Challenge compter les billets – 5e jour : « Pourquoi ne pas visualiser un chèque plutôt que 50 billets ? »

Cette question m’a posé cette question il y a quelques jours concernant le challenge pour attirer 5000 €. En fait, il se posait la question tout à fait légitime « pourquoi s’enquiquiner à compter 50 billets de 100 € à la suite, que visualiser un chèque à la banque de 5000  € » ?

La réponse est simple. La raison pour laquelle beaucoup de gens échouent à manifester leurs désirs par la visualisation est qu’ils ressentent des sentiments conflictuels dans l’idée de manifester un désir ou un autre. Ils n’y croient pas vraiment, se sentent mal à l’aise, soit parce qu’ils ont intégré que la richesse ou l’abondance était foncièrement une mauvaise chose ou bien parce qu’ils sont emplis de sentiments de culpabilité. Ainsi, même s’ils se visualisent recevoir un chèque de 5 millions de la Française des Jeux, ils sont intérieurement convaincus (consciemment ou pas) qu’ils n’y ont pas le droit.

Pour pallier ce problème, il suffit de visualiser des éléments qui ne créent pas de résistance émotionnelle, parce qu’ils font partie de notre quotidien. Ainsi 5000 €, c’est souvent deux ou trois fois un salaire, ce qui n’est pas un montant excessif et ne crée pas de résistance. Ensuite, le billet de 100 € fait partie de quotidien également, et il n’y aura pas de résistance de ce côté.

En outre, si vous n’avez pas la force mentale de manifester 5000 euros, vous ne pourrez manifester 5 millions d’euros.

En dernier lieu, la répétition de l’émotion est essentielle pour obtenir la manifestation du subconscient. Ainsi, en répétant l’acte de recevoir ces billets encore et encore, nous accélérons la manifestation de notre désir. Je pourrais prendre l’analogie de s’exercer à faire un mouvement de danse pour maîtriser un geste ou pour se muscler. Le faire une fois ou 50, qu’est-ce qui est le plus efficace à votre avis ?

Méditation : du bon usage des transports en commun

Si vous avez la chance ou la malchance d’habiter dans une grande ville ou métropole qui dispose de précieux transports en commun comme le bus, le RER ou le métro, je vous invite à faire l’expérience de la méditation, surtout si vous avez des problèmes pour vous relaxer en général.

Pour cela, il vous faudra avoir accès à une place assise et de vous accrocher à votre sac, naturellement. Ensuite, vous pouvez vous relaxer en respirant plusieurs fois profondément et en décomptant de 100 à 1 en détendant chacun de vos muscles du sommet de la tête aux orteils. Ce processus peut prendre cinq minutes tout au plus les premières fois, et se fera de plus en plus rapidement quand vous en aurez pris l’habitude. Cinq minutes, c’est l’équivalent en durée de deux stations de métro environ.

Je ne pourrai l’expliquer mais le mouvement passif est extrêmement favorable à la méditation. C’est ainsi très facile de se détendre profondément. Quand j’ai découvert cela, je me suis empressé de méditer dans le bus. Ainsi, il y a très longtemps, à une période où j’étais dans le sou, j’ai pendant plusieurs semaines médité en prenant la ligne de bus d’un terminus à l’autre. Et j’atteignais rapidement une profonde relaxation et donc le sentiment désiré. Et j’ai vite manifesté le travail demandé.

Je vous invite à faire de même. Pour le challenge « compter les billets« , je vous recommande de vous trouver un créneau bus ou métro, si vous avez du mal à méditer.

Et vous, avez-vous des endroits où il vous est plus facile de méditer ?

Challenge Neville Goddard « compter les billets » – Premier jour

Aujourd’hui débute notre challenge de trois semaines. Vous devez visualiser le temps de deux ou trois cycles qu’on vous donne 5000 € en billets de 100 euros comme indiqué ici.

Quelques conseils pour réussir :

  • Une détente profonde est nécessaire pour atteindre un état de paix dans lequel vous ferez vos méditations. Ne passez pas outre outre cette étape. Si vous méditez au réveil (20 minutes suffisent en général), vous êtes déjà détendue, si vous êtes pressée, faites donc quelques respirations profondes, et commencez votre visualisation. Si vous avez des problèmes pour vous relaxez, lisez ici.
  • La concentration est très importante opour réussir cet exercice. Vous allez focaliser votre énergie mentale et émotionnelle pour créer. Il est nécessaire que vous vous efforciez de rester concentrer sur votre exercice. Sachez que plus vous êtes détendu, plus vous serez concentré.
  • Une fois par jour est le minimum, de préférence le soir avant de s’endormir. Si vous manquez un jour, vous rajouterez trois jours à la durée de votre challenge.
  • N’hésitez pas à partager vos questionnements et vos découvertes avec le groupe ou le blog.

Bonne chance à tous.

Challenge Neville Goddard : comment attirer 5000 euros

Demain, le 18 février, nous débutons le challenge de « compter les billets », technique connue de Neville Goddard. L’exercice se terminera le 11 mars.

Nous avons déjà fait cet exercice sur ce blog et plusieurs membres ont eu de très bons résultats financiers. Voici d’autres exemples (1, 2 ou 3 ). Je préfère cet exercice aux autres pour trois raisons essentielles :

  • Il est très facile à mettre en place dans sa routine quotidienne
  • Les résultats apparaissent rapidement
  • Il crée un précédent dans votre conscience, car vous vous êtes prouvé que la pensée et l’émotion focalisées créent votre réalité. Vous pouvez ensuite appliquer cet exercice pour obtenir une somme plus importante ou pour atteindre un autre but.

Rappelez-vous que le mystique Neville Goddard affirme que le monde nous apparaît réel, mais il n’est qu’ombre, résultat de notre conscience, ce que la physique quantique tend à confirmer. Voyez cet article de Slate ou celui du Nouvel Obs.

Voici la méthode :

Assoyez-vous sur une chaise ou sur votre lit et fermez les yeux. Détendez-vous. Inspirez et expirez profondément cinq, six fois, puis comptez lentement à rebours de 100 à 1. A chaque fois que vous décomptez, continuez de détendre chaque muscle de votre corps. Si en arrivant à 1, vous vous sentez encore stressé, inquiet de vos problèmes divers, refaites un décompte de 100 à 1. Vous devez vous sentir bien. Peut-être ne sentez- vous plus vos mains, ni vos jambes, comme s’ils étaient anesthésiés, c’est normal et très bon signe. Cela signifie que vous vous détachez de votre corps et du monde extérieur, et que vous êtes entrés en vous-même.

Maintenant, visualisez une main vous donner un par un, des billets de 100€. Vous compterez dans votre visualisation qu’elle vous donne : « 100, 200,300, jusqu’à 5000€ ».

Vous n’êtes pas obligé de voir tous les détails du billet, mais voyez, sentez que c’est un billet de 100€ qu’on vous donne. Vous pouvez entendre le bruit du billet, et le réitérer à chaque fois que vous « recevez » le billet.

Vous pouvez aussi imaginer qu’un personnage fictif ou qui n’existe plus sur ce plan vous donne cette somme.

Si vous êtes bien concentré, vous devriez ressentir de la joie et de la satisfaction en prenant chacun de ces billets. Visualisez avec enthousiasme, entrain, comme si c’était un jeu et que cela vous faisait vraiment plaisir.

Quand vous êtes arrivé à 5000€, refaites deux cycles de 5000€.

Quand vous avez terminé le troisième cycle, puis comptez de 1 à 10 et ouvrez à nouveau les yeux.

Évitez d’en parler autour de vous, et surtout à ceux qui auraient des doutes. Je vous conseille de garder cette expérience pour vous.

Faites cet exercice au moins une fois par jour, de préférence avant de vous coucher. Dans ce cas-là, réalisez l’exercice assis sur votre lit, car allongé, vous risquez de vous endormir du fait de la relaxation.

Vous trouverez ici un des exemples de réussite de l’exercice d’un étudiant de Neville Goddard.

Si vous avez des idées ou des retours d’expérience concernant la relaxation ou la visualisation des billets, n’hésitez pas à les partager avec nous sur le blog ou le groupe.

Si vous prenez l’exercice en cours, prenez un billet de 100 € et observez-le dans tous les angles, ressentez-le pour le connaître en profondeur et en saisir la réalité. Vous pouvez visualiser des images de billets sur internet, mais il serait bien que vous ayez un billet de 10, 20, 50 ou 100 € pour pouvoir saisir le ressenti d’un point de vue tactile.

Jeûne sec prolongé intermittent : amélioration d’une myopie et disparition d’un fibrome ?

témoi

Il y a quelques semaines, j’ai écrit un article sur la Snake Diet ou diète de serpent mise au point par Cole Robinson, un coach sportif canadien qui expérimente depuis quelques années le jeûne sec sur lui et sur ses clients pour maigrir ou guérir avec des résultats extraordinaires : amaigrissement de plusieurs dizaines de kilos en un temps record, guérison de blessures aux yeux, d’inflammation, de problèmes dentaires, de raffermissement de la peau, etc.

Sa méthode consiste à alterner pendant une période relativement longue (de plusieurs semaines à plusieurs mois) plusieurs jours de jeûne sec ou de jeûne où seul du jus de serpent (eau +sels) est accepté avec des jours d’alimentation uniquement en diète cétogène. Le jus de serpent est composé d’eau et de sels (potassium et bicarbonate). Les sucres rapides sont totalement prohibés pendant cette période de jeûne. On les réintroduira de manière progressive une fois le but atteint.

J’ai alors décidé de jeûner 30 jours en alternance de jeûne sec et de diète cétogène. Mon but est de renforcer mon organisme par la génération de cellules souches, phénomène qui se manifeste après des jeûnes prolongés de plus de 5 jours pour garder mon corps jeune le plus longtemps possible. Les cellules souches sont les cellules à la base de tous nos organes et explique le rajeunissement qu’on observe sur un corps qui se soumet périodiquement au jeûne.

Agée de 45 ans, je suis myope depuis l’université. J’ai souvent lu ou entendu des témoignages de jeûneurs ayant retrouvé une vue parfaite après un jeûne prolongé. Mon jeûne le plus long est de 16 jours en hydrique, mais je n’ai jamais noté une amélioration de ma vue ; probablement parce que je suis réalimenté trop rapidement en glucides.

Ainsi, j’ai commencé mon jeûne périodique le 4 février. Une semaine plus tard, alors que je regardais une série coréenne, je me rendis compte que les sous-titres m’apparaissaient plus clairement. Dans le métro, je voyais nettement les panneaux, sans lunettes. Néanmoins, j’ai dû rompre mon jeûne deux jours plus tard pour raisons familliales, et j’ai l’impression que ma vue à baissé. Je vais donc reprendre le jeûne pour me maintenir pendant un mois au moins pour maintenir les changements.

Ce n’est pas tout. Une amie australienne, s’est mise au jeûne sec périodique alterné qu’elle a commencé deux jours avant moi. Son but est de se débarrasser d’un gros fibrome ovarien qu’elle avait l’intention enfin de traiter. Une semaine plus tard, elle avait mal au niveau de ce fibrome à chaque fois qu’elle marchait. En outre, elle trouvait du sang sur sa culotte, alors qu’elle n’avait pas ses règles. En palpant cette grosseur qu’elle connaissait bien, elle remarqua qu’il avait largement diminué en taille. Elle continue donc son jeûne qui semble dissoudre ce fibrome.

Pour aller plus loin dans les pouvoirs du jeûne sec, cliquer ici.

Neville Goddard : « Tout existe »

Jplenio/Pixabay

Partie 1

« Tout ce que vous voyez, bien que cela apparait être en dehors de vous, est à l’intérieur, dans votre imagination, car ce monde de la mortalité n’est qu’une ombre. » (William Blake)

Le monde de l’imagination est infini et éternel, tandis que le monde de la génération est fini et temporaire. Dans ce monde éternel, les réalités permanentes de tout existent. Leurs reflets sont ici, coulés dans un verre appelé nature.

“Le chêne est coupé par la hache,

Et l’agneau tombe par le couteau,

Mais leurs formes éternelles existent pour toujours,

Et sont renouvelées par le germe de la pensée contemplative.  » (William Blake)

Les réalités permanentes d’un oiseau, d’un animal ou d’un poisson éteint vivent! Ils peuvent être ressuscités et extériorisés par le germe de votre pensée contemplative, car tout vit en vous !

Ce monde de génération que j’appelle le monde de César ne doit pas être négligé, car il s’agit d’un aspect important de la réalité, même s’il n’est qu’ombre. Les Ecritures nous exhortent à réviser, à pardonner et à changer nos pensées, modifiant ainsi les conditions de notre vie. Voici comment cela se fait.

Un ami a récemment écrit : « Il y a trois semaines, un ami m’a appelé pour lui dire qu’il craignait d’être viré. J’ai instantanément soumis cet événement à la révision[1]. En entendant sa voix bouillonner d’excitation, il me disait comment il avait été félicité pour son travail et je ressentais le frisson de me réjouir avec lui. Aujourd’hui, il est venu à mon bureau et a prononcé les mots que j’avais entendus dans mon imagination.

Ce matin, en m’habillant, je pensais à une annonce sur laquelle je travaillais et qui portait le nom d’un homme très important à San Francisco. En parcourant l’annonce, je me suis dit que je voulais mettre le mot «Monsieur» avant son nom. Je l’ai fait et je me sentais bien. J’ai pris note mentalement de le faire quand je suis arrivé au bureau et j’ai rapidement abandonné cette idée. Dans l’après-midi, l’homme a appelé pour demander que j’insère «Mister» devant son nom – pas dans la publicité, mais dans une publicité à la radio où son nom a été utilisé. »

[1] La révision est une technique inventée par Neville où il modifier la perception d’une situation en pensée et en émotion pour la modifier dans le monde physique.

Neville nous explique que le monde extérieur n’est qu’ombre de la réalité qui est notre pensée. Le monde qui nous apparaît comme extérieur serait selon lui à l’intérieur de nous, de notre propre consicence. En se focalisant sur une objet avec une foi suffisante, on le ressucite ou lui donnant vie dans le monde physique. Un des exercices -types qui prouverait cela est celui de compter les billets.

Guérison d’une neuropathie par le jeûne sec ?

David Riveira, Jr. est un écrivain Noir-américain. Auteur de plusieurs romans thrillo-érotiques, il n’a pas publié depuis des années. En mai 2018, il en explique la raison dans une vidéo : il est malade depuis cinq ans. Or, les deux dernières années, sa maladie s’est considérablement aggravée sans qu’un diagnostic définitif puisse être prononcé par les nombreux médecins qu’il a consultés.

Neuropathie, une maladie incurable

Cependant, un neurologue lui a annonce qu’il est atteint de neuropathie. Cela signifie que la myéline qui protège ses nerfs se détériorait progressivement. Ceci expliquait qu’il ne pouvait plus sentir ses mains, ses pieds, qu’il ne pouvait mouvoir sa tête d’un côté à l’autre, etc. Les médecins ne lui donnant pas d’espoir d’amélioration, David Riveira, Jr. se renseigne sur internet sur les possibilités de guérison par d’autres biais.

Découvrant le jeûne intermittent, Riveira s’y soumet immédiatement et il se sent rapidement un peu mieux. Continuant ses recherches entre temps, il tombe sur le cas de Jennifer Richie, qui prétend avoir guéri d’une paraplégie t12 après notamment des cycles de jeûne[1]. Étant convaincu qu’il ne pouvait s’agir que d’une fraude, Riveira continue ses recherches sur le jeûne et la guérison des nerfs.

David Riveira découvre l’étendue de son ignorance sur le jeûne

L’écrivain de Harlem découvre alors les travaux du Dr Yoshunori Oshumi sur l’autophagie qui lui ont valu le Prix Nobel de médecine de 2016. Or, le jeûne permet de déclencher cette autophagie qui réparera le corps en utilisant tous les éléments dégénérés de l’organisme (cellules et tissus malades, cellules souches dégénérées, graisses, etc.). Riveira apprend aussi qu’à la réalimentation, si le jeûne a été suffisamment long, l’organisme noie le sang de nouvelles cellules souches qui sont à la source de la production et régénération des organes. Il en conclut que l’expérience de Jennifer Ritchie est peut-être réelle. Croyant en Dieu, il est ravi de constater que la science se rapproche des conclusions des pères de l’Eglise : le jeûne guérit.

David Riveira se décide de jeûner… à sec

Ainsi, il décide de jeûner à sec 48 heures. Se sentant bien, il s’abstiendra de manger et de boire 11 heures supplémentaires. Trois jours plus tard avoir rompu son jeûne sec de 59 heures, quelque chose d’étrange se manifeste. Alors que depuis des années il se réveille ne sentant plus ses mains comme s’il portait des gants, il lui semble qu’il ressent un peu plus ses membres, qu’il peut mieux attraper les objets avec ses mains. En posant ses pieds au sol ce matin-là, ses orteils qu’il ne sentait plus depuis des années se réveillent excepté pour le gros orteil d’un pied et les trois derniers de l’autre.

En plus, il se rend rapidement compte que son cou qu’il ne pouvait bouger peut à nouveau se mouvoir et  qu’il peut bouger sa tête d’un côté à l’autre. En dernier lieu, en mettant ses lunettes qu’il portait depuis deux ans, sa vision lui apparaît floue. Il voit beaucoup mieux sans désormais.

Quand il enregistre la vidéo en mai 2018, un mois s’était déroulé après ses évènements et il se soumettait à un nouveau jeûne sec prolongé.

Ce qu’il est intéressant à noter que le corps réagit selon sa propre histoire au stress du jeûne. Ce n’est pas parce que David Riveira a vu une amélioration notable de sa vue en quelques jours de jeûne sec, que cela ne prendra quelques jours pour vous également pour améliorer la votre. La raison de la rapidité de cette amélioration est probablement due au fait que la dégradation de sa vue est récente, car elle ne date que de deux ans.  Pour améliorer votre santé, je ne peux alors que vous conseiller de jeûner par des cycles de 5 à 7 jours, puis de vous réalimenter jusqu’à la satiété avec principalement des protéines et de bonnes graisses pour aider à la recréation des protéines de votre corps et pour le nourrir correctement. Vous devez absolument avoir retrouvé vos forces quand vous recommencerez un cycle de jeûne.

Pour aller plus loin dans les pouvoirs du jeûne, cliquer ici.

[1] J’ai lu quelques infos concernant la prétendue guérison de Jennifer Ritchie. Comme j’en parle dans mon livre Le pouvoir du jeûne, des études sur des rats ont montré la régénération de fonctions motrices chez des souris handicapées après des cycles de jeûne. Je suis en train de faire de recherches pour confirmer l’authenticité du cas de Mme Ritichie. Je donnerai mes conclusions quand je les aurai.