Comment le jeûne intermittent peut améliorer votre santé

Le jeûne intermittent est un phénomène qui est désormais tendance dans les pays anglo-saxons.  Le nombre d’études scientifiques sur la question et les découvertes très bénéfiques sur la santé peuvent indiquer qu’il ne s’agit pas d’un phénomène de mode, mais qu’il s’agit au contraire d’un état naturel que l’homme retrouve car les sociétés modernes l’avait oublié.
Voici les conclusions (non exhaustives) déterminées par la plupart des études concernant le jeûne intermittent :

  • Limitation de l’inflammation
  • Amélioration du taux de glucose sanguin
  • Amélioration du taux de lipides en circulation
  • Réduction de la tension artérielle
  • Réduction significative du poids chez les personnes obèses
  • Prévention du diabète de type II, ralentissement et inversion du cours de la maladie
  • Amélioration de l’efficacité métabolique et de la composition corporelle
  • Réduction des niveaux de LDL (mauvais cholestérol)
  • Amélioration de la fonction pancréatique
  • Amélioration des niveaux d’insuline et de la sensibilité à l’insuline
  • Amélioration de la fonction cardiaque
  • Protection contre les maladies cardiovasculaires
  • Réduction de la graisse abdominale et viscérale
  • Réduction du stress oxydatif dans les cellules
  • Amélioration des réparations cellulaires
  • Augmentation du niveau de facteur neurotrophique
  • Régénération des cellules souches
  • Augmentation de la durée de vie

Il y a différentes sortes de jeûne intermittent. On peut jeûner un jour sur deux, deux jours ou trois jours par semaine, ou quotidiennement en diminuant votre fenêtre d’alimentation. Il suffit de choisir ce qui correspond le mieux à chacun. Dans les prochaines semaines, je traiterai de manières plus approfondie de ces études scientifiques.

Sinon, pour aller plus loin dans le pouvoir du jeûne, allez ici. Pour poser vos questions, vous pouvez les poser dans la rubrique commentaire en dessous ou sur le groupe Facebook.

agenda-1928415__340

Jeûner : purge ou pas purge ?

Une question qui revient constamment chez les primo-jeûneurs est de savoir s’il est nécessaire de faire des lavements ou pas ?

Mes recherches sur la question m’ont montré que si certaines pontes historiques du jeûne recommandaient la purge, d’autres la refusaient. Ainsi Arnold Ehret, Youri Nikolaïev ou Upton Sinclair considéraient qu’il était nécessaire de se purger prétextant que les selles pouvaient avoir un impact néfaste sur le corps. D’autres naturopathes comme Herbert Shelton, Albert Mosséri ont changé leur point de vue au cours de leur carrière suite aux plaintes des patients qui trouvaient l’acte désagréable, fatiguant. On estime maintenant que l’acte de se purger s’il permet de vider les intestins éliminent les bactéries bénéfiques de la flore intestinale et la rendent sensible. Ainsi, peut-être vaut-il mieux dans faire une descente alimentaire afin de diminuer la quantité de rebut de l’intestin sans sentir le besoin de les libérer pendant la période d’arrêt alimentaire.

Faites donc comme vous voulez, n’hésitez pas à faire des expériences nouvelles et à sortir des dogmes et des idéologies. Votre corps est d’une intelligence qui dépasse votre entendement.

Pour aller plus loin dans le jeûne, cliquer ici.

Jeûne thérapeutique : le cancer est-il une contre-indication ou pas ?

Olivier, un membre du groupe qui a lu mon livre Le pouvoir du jeûne m’a posé une question très intéressante :

Bonjour,tout d’abord merci et bravo pour votre dernier livre « Le pouvoir du jeûne : maigrir, guérir, rajeunir » que je viens d’acheter et de terminer de lire. Une véritable mine d’or et j’imagine un travail énorme!

Vous aidez beaucoup de personnes grâce à ce livre et vous contribuez à faire avancer cette pratique encore bien peu reconnu en France pour l’instant.

Suite à la lecture de ce livre, je reste avec une interrogation: vous exposez plusieurs cas de cancer où le jeûne aurait des vertus puissante de détoxification, de nettoyage en profondeur, ce que je suis persuadé également. Notamment j’ai pris connaissance grâce à vous du cas très intéressant d’Ivonne Vielman présentant une guérison d’un lymphome folliculaire par le jeûne confirmé par le journal scientifique British Medical Journal. 
Cependant, je lis page 386 concernant des contre-indications du jeûne hydrique long selon le Dr Nikolaïev: TUMEURS MALIGNES. 
Je reste surpris, interrogatif sur cette grande contradiction… même si je sais qu’il y a des contradictions selon les différents auteurs, intervenants…

De plus, on parle de jeûne hydrique LONG: à partir de quand peut-on parler d’un jeûne « LONG »? Je pense à partir de 5 jours environ, au moment d’atteindre l’état d’acidocétose. 

Merci d’éclairer le novice que je suis pour l’instant.

Encore bravo pour votre travail,

Olivier

Bonjour Olivier,

Je vous remercie infiniment pour vos remarques pour mon livre. Les informations que je donne, notamment sur le cancer ne sont que la retranscription des écrits des médecins spécialistes du jeûne Youri Nikolaïev, Serguei Filonov et d’autres. Néanmoins, il existe de nombreux témoignages de guérison de cancer avec certificats médicaux, mais dont je n’ai pas trouvé de confirmations de médecin (ni cherché d’ailleurs). Pour le cas d’Ivonne Vielman qui était atteinte d’un lymphome folliculaire, nous avons des preuves de la guérison parce que la patiente a fait son jeûne à la clinique True North Health qui est gérée par des médecins. La guérison (ou rémission) du patient est donc bien documentée. Cet article scientifique est donc la preuve d’une guérison d’un cancer par le jeûne.

En faisant mes recherches, je ne pense pas que Nikolaïev croyait réellement que le cancer était vraiment une contre-indication. Je crois plutôt qu’il n’y avait pas assez d’études pour le confirmer et en tant que médecin, il ne voulait pas que les malades de cancer puissent jeûner de leur propre ressort en raison de la gravité de cette maladie. En outre, le Dr Filonov qui met également le cancer dans les contre-indications, rapporte qu’un de ses collègues s’est guéri d’une leucémie en un n de cycles de jeûne sec en cascade. Néanmoins, dans une interview, il relativise son opinion en disant qu’il est nécessaire pour un jeûne thérapeutique du cancer que le patient ait assez de graisse pondérale pour faire un jeûne de longue durée. De fait, il déconseille le jeûne dans le cas d’un amaigrissement important du fait de la maladie et qu’il doit être suivi par un médecin.

Mais bon, ce n’est pas une science exacte. Comme je le dis en conclusion du livre ce n’est pas une thérapie maîtrisée du fait des (quelques) accidents qui ont eu lieu dans l’histoire. Mais surtout, on voit que des guérisons auraient eu lieu pour des pathologies qui étaient non recommandées pour cette thérapie. Je pense notamment avec l’insuffisance rénale du Dr Ehret ou au cas de la femme qui a fait un jeûne réussi pour une tuberculose.

Pour votre question sur la durée du jeûne, communément on parle de jeûne long quand on parle de plusieurs semaines. Néanmoins, les chercheurs comme Valter Longo ou George Cahill décrivent le jeûne court comme un jeûne de 24-48 heures tandis que qu’un jeûne long est plus de trois jours ; la raison est due au fait que le mécanisme du métabolisme n’est pas du tout le même, comme je l’explique dans le livre. Dans ce cas, je traduis par « jeûne prolongé ».

J’espère avoir répondu à vos questions…

Sachez que comme votre question est très intéressante, je vais la mettre sous forme d’article sur mon blog. Je ne citerai pas votre nom…

Challenge compter les billets et énergie de lune rousse

Lune rousse/Pixabay

Le challenge compter les billets touche à sa fin. Pour les vacanciers qui ont pu continuer malgré la chaleur et les distractions, j’espère que vous avez commencé à manifester. Je ferais un récapitulation ce week end.  J’écris ce petit billet pour vous rappeler qu’aujourd’hui vers 21h40 heure de Paris, le monde assistera à une éclipse de lune rousse. Vous pouvez vous servir de ces magnifiques énergies pour faire un quart d’heure de visualisation. Compter vos billets encore et encore comme s’il s’agissait d’un jeu. Si vous le faites dans cet état d’esprit et pas comme s’il s’agissait d’une pénitence, vous influerez facilement votre subconscient.

Bonne chance.

Un cas médicalement avéré de guérison de cancer incurable grâce à un jeûne de 21 jours

Depuis quelques années, on assiste dans les milieux médicaux (principalement aux Etats-Unis, en Allemagne et en Russie) à une acceptation de plus en plus importante du rôle bénéfique du jeûne pour la santé. Des dizaines d’études montrent que l’abstinence régulière de nourriture a des effets très bénéfiques sur nombre de maladies et peuvent même en inverser le cours. Dans mon livre de recherche sur le jeûne, je relate de nombreux cas de guérison (voir ici la table des matières).

Voici un cas d’un cas de guérison d’un lymphome folliculaire par le jeûne confirmé par le journal scientifique British Medical Journal. Ce cancer est très grave, car il est souvent considéré comme incurable. Le 23 juin 2014, une femme de 42 ans, Ivonne Vielman  se présente à son médecin avec une masse palpable dans sa région inguinale droite. Elle était par ailleurs asymptomatique, ne ressentait ni fatigue, ni perte de de poids ou pâleur. Le patient avait un régime alimentaire standard américain, pesait 81,6 kg et avaient un indice de masse corporelle (IMC) de 29,4 kg / m2. Elle n’avait jamais fumé de tabac ni consommé de drogues illicites et consommait moins de trois boissons alcoolisées par semaine. Les antécédents familiaux du patient ont révélé que son père est décédé d’un cancer d’origine indéterminée à un stade avancé et que des parents paternels éloignés avaient des antécédents de cancer du rein, mais les antécédents familiaux n’ont révélé aucune incidence de cancer du sang ou de lymphe.

Voici la traduction du résumé de l’étude scientifique.

« Le lymphome folliculaire (FL), le deuxième lymphome non hodgkinien (LNH) le plus courant, est caractérisé par un aspect histologique classique et une évolution indolente. Les protocoles de traitement actuels pour le FL vont de l’observation attentive à l’immunothérapie, à la chimiothérapie et / ou aux radiothérapies. Nous rapportons le cas d’une femme de 42 ans diagnostiquée par biopsie excisionnelle avec un stade IIIa, grade 1. En plus d’une observation attentive, le patient a subi un jeûne de seulement 21 jours sous surveillance médicale, après quoi les ganglions lymphatiques hypertrophiés ont été considérablement réduits. Le patient a ensuite consommé un régime d’aliments végétaux transformés sans sucre ajouté, huile ni sel, et est resté sur le régime depuis son départ de l’établissement résidentiel. Lors des visites de suivi de 6 et 9 mois, les ganglions lymphatiques du patient étaient non palpables et elle demeurait asymptomatique. Ce cas constitue une base pour d’autres études évaluant un traitement du FL par le jeûne hydrique et un régime alimentaire » .

Vous trouverez la version originale et complète de l’article de British Medical journal et le résumé de l’histoire par la clinique True North de Santa Rosa en Califormie qui a supervisé le jeûne (en anglais).

Vous pouvez poser vos questions sur le jeûne sur ce blog ou sur mon groupe Facebook. Pour recevoir les publications directement sur votre boîte mail, inscrivez-vous directement sur le blog.

Challenge compter les billets : 15e jour – 75 euros gagnés au kéno

Le challenge a commencé le 7 juillet, mais je dois vous avouer que je n’ai pas pu m’y mettre immédiatement, car j’ai été très occupée. Ainsi mardi 17 juillet, j’ai commencé mes séances de visualisations de comptage de billets de 100 €. Dans la nuit du 18 au 19 juillet, je me réveille d’un rêve :

« Je suis avec Laure une amie. Nous sommes à vélo sur le quai de la gare de Massy en banlieue parisienne. Une jeune femme une nous accoste et demande 1 euro à Laure. Elle lui donne 3 pièces de 2 euros, soit 6 euros. Je m’écris alors : « Mais pourquoi, est ce que tu lui donnes 6 euros ? ».
Je ne me souviens pas de sa réponse. Et je me réveille.

Pleinement éveillée, je me dis qu’il s’agissait alors peut-être des numéros du keno ou du quinté, car je joue de temps en temps à ces deux jeux. Aux courses de chevaux, je ne joue que des simples ou des couplés, donc sur un ou deux chevaux. J’ai donc joué 1,5 € sur le 6 qui n’est pas sorti. Pour le keno, j’ai noté sur un papier les chiffres que j’ai déduits du rêve :

1 / 2 / 3 / 6. Connaissant un peu comment « pense » mon subconscient, j’ai ajouté d’autres chiffres :

12 (1/2), 23 (2/3) et 36 (3/6).

J’ai donc fait deux mises :

  • 1 – 2 – 3 – 6
  • 1 – 2 – 3 – 6 – 12 – 23 – 36.

Le tirage du kéno de midi fut alors :

/ 2/ 5/ 6/ 11

12/23/ 26/ 29/ 35

36/ 38/ 39/ 40/ 41

46/ 52/ 62/ 63/ 69

Tous les numéros sont sortis excepté le n° 3. J’ai donc obtenu :

3 numéros sur 4, soit 5 €. 4 numéros sur 4 donnent 100 euros.

6 numéros sur 7, soit 70 €. 7 numéros sur 7 donnent 3000 €.

Bref, j’ai gagné 75 euros en jouant 2 euros.

Ce rêve juste après deux jours de méditation ne peut être une coïncidence. De même, je rappelle que J. un autre membre du groupe a gagné 450 € il y a quelques jours suite à un flash kéno avec la méthode de comptage des billets de Neville Goddard.

Relaxation par hyperventilation

J., un membre du blog et du groupe Facebook a commencé comme d’autres le challenge compter les billets s’appuyant sur la technique de Neville Goddard. Deux jours après avoir avoir le début de ses visualisations, il a gagné 450 € suite à un flash keno. Je rappelle que le challenge est de visualiser qu’on vous donne 5 000 € en billets de 100 € en état de relaxation profonde et de répéter le cycle de visualisation au moins deux fois.

Néanmoins, J. m’a en plus relaté qu’entre les cycles de visualisation il pratiquait une relaxation par hyperventilation. Le but est d’approfondir l’état de relaxation et donc d’améliorer l’efficacité de la visualisation en augmentant la receptivité du subconscient. Comme je l’ai signalé de nombreuses fois, la relaxation profonde est essentielle pour que le subconscient imprègne lé désir et le manifeste dans le monde physique.

Je pense que la méthode de J. est très bonne parce qu’elle permet de prolonger la relaxation. Vous trouverez une description de la méthode de relaxation par hyperventilation ici. Quelque soit la méthode que vous choisissez, veillez à faire en sorte d’être très relaxé quand vous commencez votre visualisation. Peu importe la méthode que vous utilisez, il est nécessaire que vous soyez détendu, c’est à dire que votre esprit soit au calme quelque soit le désordre dans le monde extérieur. La méthode que je préconise est de se compter à rebours de 100 à 1 en détendant chaque muscle. Vous pouvez aussi imaginer un plan d’eau calme, sans vague. Ce plan d’eau est votre esprit. Pour revenir sur les textes sacrés bibliques, vous devez trouver en vous-même la Jérusalem; Jérusalem signifiant cité de la paix.  Plus votre esprit sera détendu, plus votre visualisation sera efficace.

Bon courage.

YC