu’empirer la situation.

C’est bien ce que dit Neville Goddard affirme : les sentiments et émotions que nous entretenons dans notre conscience manifestent dans notre l’équivalent de ce qu’ils sont. Le secret, c’est le sentiment.