Notre conscience crée notre réalité : l’expérience du riz

Masaru Emoto  est un diplômé japonais en relations internationales. Il est également titulaire depuis 1992 d’un diplôme en  médecine alternatives de l’université indienne Open International University for Alternative Medicine.

En 2004, il fait une expérience. Il met dans trois bocaux identiques une quantité de riz identiques. Il soumet le premier bocal à des images, des mots d’amour.  Le second est soumis à des images et des pensées de haine, de mépris, des insultes. Pour ce qui est du troisième bocal, il ne fait rien. Emoto réitéra le rituel tous les jours pendant 30 jours. A la fin de l’expérience, il compara les trois bocaux. Le bocal qui avait reçu des mots d’amour avait un riz qui n’avait pas réellement changé en 30 jours. Il avait un bel aspect, et une bonne odeur. En revanche, le bocal qui avait reçu les insultes était noirci par la pourriture, recelait des champignons et sentait le pourri. Le dernier bocal ressemblait au second.

Quand Emoto a annoncé les résultats de son expérience, il a reçu de nombreuses critiques de la part de la communauté scientifique qui a déclaré cette expérience nulle et non avenue. Néanmoins, deux femmes anglaises ont réitéré l’expérience de Masaru Emoto. Le 21 février 2015, elles mettaient une quantité identique de riz cuit dans trois jarres identiques également. En mettant le riz dans le premier bocal, elles lui dirent : « Je t’aime ». Dans le second : « Je te déteste ». Dans  le troisième, rien ne fut dit. Tous les jours ou presque, elles s’adressèrent aux bocaux selon la qualité de l’étiquette. Elles obtinrent les mêmes résultats que Masaru Emoto.

Vous trouverez l’expérience (en anglais) à cette adresse : https://www.youtube.com/watch?v=kUVKFWomNHs

Il est souvent dit que cela prouve le pouvoir des mots. Mon opinion est que cela va beaucoup plus loin. Cette expérience prouve surtout le pouvoir de la conscience. Les mots s’ils sont accompagnés de la qualité de la conscience, c’est-à-dire de l’émotion qui les accompagnent crée la réalité qu’ils contiennent. Cette expérience est une puissante preuve que la conscience crée la réalité. Quand vous éduquez vos enfants, rappelez-vous de cette expérience. Bénissez vous, votre famille, vos amis, votre quartier, vos voisins, votre pays… Dites-vous à vous-même des mots gentils, aimez-vous et arrêtez de vous haïr et de culpabiliser. Vous ne faites qu’empirer la situation.

C’est bien ce que dit Neville Goddard affirme : les sentiments et émotions que nous entretenons dans notre conscience manifestent dans notre l’équivalent de ce qu’ils sont. Le secret, c’est le sentiment.

 

Une expérience de 36 heures de jeûne sec

Je jeûne plus ou moins régulièrement et j’ai découvert le jeûne sec, il y a un peu plus d’un an. Sceptique au premier abord, j’ai lu nombre de témoignages de jeûneurs à sec et je me suis lancée. Les résultats sur le corps au bout de quelques cycles de jeûne sec de 48 heures sont extraordinaires sur le corps : perte très rapide de la graisse notamment au niveau du ventre, amélioration de la fermeté de la peau, affinement du grain cutané, douceur de la peau et des cheveux. Les études montrent que trois jours de jeûne hydrique génèrent de cellules souches  qui régèrent l’organisme. J’ajoute que le jeûne sec de plusieurs jours ne doit pas être entrepris avant d’avoir soumis son corps au jeûne hydrique, plus facile pour le corps. Je traiterai du sujet en profondeur dans les prochains articles.

Néanmoins, j’aimerais partager le témoignage d’un bloggeur hongrois, Tallis Shivantar,  qui a fait l’expérience lui aussi  d’un jeûne sec. Le trouvant très pertinent, je vous invite à le lire pour inspiration. Vous trouverez le texte original (en anglais) sur son blog.

J’ai d’abord découvert le jeûne à sec il y a quelques mois. Avant cela, bien sûr, j’avais bien entendu parler de ce type de jeûne, mais, comme sur la plupart des Occidentaux, je croyais que ce ne pouvait être que l’idée de religieux fanatiques.

J’étais persuadé que sans eau, aucun nettoyage ne pouvait se faire et donc aucun bénéfice physique se manifesterait. Ensuite, j’ai commencé à lire le travail du Dr. Serguei Filonov, et me suis rendu compte à quel point la peur et l’ignorance avaient déformé notre perception de cette pratique ancienne.

J’étais  donc attiré par l’idée du jeûne sec. Tout d’abord, en tant que personne qui avait des années d’expérience avec le jeûne à l’eau, j’étais intéressé par la désintoxication et le nettoyage du corps plus profond que me proposait le jeûne sec. En second lieu, il y avait comme une sorte d’attraction esthétique: l’idée de ne pas manger ni boire était si simple, il fallait juste être. Troisièmement, en tant que joggeur, les jeûnes à l’eau de 7 ou 10 jours  auxquels j’étais habitué me prenaient beaucoup de temps et je manquais au moins deux semaines de course en prenant compte des périodes de réalimentations. L’idée d’un jeûne plus court m’attirait. Je ne perdrais pas beaucoup de graisse dans le processus  et je pourrais revenir à la vie normale plus rapidement.

J’ai donc tenté mon premier jeûne sec de 36 heures pendant les vacances de Pâques. C’était intéressant de voir comment, psychologiquement, les 36 premières heures ressemblaient tellement au jeûne hydrique. À l’époque, l’idée de ne pas manger pendant une journée entière était intimidante, même un peu oppressante, et mon égo avait peur pour sa survie, bien que je savais tout à fait que je n’allais pas mourir. Identiquement, le fait de ne pas manger ni boire pendant 36 heures surtout après avoir été conditionné sur le fait qu’il était impossible de vivre comme cela plusieurs jours me rendait nerveux.

Alors, qu’est-ce qui s’est réellement passé? Toute l’expérience a été absolument incroyable!

J’ai arrêté de manger et de boire le vendredi à 21 heures et je voulais rompre le jeûne le lundi suivant à midi. L’une des particularités du jeûne sec est de renter en cétose en un temps record. Quand vous brûlez des cétones, votre organisme crée de l’eau à partir de la  graisse, ce qui empêche la déshydratation du corps. Compte tenu de mon expérience avec les jeûnes de l’eau, j’entre en cétose assez rapidement, mais je voulais accélérer la transition. Mon dernier repas avant de le jeûne sec était composé majoritairement de graisses et de protéines.

Je me suis réveillé samedi avec une bouche sèche. N’est-ce pas ainsi pour tout le monde tous les matins? Néanmoins, je sentais en moi une anxiété sous-jacente qui  pourrait être le début de la déshydratation causée par le jeûne. Comment je me sentais mal! Habituellement, lorsque nous nous réveillons le matin avec une bouche sèche, nous prenons quelque chose pour commencer la journée. Illico presto, le problème est résolu. La chose étonnante était que, dans les 10 à 15 minutes, la sensation de sécheresse dans ma bouche était partie d’elle-même, et pour le reste de la journée, ma salive était complètement normale!

En un sens, un jeûne sec n’est pas complètement sec, car la cétose génère de l’eau qui vient de l’intérieur du corps. Dans le métabolisme des molécules de graisse, l’excès d’atomes d’hydrogène est libéré de la graisse qui est combinée dans le sang avec l’oxygène formant…  de l’eau (H2O). Le Dr Filonov estime que le corps est capable de produire 1,5 litre d’eau par jour des graisses. Je ne suis pas complètement convaincu de cette quantité, car si c’était vrai, alors sûrement nous pourrions survivre aussi longtemps que nous avons de la graisse. De toute évidence, ce n’est pas le cas. Le record du monde sans manger et sans boire est de 18 jours, et le jeûne sec au-delà d’une semaine est assez extrême. Néanmoins, le fait demeure que je n’ai connu aucun signe de déshydratation pendant toute la durée de mon propre jeûne: pas de maux de tête, pas de peau ni de bouche sèche, aucun changement important quant à la couleur de l’urine. Si la production d’urine est un indicateur plus fiable de la déshydratation, la production d’urine a été lente mais régulière, car j’ai toujours produit 0,15-0,2 litres toutes les six heures environ.

En fait, presque incroyablement, je me suis senti magnifiquement bien!

Je suis parti pour une promenade de cinq kilomètres dans l’après-midi. Bien que me sentant un peu étourdi, je n’ai pas été frappé par la faiblesse. Après une sieste, je me suis réveillé avec une bouche sèche. Cette fois, je pensais que la déshydratation s’était bien mise en place. Non. Tout comme le matin, ma salive est revenue à la normale dans les 10 à 15 minutes. Vers 5 heures du matin, j’ai commencé à ressentir une légère sensation de pression dans ma tête, comme si cela pouvait être le début d’un mal de tête. Mais je me suis assis un moment et j’ai respiré lentement et profondément, et le sentiment s’est rapidement dissous.

Je suis allé me ​​coucher samedi soir m’attendant à me réveiller le lendemain avec la nausée et un mal de crâne. Ce sont les symptômes classiques d’un nettoyage de l’organisme par le jeûne sec. Une fois encore, j’avais la bouche sèche. Une fois encore, ce symptôme a disparu en  une quinzaine de minutes.

Pour rompre le jeûne, j’ai lentement bu une demi-eau de source mélangé à un citron fraîchement pressé, puis de deux oranges. Anna Yakuba, qui dirige une centre de guérison par le jeûne sec et la nourriture crue en Ukraine, préconise ce mélange d’agrumes pour nettoyer et stimuler davantage le foie avant de revenir progressivement à un régime alimentaire normal. Je dois admettre que ces oranges avaient un goût absolument merveilleux! Après seulement 36 heures sans nourriture ni boisson, cependant, aucune autre transition n’était nécessaire, et je mangeais normalement à l’heure du déjeuner.

L’expérience de ce premier jeûne sec a déclenché une curiosité et, assez curieusement, j’eu envie de la réitérer. La deuxième fois, mon expérience était très semblable, sauf que, contrairement au premier jeûne, je n’avais aucune crainte ni anxiété. De même, je me suis promené une heure et demie avec les enfants. C’était plutôt chaud et ensoleillé, et, bien que je n’avais probablement pas envie de trop suer, j’ai dû perdre pas mal de fluide, car j’étais assez épuisé. Un autre facteur de fatigue est le nettoyage. À partir de 14 heures, ma langue produisait une salive extra mousseuse qui, selon mes expériences des jeûnes de l’eau, sont caractéristiques de la désintoxication. La chose étonnante est que la crise d’acidose est arrivée très rapidement ! Lors de mon premier jeûne à l’eau 7 jours, cela n’a eu lieu que vers le quatrième ou le cinquième jour. Comme mon corps était déjà habitué au jeûne de l’eau, la crise se manifeste de plus en plus tôt à chaque jeûne, et lors de mon dernier jeûne hydrique, elle est apparue au bout de deux jours. Mais je n’ai jamais connu une forte désintoxication le premier jour. Cela signifie que j’étais déjà en mode cétose et détox / nettoyage complet au bout 18 heures de jeûne sec. Incroyable!

N’importe qui ne peut pas se lancer immédiatement dans un jeûne  sec. Si vous avez des niveaux élevés de toxicité (comme beaucoup de personnes le font dans la vie moderne), cela peut vous tuer en deux ou trois jours ( Je pense qu’il exagère, mais un jeûne sec de plus de 5 jours peut causer des troubles si le corps n’est pas préparé. Il faut se préparer en hydrique et prendre du bicarbonate de sodium, YC). Le nettoyage est tout simplement trop rapide, trop puissant. C’est quelque chose à faire qu’après l’expérience avec un jeûne de l’eau.

Il me semble que le succès du jeûne sec dépend principalement de deux facteurs: (1) la capacité de se déplacer rapidement dans la cétose, (2) un niveau de toxicité résiduelle relativement faible dans le corps. Veuillez prendre cet avis au sérieux!

Le jeûne sec est effectivement une expérience extraordinaire, très puissante et très efficace. Néanmoins, il ne faut pas le faire non préparé. J’en parlerai plus dans les prochaines semaines, mais vous pouvez faire des jeûnes hydriques de 24 à 72 heures régulièrement avant de vous lancer dans un jeûne sec de 36 heures. Une autre chose est de faire un jeûne sec type ramadan, c’est-à-dire de vous entraîner à jeûner à sec, du lever au coucher du soleil afin d’habituer votre organisme à cet état. Quand vous vous réalimentez, n’oubliez pas de bien vous hydrater. Bien préparé, un jeûne sec de 36 heures ou plus est une expérience magnifiquement intense, superbe et sublime ! Mais c’est surtout une expérience spirituelle absolument unique qui va vous rappeller à quel point vous êtes vivants.

 

Loi d’attraction : « J’ai trouvé le parfait partenaire ! »

 

 

Voici le témoignage de Latha, une femme qui habite le sud de la Floride. Appliquant la méthode du « Secret » de Rhonda Byrne notamment les techniques de gratitude, elle a manifesté tout ce dont elle avait besoin, excepté quelqu’un pour partager sa vie.  C’est maintenant chose faite. Vous trouverez son témoignage original (en anglais) ici.

J’ai lu Le Secret il y  a quelques années et ai toujours cru en son message. De temps en temps,  je manifestais une tasse de café ou un compliment et je pensais, “ eh bien, n’est-ce pas agréable”? Au fil du temps,  ma foi devenait plus forte, mes doutes s’estompaient et  j’étais en mesure d’attirer de plus en plus de choses dans ma vie. J’ai manifesté mon emploi de rêve, obtenu de l’argent de façon inattendue, me suis fait de vrais amis et vivais une vie relativement complète. Sauf dans un domaine : l’amour.

Dans le passé, j’ai eu un moment très difficile dans ce domaine. J’avais des relations avec des hommes pas terribles qui me vidaient totalement. C’est seulement après avoir pratiqué Le Secret que j’ai compris que je m’étais attiré des gens négatifs pour moi. Alors, j’ai fait l’effort conscient de changer mes pensées. J’ai décidé de faire tourner la page en utilisant Le Secret.

En novembre 2014, j’ai fait une liste des qualités que je voulais trouver dans mon partenaire idéal. J’ai fait la liste dans un sentiment de frustration qui correspondait à ma situation de l’époque.  En effet, je sortais à l’époque avec un homme qui me maltraitait. Je venais de le quitter et me sentais très déprimée. Lorsque j’ai créé mon partenaire idéal de la liste, j’ai été très spécifique.: il devait être un amoureux des chiens, aimer faire la cuisine, avoir de bonnes relations avec sa famille, être artistique, avoir de la bienveillance, avoir envie d’avoir des enfants dans les 2 à 3 ans, être ouvert à de nouvelles expériences et de voyages, faire du yoga, être un New-Yorkais, tout comme moi!. Il y avait également d’autres qualités détaillées. J’ai également créé un tableau de vision, et ai découpé des images de couples se tenant par la main, des couchers de soleil, des familles avec enfants…  Toutes ces personnes à qui je voulais que mon couple idéal ressemble me rendaient heureuse à chaque fois que je le regardais. J’ai consacré beaucoup d’énergie sur cette liste et ai gardé mon tableau de vision dans ma chambre où je le voyais tous les jours.

En février 2015, j’ai eu l’occasion de sortir de mon appartement exigu de New York  pour une maison de rêve dans le Sud de la Floride. Ça a été un grand changement, mais je sentais que je devais le faire, comme si j’étais guidé pour le faire. Je n’avais pas encore manifesté mon partenaire idéal mais il y avait tant de choses qui se passaient que je me concentrais sur toutes les bénédictions que j’avais eu dans ma vie. J’avais un grand lit et dormais seule sur le côté, laissant l’autre disponible pour mon partenaire idéal. Même si j’ai eu accès à 2 placards dans ma nouvelle maison, je n’en utilisais qu’un seul, réservant l’autre pour mon partenaire idéal. Chaque matin, je ressentais de la gratitude pour toutes les choses que j’avais dans ma vie. Même sur ma terrasse j’avais mis en place deux fauteuils pour pouvoir regarder le lever du soleil avec mon partenaire idéal.

Juste une semaine après le déménagement, j’ai décidé d’aller une visite du musée d’art. Comme je passais, j’ai vu un gars vraiment mignon juste derrière moi. J’ai pris mon courage à deux mains pour lui parler et certaines des premières choses qu’il m’a dit au cours de notre conversation  a fait démarrer mon cœur à 100 à l’heure : il était de New York, mais était en Floride pour des raisons professionnelles, il était amoureux de l’art et a travaillait en tant que  chef cuisinier ! Nous avons décidé de passer la journée ensemble. À la fin, nous avons échangé nos coordonnées et nous nous sommes séparés.

Rapidement, nous sommes sortis ensemble et plus je le connaissais plus je réalisais qu’il était tout ce que j’avais demandé comme partenaire idéal dans ma liste. Il a chaque qualité que j’ai demandé! J’en ai été choquée. Le Secret fonctionne vraiment. Il m’a appris à manifester mon partenaire idéal.

Nous sommes maintenant financés et nous nous marierons à New York l’été 2016.

 

Le Secret fonctionne si vous y croyez vraiment et vous devez vivre vos rêves comme s’ils étaient déjà réalisés.

Comme le dit Neville Goddard, le contrôle de ses sentiments et émotions permet le contrôle de sa vie.

Vous pouvez partager vos expériences et vos questionnements sur ce blog ou sur le groupe Facebook.

Pourquoi Dieu m’a t-il envoyé un tel rêve ?

Natalia, une internaute qui suit le blog m’a contacté il y a quelques semaines pour me signaler un problème qu’elle n’arrive pas à résoudre. J’ai dû corriger les fautes d’orthographes et les crochets sont des ajouts afin de faciliter la compréhension du lecteur.

« Voilà  mon histoire. Je vais vraiment aller à l’essentiel car  c’est très long. Donc si vous avez besoin de précisions afin de me répondre n’hésitez  pas.  En  juillet 2013, je me suis mise en couple avec un homme. Nous  étions très proches et très complices. J’étais  vraiment épanouie car il me correspondait totalement. Nous  étions ultra-complices. Sauf que voilà il m’avait  menti dés le début de notre relation. Il m’avait  expliqué que c’était fini avec la mère de ses enfants  et qu’elle devait quitter la maison. Mais c’était  faux. Tout a été découvert au bout de 9 mois lorsque la  mère de ses enfants m’a appelé pour me dire qu’ils  étaient toujours ensemble et qu’il n’avait jamais  été question qu’elle quitte le logement. Ils nous  avaient menti à toutes les deux. Je  vous épargne tout le reste parce-que c’est beaucoup
trop long…

Depuis  quelques mois, je me suis mise à étudier tout ce qui rapporte à la Loi de L’attraction. Etant très mal à l’intérieur de moi depuis cette  séparation j’ai décidé de faire un exercice que conseille Slavica BOGDANOV. Cet exercice consiste à  écrire une lettre à la personne (sans lui envoyer)  [en lui disant] ce qu’on pense afin de nous débarrasser de tout ce  qu’il y a de mal en nous et de se sentir libre afin de  ne plus peser au négatif mais de penser et d’avancer  dans notre vie qu’avec du positif afin de s’attirer  que du positif en nous.  J’avais donc commencé ma lettre afin de tout sortir et d’être totalement libre. Mais j’étais fatiguée et j’ai  préféré dormir. J’avais décidé de faire la lettre à mon réveil. Je vais vous décrire le rêve que j’ai fais :

« Le  travail d’une amie avait déménagé dans la ville où  habite mon ex. Je suis partie la chercher à son travail et  il y avait son collègue. Je le connaissais car il avait  tenu le rôle de médiateur entre la mère des enfants, mon  ex et moi (mais ça c’est dans le rêve seulement). Ensuite on s’est retrouvés chez la mère des enfants.  J’étais énervée d’être là-bas et elle aussi  était énervée de me voir chez elle. Les enfants ne
m’avaient pas reconnue. J’étais tellement énervée  que je suis partie dans la salle de bain. Sauf que j’avais besoin d’un sac mais que je n’en  trouvais pas. J’étais donc obligée de sortir afin de  lui demander si elle voulait bien m’en prêter un. Comme elle a vu que je lui avais demandé calmement elle a  accepté. Du coup je pressais le médiateur pour qu’on s’en aille  parce-que je ne voulais pas tomber sur mon ex.

Quand on est sorti, on pouvait pas partir tout de  suite parce qu’il devait déplacer des ordures (moi je stressais dans mon cœur parce-que j’avais peur que  mon ex arrive et que je tombe sur lui). Il y avait tellement  d’ordures qu’il avait eu besoin de prendre une  remorque et je l’ai aidé. Pendant que je l’ai aidé, mon ex est arrivé en voiture. Il est parti se garer  et moi j’avais décidé de faire comme si je ne l’avais pas vu. Il est sorti et nous regardait de loin.  Quand je l’ai regardé de loin, j’ai vu qu’il avait changé, il était devenu obèse et sale sur lui  (alors que dans la vraie vie c’est un très bel homme qui prend soin de lui).

Il s’est approché de nous et il a commencé à nous dire en bégayant qu’il était parti  voir un chaman et qu’il avait fait son choix il ne  voulait pas perdre ses filles. Je lui ai dis que de toute  façon il n’avait pas à s’inquiéter, j’avais déjà décidé de ne plus le contacter. Je lui dis ensuite qu’il fallait qu’il me laisse sortir de sa vie maintenant. Je lui ai demandé si il acceptait de me laisser  sortir de sa vie et là il s’est mis à pleurer amèrement. Il était incapable de me répondre. Et je regardais le médiateur pour lui faire comprendre qu’il n’était pas resté avec la mère de ses enfants pour elle mais que c’est bien à cause de ses filles et qu’il est toujours amoureux de moi. »

Bon voilà j’ai essayé de faire au plus court mais avec assez d’éléments quand même afin que vous puissiez me donner votre avis. Etant chrétienne pratiquante, j’ai compris l’interprétation du rêve (d’ailleurs j’ai deux amies à qui j’en ai parlé qui m’ont également donné le même avis sur ce qui m’a été montré).

Mon souci est le suivant: « Pourquoi Dieu me montre t’il cela? Et que dois-je faire de ce qu’il m’a montré? En effet, j’avais donné une chance à mon ex mais il n’est pas revenu alors qu’il disait à tout le monde qu’il m’aimait. J’ai eu beaucoup de rêves et de messages durant ces 1 an de séparation mais rien ne s’est fait. Bref, j’étais enfin prête à le laisser sortir de ma vie et Dieu me montre cela. Du coup, je ne comprends pas l’utilité de ce message car moi de mon côté je ne peux rien faire. Effectivement si il est malheureux, c’est à lui de revenir vers moi. Quelle est l’utilité de me montrer l’état de son cœur si ce n’est pas pour qu’il revienne?

Voilà un peu ce que je voulais vous dire. Merci pour votre retour et bon courage pour l’écriture de votre livre

Bien à vous

Natalia »

Voici ma réponse :

« Bonjour Natalia,

Les rêves sont des manifestations de votre subconscient. Ils sont le résultat de ce que vous pensez profondément, de vos désirs, de ce dont vous ne prenez pas forcément conscience ou bien de ce dont vous ne vous refusez de vous avouer. A moins qu’un rêve présente un caractère anormalement réel dans votre ressenti, ils ne sont souvent que des extensions de votre pensée profonde. Dans ce cas-là, ils seront prémonitoires.

En forte proportion, les rêves représentent nos peurs (ex : la mort d’un proche très malade), nos angoisses (ex : être licencié du boulot), nos désirs (de gagner au loto par ex.) etc. Les rêves ne sont donc pas forcément de « Dieu », par Dieu j’entends la partie infiniment sage et immortelle dans vous. Ils sont pour le commun des hommes et pour ceux peu développés spirituellement (j’entends par cela la capacité de focaliser sa conscience sur des émotions les plus hautes) souvent de ces types-là.

Voyez-les comme le miroir de votre conscience. Un exemple. Je jeûne à sec parfois. C’est-à-dire que pendant deux à trois jours consécutifs, je m’abstiens de boire et de manger. Le jeûne sec est une expérience absolument fantastique, mais qui est difficile, surtout les premières fois. On n’a pas faim, mais on a très chaud et très soif ! Quels sont mes rêves pendant ces deux à trois nuits de jeûne sec ? : que je suis sous une chute d’eau, que je nage dans un océan frais, que je me retrouve dans un bar fait de glace et que je m’apprête à boire une verre d’eau pure. Et je me rappelle que je suis en jeûne sec, et que je n’ai pas le droit de boire. Je suis en train de terminer mon livre sur le jeûne et les témoignages de jeûneurs à secs sont identiques à mon vécu : certains rêves qu’ils sont au bord d’une source d’eau de montagne, mais qu’ils n’arrivent pas à avaler l’eau, ou qu’ils ont un verre d’eau fraiche devant eux qui ne cesse de leur échapper… Vous voyez que dans ce cas là, à quel point le rêve est le miroir du ressenti de l’individu. En fait, les rêves ne sont pas tous égaux. Ils ont des origines très différentes.

Pour interpréter correctement votre rêve, il suffit de noter les sentiments que vous ressentez dans le rêve et faire le pont avec votre réalité physique, comme je le décris dans cette méthode :

https://metanoialaporteauxmiracles.com/2016/01/15/comment-interpreter-ses-reves/

Si vous voulez une réponse de Dieu (la partie infiniment sage de vous-même), il suffit d’incuber une question avant de vous endormir, et de vous endormis avec le sentiment d’avoir reçu la bonne réponse.

https://metanoialaporteauxmiracles.com/2015/07/20/programmer-ses-reves-pour-resoudre-ses-problemes/

Faites-le sans angoisse aucune, comme si vous alliez chercher votre pain. Ne mettez ni stress, ni peur, ni appréhension dans l’exercice. Car, comme vous êtes chrétienne, rappelez-vous que vous que vous recevrez à la mesure identique que vous avez donné ! « Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis » (Luc VI, 38). Cela signifie que votre subconscient vous répond avec la même qualité d’énergie que vous avez générée. Soyez pleine de foi et d’attente positive dans votre prière ou votre incubation, la réponse qui vous viendra sera la bonne.

Sinon, pour revenir sur le rêve, vous seule pouvez savoir s’il s’agit d’un rêve prémonitoire ou d’un rêve qui réflète vos désirs. Néanmoins, le fait que vous ayez fait la méthode Bogdanov est très bien, parce que vous avez pris conscience de vos émotions et vous avez lâché prise. Ainsi, votre rêve a probablement été plus authentique et moins empreint d’émotions conflictuelles.

Lisez les textes de Neville Goddard sur le blog pour comprendre la nécessité de focaliser ses sentiments et émotions.

J’espère que cela est plus clair. N’hésitez pas à me répondre sur le blog.

Cordialement,

YC »

 

Manifester un désir : que dois-je faire entre mes méditations ?

Attendez votre désir comme s’il était déjà arrivé. Photo Teddy Bear Alexa CC

Un internaute pose une question :

« J’ai une question pour la pratique de la visualisation. Une fois la visualisation ou méditation réalisée, comment devons nous agir pendant la journée? Faire comme si nous avons reçu ou vaquer simplement à nos occupations sans plus y penser? Je pense que ce point est important…

Il est sur que je fais attention à mes pensées la journée, ne pas contredire ce que je visualise. Mais je voudrais savoir s’il y avait un comportement différent entre la méditation et la vie extérieure…

Merci ».

C’est une question qui revient souvent et j’espère y répondre pour éclaircir ce point.

Votre désir ne peut se réaliser que si votre subconscient a été imprégné du sentiment que porte votre désir. Pour ce faire, nul besoin d’y penser toute la journée, de méditer ou de faire des exercices de visualisation du matin au soir. En effet, tout effort est contre-productif et la simple raison est que si vous vous efforcez à manifester, c’est parce que vous sentez que vous n’avez pas obtenu ce que vous cherchez à concrétiser et donc vous continuez à générer ce sentiment de manque, et donc en manifestez la réalité parce que vous y croyez. Il vous faut donc faire attention à plusieurs points importants :

1)    Faites vos exercices de visualisations avant de vous coucher ou dans la journée en profonde relaxation. Plus votre relaxation sera profonde, plus votre tension consciente sera faible et plus votre subconscient sera à même de se laisser imprégner par votre désir. S’il vous faut faire 100 cycles de relaxation profonde pour que vous soyez en parfait état de réceptivité, faites – le. Car, c’est la condition sine qua non. La tension intérieure est de ma propre expérience la raison majeur des échecs. Vous devez ressentir le sentiment que vous auriez si votre désir était maintenant accompli.

2)    Une fois que l’exercice a été fait, que vous avez stimulé le sentiment de votre désir exaucé encore et encore pendant la méditation, vous devez vous sentir mieux. Toute angoisse ou anxiété vis-à-vis de ce désir doit vous avoir quitté. Si vous en ressentez toujours, elle doit être moindre qu’avant que vous ayez fait l’exercice. Vous recommencerez donc plus tard. Mais une fois l’exercice fini, vous devez lâcher prise. L’efficacité de votre traitement spirituel en dépend. c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est conseillé de faire ses visualisations ou affirmations avant de vous coucher. Par ce que quand vous vous endormez, votre esprit conscient lâche prise. Ainsi si vous le faites dans la journée, vous devez retournez à vos affaires courantes jusqu’à votre prochain exercice.

3)    Si vous êtes vraiment angoissé, il vous faudra être plus rigoureux dans la prochaine méditation en insistant sur la relaxation. Une chose à faire est tout simplement de ressentir le sentiment de reconnaissance que vous auriez si vous aviez obtenu votre désir. Il ne faut pas faire semblant, il faut que vous en soyez convaincu, votre sentiment ressenti doit être sincère. Soyez certain que c’est déjà fait. Remerciez dans vous –même que vous avez manifesté, que le problème est résolu et que c’est extraordinaire. Vous manifesterez alors sans problème.

4)    Méditez ces paroles du Christ : « Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne: Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. C’est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez déjà reçu, et vous le verrez s’accomplir. Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses ». (Marc XXI, 24-25).

5)    La réponse de Neville Goddard sur cette question : « On me pose souvent la question “ Que doit-on faire entre l’assomption de désir accompli et sa réalisation effective ?” La réponse est rien ! C’est une illusion de croire que vous ayez quelque chose d’autre chose à faire que concrétiser émotionnellement le sentiment que vous désirez manifester  car, vous ne pouvez rien faire pour aider à la réalisation de votre désir. Vous pensez que vous pouvez faire quelque chose, vous voulez faire quelque chose, mais en fait, vous ne pouvez rien faire”. Neville Goddard

Pourquoi le malheur touche-t-il souvent les gens « bons » ?

Un collègue que tout le monde adorait qui meurt dans un attentat, une amie d’enfance si serviable qui succombe à 35 ans d’un cancer du sein en trois mois, la petite fille du troisième entre la vie et la mort suite à un chauffard qui a brûlé un feu rouge. Souvent le malheur qui peut survenir dans la vie de gens que nous connaissons peut interpeller.  Une amie qui a cinq chats m’a appelé il y a quelques jours. Sa chatte préférée, qu’elle adorait est décédée en couches. Apparemment, un des petits n’a pu sortir et elle en est morte. Effondrée, elle me dit : « Tu vois, dans des cas comme celui-ci, je me dis que Dieu n’existe pas. Cette chatte était adorable, toujours câline, et elle est morte. Les autres sont fourbes, voleurs et sont toujours vivants. Pourquoi » ? Devant l’injustice apparente de telles situations, certaines personnes se posent légitimement la question : « Pourquoi Dieu peut accepter que des choses aussi horribles arrivent à des innocents  » ? Ou bien, elles en conclu que Dieu ne peut exister, car si c’était le cas, il ne permettrait pas que les guerres, les cataclysmes puissent se produire. Ces questions sont courantes en philosophie ou en religion.

Pour répondre à ces questions, je m’y prendrai par étapes :

  • Ceux qui font ce type de réflexions ont une idée classique de Dieu, voire archaïque. Ils estiment que Dieu est dans le ciel, avec une grande barbe blanche, et un peu dans un mélange de Père Noël et de Père Fouettard. Ils estiment consciemment ou pas que Dieu distribue les bons et les mauvais points. Il est vrai que dans la Bible, il est signifié parfois que Dieu est dans le ciel. Mais ce ciel est symbolique. Ce ciel dont elle parle est votre conscience. Vous ne pouvez l’atteindre par vos pleurs, vos cris ou votre indignation. Il répond à vos pensées et vos émotions. Dieu est le « Je Suis » de la Bible. Si vous connaissez la Bible et aimeriez mieux la comprendre, je vous invite fortement à la lire le livre de Neville Goddard, votre Foi est votre fortune que vous trouverez ici sous forme électronique. Il changera radicalement votre regard et votre compréhension des textes sacrés.
  • Le monde de l’homme est la création de son subconscient. Tout ce qui nous arrive est le résultat de nos pensées et de nos émotions.  Le mystique chrétien Neville Goddard et bien d’autres nous l’expliquent encore et encore. Utiliser votre pensée en la focalisant sur vos désirs les matérialise.
  • Par conséquent, ce qui arrive à une personne est le résultat de sa pensée ou des pensées dans lesquelles elle est immergée. Les enfants sont très sensibles aux pensées de leur environnement. Méditez sur ce qui a de positif permet de se prévenir de tout malheur.
  • Pourquoi Dieu permet-il que des choses horribles arrivent à des personnes innocentes ? Dieu, le « Je Suis » est la Loi. Il ne respecte pas les personnes. Que vous soyez « bons » selon les codes et les valeurs de votre groupe social, ou « mauvais », la loi s’applique de la même façon. Que vous soyez Mère Theresa ou Adolf Hitler, si vous tombez accidentellement de la fenêtre, la loi de la pesanteur s’applique sans aucune distinction pour vos actions. Le seul moyen d’échapper au destin de vous écraser sur le sol est d’appliquer la loi du « Je Suis » qui est supérieur à toutes les autres.
  • Ainsi pourquoi des gens « justes » quittent rapidement la terre, tandis que des personnes que des criminels notoires meurent tranquillement dans leur lit à 90 ans passés ? La différence est la détermination, la force de vie. Les gens mauvais ont l’avantage de ne pas laisser les barrières morales entraver leurs désirs. Au contraire, des gens « bons » et qui ont une morale qui se laissent envahir par la culpabilité, la non-estime d’eux-mêmes. Et c’est cela qui fait la différence. Soyez donc déterminé d’obtenir ce que vous désirez, quand vous méditez, visualisez ou incubez vos rêves. Ne laissez pas la culpabilité entraver votre désir manifester vos désirs. Et vous les manifesterez sans problème. Souvenez-vous que la foi déplace les montagnes.
  • Si les méchants de ce monde n’ont aucun scrupule à manifester ce qu’ils désirent, n’ayez aucun scrupule à manifester vos désirs profonds également. Quand vous priez, méditez, visualisez, ne soyez pas comme une petite souris appeurée qui supplie Dieu. Au contraire, soyez plein de foi, de force, de conviction sachant que c’est VOTRE DROIT. NE VOUS LAISSEZ PAS CULPABILISER par aucune religion, aucun parti politique ou supposé supérieur hierarchique ou gourou. Réclamez ce que vous désirez ( sans vouloir faire de mal à qui que ce soit). Soyez comme un athlète olympique qui veut monter sur la première marche du podium. C’est cette foi là qui manifeste les miracles.

Vous pouvez commenter en bas de cette page ou sur mon groupe Facebook.

Neville Goddard : une méthode efficace pour se débarrasser des pensées négatives.

Avez-vous des pensées obsessionnelles à propos des humiliations que vous avez subir votre ancien patron ? De mauvais souvenirs d’école ? De conflits familiaux ? D’échecs sentimentaux ? Ou êtes-vous constamment angoissée à l’idée qu’une chose malheureuse va vous arriver ? Etes-vous possédés par ses pensées à un point que vous êtes fatigués, épuisés et que vous n’arrivez pas à en sortir ? Si c’est le cas, je vous invite à essayer cette méthode de Neville Goddard.

Si vous connaissez un peu les travaux de Neville Goddard, le mystique chrétien, vous savez que le sentiment créé la réalité. Cela signifie que votre monde extérieur n’est que le résultat de vos émotions profondes. Il vous faut changer vos croyances intérieures et surtout vos émotions afin de changer votre monde. C’est-à-dire que tout ce que vous ressentez profondément va se manifester, une fois que vos sentiments aient été modifiés.

Mais comment les changer, si vos propres pensées vous possèdent et vous en avez perdu le contrôle ? Résistez ne fera que les renforcer, je vous assure, croyez-en mon expérience. J’ai effectivement personnellement lutté pendant des années sur mes pensées négatives sans aucun succès. Je ruminais certaines pensées encore et encore sans pouvoir m’en défaire. Avant de découvrir Neville.

Cette méthode de Neville Goddard est la révision. Il s’agit de modifier dans votre pensée un évènement de votre passé qui vous déplaît en un évènement que vous préférez pour en modifier les conséquences actuelles. Ici, vous trouvez le chapitre 4 de son ouvrage L’Imagination Éveillée, qui traite du pouvoir de l’imagination pour créer sa réalité. Voici également ma propre expérience pour modifier un évènement de ma vie l’année dernière.

Comment appliquer la méthode ? Disons que vous ayez vécu une expérience amoureuse qui s’est mal terminée il y a 5 ans. Depuis, vous ne cessez d’être obsédée par des souvenirs douloureux de votre relation désastreuse. Les réprimandes de votre ancien petit ami ou ses mots blessants vous reviennent encore et encore. Elles vous minent votre journée, votre semaine, votre vie, parce qu’elles ne vous quittent pas. Elles empêchent que vous puissiez vous installer dans une nouvelle relation. Elles gâchent l’image que vous avez de vous-même. Ainsi, votre séquence mentale peut être que vous vous séparez de votre compagnon avec paix et maturité. Ou elle peut être que c’est en fait vous qui l’avez laissez tomber. Cette image doit vous satisfaire émotionnellement, parce qu’elle doit vous faire du mal. Ce n’est que comme cela que vous guérirez de ces sentiments qui vous empoisonnent.

Il vous faut donc prendre l’une des images les plus difficiles, celle qui vous fait le plus mal. Puis modifiez-en là en une séquence (film) d’une dizaine de secondes, pas plus, vous satisfaisant. Peu important que cela ne correspond pas à la vérité. Vous allez vous prouver qu’en modifiant votre regard sur une situation, vous en changez les conséquences.

Puis détendez – vous en respirant quelques secondes.  Fermez les yeux. Puis visualisez votre scène, ou vous lui dites que vous vous arrêter la relation. Repassez cette image une vingtaine de fois de suite. Et retournez à votre journée. Si vous l’avez bien ressentie, vous devez être déjà moins impacté par les pensées négatives qui vous assaillaient. Faites cette session de visualisation au moins deux fois par jour. Vous verrez très rapidement que ces pensées auront disparu de votre conscience.

N’hésitez pas à partager votre succès sur la page de ce blog.