Jeûner 3 jours seulement ne renouvelle pas TOTALEMENT le système immunitaire !

 

Quand en 2015 les journaux ont repris l’étude du Dr Valter Longo sur le jeûne, ils ont tous rapporté en chœur que trois jours de jeûne renouvelleraient la totalité du système immunitaire.

En fait, l’expérience a montré que ce n’est pas exactement vrai. Si certains membres de mon groupe ont vu de très bons résultats avec des jeûnes de quelques jours, nombre d’entre eux, atteints de pathologies diverses, ont obtenu des résultats mitigés avec pour des jeûne d’une durée similaire.

Quand on lit avec attention l’étude réalisée sur les rongeurs, il est signifié que 28% de leurs globules blancs (cellules immunitaires) sont détruits au bout de 48 heures de jeûne. Ils seront alors remplacés à la réalimentation.

Ajusté en fonction du taux métabolique, ce jeûne de 48 heures pour une souris équivaut à environ 14 jours chez l’être humain. Cela signifie qu’un jeûne de 48h ou même de 72h chez un humain ne peuvent amener à une réduction de 28%.

Le Pr Longo a plusieurs fois rappelé que selon ses observations, au bout de 5 jours, seulement 10% des cellules chez un être humain, mais que le nombre d’additionne au fil des jours des jeûne.

Si on se base sur le fait que la cétose se déclenche lors d’un jeûne hydrique à 72 heures, et qu’en jeûne sec 36 heures, on peut considérer qu’environ 3 jours en sec doivent correspondre à 5 jours en hydrique.

Ainsi, ça ferait en 15 jours 30% des cellules immunitaires détruites par l’autophagie (et remplacées à l’alimentation), donc on est très proche des 28 en 14 jours.

C’est pour cela que Longo rappelle dans ces interviews la nécessité de s’imposer des cycles de jeûne répétés afin de remplacer TOTALEMENT le système immunitaire.

Voici ce que dit l’étude du Pr Longo :

Quand les organismes des mammifères jeûnent de manière prolongée, ils minimisent leur dépense énergétique en partie en réduisant rapidement la taille d’un large éventail de tissus, d’organes et de populations cellulaires, y compris les cellules sanguines.

L’inversion de cet effet pendant la réalimentation représente l’une des stratégies les plus efficaces pour régénérer les systèmes hématopoïétiques et éventuellement d’autres systèmes et organes de manière coordonnée.

Ici, nous montrons que le jeûne prolongé (JP) provoque une réduction importante du nombre de globules blancs, suivi pendant la ré-alimentation, par un processus coordonné capable de régénérer cette déficience du système immunitaire par des changements commençant pendant la période de jeûne, qui incluent une augmentation importante de LT-HSC et ST -HSC et redirection de la fréquence de Ly-HSC / Bala-HSC / My-HSC conduisant à un mode de lignée équilibrée.

En fait, nous montrons que le JP SEUL provoque une diminution de 28% du nombre de globules blancs, qui est complètement INVERSE après la ré-alimentation.

Même après que les globules blancs ont été sévèrement supprimés ou endommagés à la suite de la chimiothérapie ou du vieillissement, les cycles de JP sont capables de rétablir le nombre normal de globules blancs et l’équilibre de la lignée, suggérant que l’organisme peut être en mesure d’exploiter sa capacité à régénérer le système hématopoïétique après des périodes de famine, indépendamment de la cause de la carence.

En outre, le nombre de globules blancs n’est pas le seul biomarqueur du système immunitaire. Il parle aussi de cellules souches intestinales, mais la même idée émerge : une nécessité de faire des CYCLES RÉPÉTÉS.

Ainsi, ne croyez pas le buzz où tout le monde répète ce que tout le monde répète et qui vous dit que jeûner trois jours renouvelle totalement le système immunitaire.

Ce sont les cycles répétés à un rythme soutenu qui vont agir de manière définitive et profonde et finir par renouveler TOTALEMENT le système immunitaire.

Pour cela, les périodes de jeûnes doivent être compensées par une alimentation NOURRISSANTE pour permettre une optimisation de la RECONSTRUCTION CELLULAIRE, retrouver l’énergie initiale et donc pour permettre de repartir quelques jours plus tard sur une nouvelle période d’autophagie.

L’efficacité thérapeutique des cycles de jeûnes prolongés mais pas trop longs semble se confirmer au fil des témoignages.

Ainsi, évitons de répéter ce que tout le monde répète. C’est l’option facile, le chemin le plus court, mais ç’est source de perte de temps, d’argent et en plus ça peut être dangereux.

Il faut toujours comparer les dires, les certitudes et mêmes les études scientifiques aux retours d’expérience.

Jeûnez 5 jours réalimentez vous pour retrouver toutes vos forces et rejeûnez cinq jours. AInsi une fréquence d’un jeûne par mois est un choix pertinent.

J’espère avoir répondu à ceux qui jeûnent et s’impatientent de retrouver la santé.

Pour traiter du jeûne sur Facebook et d’alimentation sans idéologie aller ici. Pour en savoir plus sur le pouvoir du jeûne allez ici.