Les enseignements interdits de Jésus – Partie 1

Pour ceux qui connaissent l’histoire du Christianisme, l’Evangile de St Thomas a été l’un des nombreux évangiles qui s’est vu refusé l’entrée dans la Bible officielle de l’Eglise naissante en 325. Comme tous les textes considérés comme hérétiques, il a été détruit, brûlé par l’Eglise aidée par l’armée romaine de l’empereur Constantin le Grand afin que ne reste que la vérité présentée par l’institution. Cet évangile avait disparu de la surface de la terre. Enfin, c’est ce qu’on croyait depuis 1500 ans. Or, en 1947 il a été retrouvé en Egypte dans le village de Nag Hammadi.

Plusieurs expertises ont affirmé que l’évangile de Thomas est le plus ancien de tous les évangiles et donc celui qui a le plus de chance d’avoir été écrit au temps de Jésus. Pourquoi a-t-il été déclaré hérétique ? Je vais livrer quelques uns de ces versets et vous comprendrez le message qu’il contient.

Logion 1 : « Celui qui trouvera l’interprétation de ces paroles ne goûtera pas la mort. »

Logion 2.  « Jésus a dit : ‟Que celui qui cherche ne cesse de chercher jusqu’à ce qu’il trouve ; quand il aura trouvé, il sera troublé ; quand il sera troublé, il s’étonnera et il régnera sur le Tout“ ».

Logion 3. « Jésus a dit : ‟ Si ceux qui vous guident vous disent : voici, le Royaume est dans le ciel, alors les oiseaux du ciel vous devanceront. S’ils vous disent : il est dans la mer, alors les poissons vous précéderont ; mais le Royaume est au dedans de vous et il est au dehors de vous. Lorsque vous vous connaîtrez, vous serez connus et vous saurez que vous êtes les fils du Père qui est vivant ; mais si vous ne vous connaissez pas, alors vous êtes dans la pauvreté et vous êtes la pauvreté“ ».

Sculpture de Poseidon, dieu grec de ma mer/iqiuz (Pixabay)

Par ces paroles, Jésus rappelle l’égarement de ceux qui disent guider les hommes. Ils leur disent que Dieu est dans le ciel (dans le domaine des oiseaux ?), ou dans la mer (en référence au dieu grec de la mer Poséidon). N’avons-nous pas tous appris que Dieu est au Ciel ? Que Jésus est monté aux Cieux ? Mais le Maître nous affirme que Dieu ne s’y trouve point.

Il rappelle aussi que la pauvreté, le manque n’est pas le résultat des circonstances mais du fait que nous ne nous connaissons pas, nous ignorons ce dont nous sommes capables. Cela ramène à la phrase écrite sur l’entrée du Temple d’Apollon à Delphi en Grèce : « Homme, connais-toi toi-même ».

Logion 27. « Si vous ne jeûnez pas du monde, vous ne trouverez pas le Royaume ; si vous ne faites pas le sabbat du sabbat, vous ne verrez pas le Père ».

Le Dr Emet Fox avait dit un jour, que si vous jeûniez des pensées négatives pendant une semaine, vos problèmes disparaitraient. Abraham Hicks répète encore et encore que pour manifester il faut concentrer son attention sur ce que l’on désire. Beaucoup objecteront et diront qu’ils ne cessent de se concentrer sur l’idée de trouver un compagnon, de gagner à la loterie, d’avoir trouvé un travail, mais en vain. Or si vous ne manifestez pas, c’est parce que vous n’avez pas réussi à générer cette émotion. Comment savoir si vous vous concentrez effectivement sur votre désir ? C’est simple, vous ressentiriez alors les sentiments liés à ce désir. Si demain on vous appelait pour vous dire que vous héritez d’une lointaine tante de deux millions d’euros, comment vous sentiriez-vous ? Ce sont ces sentiments dont vous devez vous abreuvez pour manifester votre désir.

Si vous êtes en colère, anxieux, cela signifie qu’en réalité vous vous focalisez sur le manque de votre désir. Les mystiques chrétiens comme Neville Goddard ou le Dr Joseph Murphy nous expliquent que c’est le sentiment qui essentiel pour la manifestation de notre désir. Gregg Braden a une phrase que j’adore : « La prière est sentiment« .

Jésus donne donc la solution. Comme un jeûne nettoie le corps, un jeûne spirituel nettoie votre conscience. Jeûner au monde, signifie de détourner votre attention de vos problèmes.

C’est également le sens profond de la phrase : « Arrêtez-vous et sachez que je suis Dieu ». C’est l’ordre de lâcher prise.

Où se trouve Dieu ?

La Porte (Tama66/Pixabay)

Je vais aborder un sujet qui pourra mettre mal à l’aise certains d’entre vous. Mais, il me semble nécessaire de l’aborder pour justifier la philosophie de Neville Goddard et des théories de la Pensée positive présentent sur ce blog. J’espère que cet article va générer un débat dans les commentaires et dans l’esprit de chacun. Je dois ajouter que je ne suis absolument anticléricale.

J’ai découvert à l’âge de 13 ans les écrits du Dr Joseph Murphy à travers son livre La Puissance de votre subconscient. J’étais déjà très croyante et allais à l’église avec mes parents, même si j’étais totalement déconnectée de ce qui s’y disait. Les affirmations du Dr Murphy me semblaient plus logiques. Très rapidement, j’ai testé ses méthodes, car il s’était présenté un problème insoluble. Avec l’application d’affirmations et de visualisations, le problème insoluble avait trouvé une miraculeuse solution en moins de 48 heures. Les théories de Joseph Murphy sont alors devenues les miennes. Je méditais beaucoup, faisais des expériences, testais le pouvoir de la foi. Et suis allée à la rencontre de nombreuses philosophies dont la grande majorité ne me satisfaisait pas du tout.

Néanmoins quelques quinze ans plus tard, je suis tombée sur des livres de Neville Goddard. Il était présenté comme un mystique chrétien. On m’avait conseillé ces textes qui étaient censé représenter l’enseignement chrétien le plus profond et le plus accompli. Le livre Le secret, c’est le sentiment, m’était plus ou moins compréhensible. Mais quand j’ai tenté de lire Votre Foi est votre fortune, je me suis mise en colère. Neville Goddard déclare que la conscience est Dieu, que Dieu n’est pas ailleurs qu’à l’intérieur de l’homme, que l’homme est Dieu. Je n’ai pu aller plus loin que la 40e page, tellement je me sentais agressée par ses affirmations. J’ai alors mis ses livres de côté, résistant à l’envie de les jeter au feu. Quelques années plus tard, je les retrouvais dans ma bibliothèque et ai compris le génie de Neville. J’avais pendant ces années assez mûri pour saisir enfin la teneur de ses textes de Neville dans leur vérité et leur magnificence.

Ancient textes (gellinger_pixabay)

Lors de mes recherches sur le jeûne thérapeutique, j’ai eu à lire des textes gnostiques, du christianisme primitif, celui de ceux qui avaient connu Jésus ; avant la conversion de l’empereur romain Constantin à la religion chrétienne. Ces textes étaient en circulation parmi les premiers chrétiens avant qu’au IVe siècle l’Eglise ne les détruise les considérant comme hérétiques.

Malgré toute l’énergie qu’Elle a mise pour les faire disparaître, certains sont réapparus en Égypte : en 1945 à Nag Hammadi et en 1947, près de la Mer morte. Ces textes présentent un christianisme des origines beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît et très différent du discours communément accepté depuis 2000 ans. À leur lecture, on peut comprendre pourquoi l’Église les a désignés comme hérétiques : ils menaçaient littéralement sa légitimité en tant qu’institution humaine.

Nombre d’entre eux se rapprochent des textes de Neville Goddard. Ils affirment que Dieu est dans l’homme. Il n’y a pas à le chercher ailleurs. De plus, il n’est pas question de péché originel ou de culpabilité entretenue, mais l’homme est invité à retourner à lui-même pour trouver Dieu :

L’Évangile de Marie : « Prenez garde que personne ne vous égare, disant : « Par ici ! » ou « Par là ! ». Car le fils de l’Homme est en vous. Suivez-le ! Ceux qui le chercheront le trouveront. »

Dialogue du Sauveur : « Ce que vous cherchez est à l’intérieur de vous ».

Le livre de Thomas : «  Celui qui se connaît lui-même a déjà atteint la connaissance de la profondeur de tout ».

L’Evangile de Thomas : « Le Royaume de Dieu est à l’intérieur de vous et à l’extérieur de vous ».

L’Evangile de Thomas : «  Ce que vous avez vous sauvera si vous le faites émerger de vous ».

D’ailleurs, dans le loggion 3 de l’Evangile de Thomas, Jésus se moque de ceux qui placent Dieu dans le ciel :

« Jésus a dit : Si ceux qui vous guident vous disent : voici, le Royaume est dans le ciel, alors les oiseaux du ciel vous devanceront ; s’ils vous disent qu’il est dans la mer, alors les poissons vous devanceront. Mais le Royaume, il est en dedans et il est en dehors de vous. Lorsque vous vous connaîtrez, alors on vous connaîtra. Et vous saurez que c’est vous les fils du Père Vivant. Mais s’il vous arrive de ne pas vous connaître, alors vous êtes dans la pauvreté, et c’est vous la pauvreté. »

On comprend aisément que Jésus rappelle que Dieu est à trouver en soi-même, et que la connaissance et l’abondance viennent de l’intérieur, donc de la conscience comme l’explique Neville Goddard.

Jésus va même plus loin dans Jean 10,34 : « Jésus leur répondit: N’est-il pas écrit dans votre loi : J’ai dit: Vous êtes des dieux ? ».

Le  corps, temple de Dieu ( Kun-Fu de Mysticsartdesign_pixabay)

Je rappelle également la polémique concernant le verset 17, 21 de l’Evangile de Luc. Il est traduit très souvent dans les bibles catholiques (Segond, Ostervald, Darby, Bible de Jérusalem, Bible en français courant), par : « le Royaume de Dieu est au milieu de vous » ou «  le Royaume est  parmi vous » (Semeur, TOB). Alors que le texte original grec dit « entos humôn », et son exacte traduction latine dans la Vulgate « intra vos », n’ont jamais signifié autre chose qu’« à l’intérieur de vous » ou « en vous ». Les bibles utilisées par les protestants anglo-saxons comme celle du Roi james (King James Bible » dit : « The Kingdom of God dit within you », donc à l’intérieur de vous. Comme le texte original ne leur convenait pas, l’Église l’a tout simplement changé. Je vous invite à écouter l’explication de l’historien Henri Guillemin dans sa magnifique intervention Affaire Jésus, que vous trouverez à partir de 1h38 de l’enregistrement.

Car l’implication entre ces deux phrases est très importante. Si on base sur la version modifiée par l’Eglise catholique, cela signifie que Dieu est à trouver dans la communauté, donc à l’extérieur. Cela valide la primauté de l’Eglise comme structure, les prêtres, la confession aux prêtres et cela donne du pouvoir au clergé. En revanche, si on retient le texte original, le Royaume est à l’intérieur de soi, c’est en retournant en soi qu’on le retrouve, en travaillant sur soi-même.

Comme le dit Neville Goddard, Dieu est en soi, dans sa propre conscience. Rentrez donc profondément en vous-même pour le retrouver.

Christianisme gnostique : prière d’action de grâces

En 1945, fut découvert en Égypte dans la ville de Nag Hammadi un ensemble de textes chrétiens d’origine gnostique, dont le plus célèbre est l’Évangile de St Thomas. Ces textes avaient disparu de la circulation dans les premiers siècles de notre ère suite à la conversion de l’empereur Romain Constantin I au Christianisme qui les avait fait détruire dans le but de créer un dogme unique pour celui-ci. Fort heureusement, des chrétiens avisés en avaient cachés quelques exemplaires dans le désert pour la postérité. Ces textes présentent la doctrine de Jésus sous un autre jour : une religion intimiste, ésotérique, méditative. Nombre d’entre eux affirment ce qui était considéré à l’époque une hérésie, mais que de nos jours les mystiques tendent à valider, que Dieu est à l’intérieur de l’homme, et pas ailleurs. Beaucoup sont de très beaux textes que je présenterai sur ce blog. Voici un texte de remerciements. Ils avaient déjà compris que l’importance de la gratitude.

« Nous te rendons grâces !

Chaque âme et chaque cœur se lève vers Toi,

Ô Nom imperturbable,

Honoré du nom Dieu

Et béni avec le nom de Père !

Car vers tous et Tout

S’étend la bienveillance, l’affection et l’amour du Père,

Et comme tout Son enseignement est doux et simple,

Qui nous apporte en l’intelligence, la parole et le savoir :

L’intelligence pour que nous Te comprenions,

La parole, pour que nous puissions faire part de ta parole,

Le savoir, pour que nous puissions Te connaître.

Nous nous réjouissons d’avoir été illuminés par Ta gnose ;

Nous nous réjouissons parce que Tu T’es montré à nous ;

Nous nous réjouissons parce que, alors que nous sommes dans ce corps,

Tu nous as divinisés par Ta gnose !

L’humaine action de grâce parvenant jusqu’à Toi

N’a qu’un seul but : apprendre à te connaître.

Nous T’avons connu, ô lumière de l’intellect !

Ô vie de la vie, nous T’avons connue !

Ô matrice de toute semence nous T’avons connue !

Ô matrice fécondée par la génération du Père,

Nous T’avons connue !

Ô durée perpétuelle du Père qui enfante !

Ainsi vénérant Ta bonté,

Nous n’avons qu’un seul vœu à Te soumettre :

Nous voulons être préservés dans la gnose !

Nous ne demandons que cette unique sauvegarde :

Ne pas être déchu de ce genre de vie ! »

La symbolique cachée derrière Noël

 

À cette époque-là parut un édit de l’empereur Auguste qui ordonnait le recensement de tout l’Empire. 2 Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. 3 Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville d’origine. 4 Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée dans la ville de David, appelée Bethléhem, parce qu’il était de la famille et de la lignée de David. 5 Il y alla pour se faire inscrire avec sa femme Marie qui était enceinte. 6 Pendant qu’ils étaient là, le moment où Marie devait accoucher arriva, 7 et elle mit au monde son fils premier-né. Elle l’enveloppa de langes et le coucha dans une mangeoire parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans la salle des hôtes. 8 Il y avait dans la même région des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour y garder leur troupeau.

9 Un ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur resplendit autour d’eux. Ils furent saisis d’une grande frayeur. 10 Mais l’ange leur dit: « N’ayez pas peur, car je vous annonce une bonne nouvelle qui sera une source de grande joie pour tout le peuple: 11 Aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur qui est le Messie, le Seigneur. 12 Voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une mangeoire. »

Jésus est-il né un 25 décembre ?

Probablement non, et cela n’a aucune importance. Le 25 décembre est la date choisie en 354 apr. J.-C par le pape Liberius pour la remémoration de la naissance du Christ. De nos jours, les Chrétiens orthodoxes de Russie, de Géorgie ou les Coptes d’Egypte ou d’Ethiopie qui s’appuient sur le calendrier Julien fêtent leur Noël le 7 janvier. Le fait que certains choisissent une date plutôt qu’une autre ne change absolument rien. Ce qui importe est la mémoire de la naissance du Christ.

Ces deux dates suivent de plusieurs jours le solstice d’hiver qui a lieu dans l’hémisphère nord autour du 21 décembre. Ce jour marque l’ « arrêt du soleil » comme le craignaient nombre de traditions païennes de l’Antiquité. Le soleil qui a entamé sa descente depuis le 21 juin (baisse de la durée des jours et de l’ensoleillement) s’arrête le autour du 22 décembre pour reprendre sa course en remontant le cycle apportant par ce biais un réveil progressif de la nature : les jours se rallongent, la terre se réchauffe, les animaux sortent de leur léthargie, la vie reprend. Il n’y a aucun paradoxe à croire au message du Christ et reconnaître qu’il n’est probablement pas né un 25 décembre. Ce qui est surtout important est de se rappeler de la véritable signification du Christ.

Que représente le Christ ?

Selon le texte 1 Corinthiens 1:24, le Christ est le pouvoir et la sagesse de Dieu. Pour comprendre les textes sacrés, il faut retrouver le symbolique. Les  personnages  de la Bible, qu’ils soient historiques ou mythiques, de même que les lieux, les situations représentent tous des états de conscience de l’être humain. Ils sont aussi et surtout des niveaux d’évolution. Le but de l’homme est de quitter son costume d’Adam (l’homme qui croit en la matière et en son pouvoir) et d’embrasser sa véritable nature afin de devenir ce qu’il est vraiment, l’expression de Dieu sur terre. 

Votre foi est votre Fortune – Chapitre 19: Lumière liquide

The_Animals_Entering_Noah's_Ark_1570s_Jacopo_Bassano

Les animaux entrant dans l’Arche de Noé – Jacopo Bassano – 1570

Car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l’être. – Actes 17:28

Psychiquement, ce monde apparaît comme un océan de lumière contenant en lui-même toutes les choses, y compris l’homme,  qui sont des corps pulsants enveloppés dans la lumière liquide.

L’histoire biblique du déluge [Genèse 6-8] est une excellente allégorie pour expliquer  l’état dans lequel l’homme se trouve.

L’homme est effectivement inondé dans un océan de lumière liquide dans lequel un nombre incalculable d’êtres de lumière se déplacent. L’histoire du déluge est toujours d’actualité. L’homme est l’arche contenant en lui-même les principes mâle-femelle de tous les êtres vivants.

La colombe envoyée par Noé afin de trouver terre ferme, représente une idée envoyée par l’homme pour manifester ses idées. En effet,  souvent les idées de l’homme ressemblent à des oiseaux qui s’envolent, comme la colombe dans l’histoire, mais reviennent à l’homme sans avoir pu trouver un endroit pour se reposer.

Si l’homme ne laissait pas décourager pas ses recherches infructueuses, un jour l’oiseau reviendrait avec un brin vert dans le bec. Après avoir pris conscience de la chose désirée, il serait convaincu qu’il en est ainsi et il se sentirait et saurait qu’il est maintenant ce qu’il s’est consciemment approprié, même si cela n’a pas encore été confirmé par ses sens.

Noah-Dove_ W-A-Foster - Published in 1897

La colombe envoyée par Noé pour vérifier si les terres avaient enfin émergées – W-A-Foster – 1897. Les terres représentent bien sûr le désir manifesté, accompli dans le monde physique.

Un jour, l’homme sera tellement identifié avec sa conception qu’il saura être lui-même, qu’il pourra dire: « JE SUIS, Je SUIS ce que je veux être ( Je SUIS ce que Je SUIS). » Il comprendra que, quand il le fera, il commencera à incarner son désir (la colombe ou le désir sera cette fois trouver la terre ferme), réalisant ainsi le mystère de la Parole faite chair.

Tout dans l’univers est une cristallisation de cette lumière liquide. « Je SUIS la lumière du monde » [Jean 8:12, Jean 9: 5, Jean 12:46].

God-Man

Votre prise de conscience d’être, est la lumière liquide du monde, qui se cristallise dans les conceptions que vous avez de vous-même.

Votre conscience inconditionnée d’être le premier se conçoit à la lumière liquide (qui est la vélocité initiale de l’univers). Toutes choses, de la plus haute à la plus basse des vibrations ou des expressions de la vie, ne sont rien de plus que les différentes vibrations ou vitesses de cette vélocité initiale. Ainsi, l’argent, le fer, le bois, la chair, etc., ne sont que différentes expressions ou vélocité de cette lumière-substance liquide.

Toutes les choses cristallisées sont de la lumière liquide. La différenciation ou l’infini d’expression est causée par le désir du concepteur de se connaître.

Votre conception de vous-même détermine automatiquement la vélocité nécessaire pour exprimer ce que vous avez vous-même conçu être.

Le monde n’est qu’un océan de lumière liquide dans d’innombrables états différents de cristallisation.

Experiencing-the-Light-of-the-World

Le jeûne mental de 7 jours

Je jeûne de temps en temps, et suite à un jeûne sec de 55 heures que je viens de terminer, je me suis rappelée de ce texte que j’avais depuis longtemps enfoui dans les tréfonds de ma mémoire. Initialement j’avais lu ce texte, il y a vingtaine d’années, alors que j’étais adolescente, je n’avais pas le niveau de compréhension actuel pour en comprendre parfaitement l’essence. Néanmoins, les années ont passé et depuis que je pratique le jeûne, j’en connais les merveilleux effets.  Ainsi que je l’ai écrit récemment dans cet article, le jeûne est un acte guérisseur comme il n’y en a pas d’autres. Ainsi, ce texte écrit par le métaphysicien chrétien Emmet Fox en 1935 qui traite du jeûne mental me semble extrêmement important. J’ai donc décidé de le partager avec vous.

FOX B W PIC

Emmet Fox:

« De nos jours, le sujet des régimes est parmi les plus importants qui intéressent le public. Les journaux et les magazines regorgent d’articles sur le sujet. Les comptoirs des librairies sont remplis de volumes qui traitent des mystères des protéines, de l’amidon ou des vitamines etc. Les experts sur le sujet disent que physiquement nous devenons ce que nous mangeons et que votre corps tout entier est réellement composé de la nourriture que nous avons mangé dans le passé. Ce que vous mangez aujourd’hui, disent-ils, sera dans votre circulation sanguine au bout de quelques heures, et vous savez bien que votre circulation sanguine construit tous les tissus qui composent votre corps. Bien sûr, toute personne sensée sait tout cela. C’est parfaitement vrai, et la seule chose surprenante est qu’il a prit au monde si longtemps pour le reconnaître. Néanmoins, dans cet article, je vais aborder le sujet du régime à un niveau qui est infiniment plus profond et plus ambitieux dans ses effets. Je pense au jeûne mental.

mental fasting

Le plus important de tous les facteurs dans votre vie est le régime mental à lequel vous vous soumettez. Il est la nourriture que vous fournissez à votre esprit et qui détermine tout le caractère de votre vie. Ce sont les pensées que vous vous permettez d’entretenir, les sujets sur lesquels votre esprit se pose, qui créent votre être et votre entourage. Et que ta vigueur dure autant que tes jours! (Deut 33:25) .

Tout dans votre vie aujourd’hui (l’état de votre corps, qu’il soit sain ou malade, l’état de vos finances, que vous soyez prospère ou pauvre, l’état de votre maison,que vous soyez heureux ou pas; l’état actuel de chaque phase de votre vie est entièrement conditionnée par les pensées et les sentiments que vous avez entretenus dans le passé. Et l’état de votre vie de demain et la semaine prochaine, et l’année prochaine, sera entièrement conditionnée par les pensées et les sentiments que vous choisirez à partir de maintenant.

En d’autres termes, vous choisissez votre vie, et toutes ses conditions, par les pensées votre esprit entretient. La pensée est la force causale réelle dans la vie, et il n’y a pas d’autre. Vous ne pouvez pas avoir un certain état d’esprit et un autre type d’environnement. Cela signifie que vous ne pouvez pas changer votre environnement avec un esprit inchangé, ni (ce qui est la clé suprême à la vie et la raison de cet article)  changer votre esprit sans votre environnement ne change.

Voilà donc la véritable clé de la vie: si vous changez votre esprit les conditions de votre vie changeront aussi. Votre corps changera, votre travail, votre maison changeront, l’ensemble de votre vie doit changer, car que vous soyez habituellement heureux et joyeux, ou déprimé et craintif, cela dépend entièrement de la qualité de la nourriture mentale que vous absorbez. Soyez-en convaincus : si vous changez votre esprit vos conditions doivent changer aussi. Nous sommes transformés par le renouvellement de nos esprits (Romains 12:2). Alors dès maintenant, vous comprendrez que votre alimentation mentale est vraiment la chose la plus importante de votre vie.

spiritual-food

Cela peut être appelé la Grande Loi Cosmique, et sa vérité est considérée comme parfaitement évidente une fois qu’elle est comprise. En fait, je ne connais de toute personne spirituellement consciente qui nie cette vérité essentielle. La difficulté pratique dans cette application, cependant, vient du fait que nos pensées sont tellement proches que cela peut être difficile, sans un peu de pratique, de prendre du recul pour les regarder objectivement. Pourtant, c’est ce que vous devez apprendre à faire.

Vous devez vous entraîner à choisir le sujet de votre pensée à un moment donné, et aussi pour choisir la tonalité émotionnelle, qui la colore. Oui, vous pouvez choisir vos états d’esprit. En effet, si vous ne pouviez pas vous n’auriez aucun contrôle réel sur votre vie. Les humeurs habituellement entretenues produisent le caractère caractéristique de la personne concernée, et ce caractère crée ou détruit le bonheur d’une personne.

Vous ne pouvez pas être en bonne santé; vous ne pouvez pas être heureux; vous ne pouvez pas être prospère; si vous avez un « mauvais caractère ». Si vous êtes boudeur ou hargneux, cynique, ou déprimé, ou hautain, ou avez peur de votre esprit, votre vie risque éventuellement de ne peut être digne d’être vécue. Sauf si vous êtes déterminé à cultiver une bonne disposition de caractère, vous pouvez tout aussi bien abandonner tout espoir d’obtenir quelque chose vaut la peine de la vie. Si vous n’êtes pas déterminé à commencer à choisir avec soin tous les jours le genre de pensées que vous allez penser, vous pouvez aussi bien renoncer à tout espoir de façonner votre vie dans le genre de chose que vous voulez qu’il soit, car c’est le seul moyen.

En bref, si vous voulez que votre vie soit heureuse, ce que Dieu veut que vous fassiez, vous devez commencer immédiatement par vous entraîner à sélectionner vos pensées et à les contrôler. Ce sera extrêmement difficile les quelques premiers jours, mais si vous persévérez, vous trouverez que cela deviendra rapidement plus facile, et que cela sera en fait l’expérience la plus intéressante que vous pourriez éventuellement faire. Ce contrôle de la pensée est le passe-temps des plus saisissants et intéressants que l’on puisse avoir. Vous serez étonné de voir les choses intéressantes que vous allez apprendre sur vous-même, et vous obtiendrez des résultats dès le début.

Maintenant, beaucoup de personnes connaissant cette vérité, font des efforts sporadiques parfois pour contrôler leurs pensées, mais le flux de la pensée est si près, et les impacts de l’extérieur si constants et variés, qu’ils ne font peu de progrès. Cela n’est pas la meilleure façon de travailler. Votre seule chance est de former une nouvelle habitude de pensée qui vous transportera lorsque vous êtes préoccupé ou ou quand votre garde est abaissée ou encore quand vous vous êtes concentré  à vos affaires. Cette nouvelle habitude de pensée doit être définitivement acquise, et la fondation de celle-ci peut être formée en quelques jours, et la façon de le faire est la suivante:

Prenez la décision de consacrer une semaine uniquement à la tâche de construire une nouvelle habitude de la pensée, et au cours de cette semaine mettez de côté tout dans la vie qui n’a pas de  rapport à cela. Si vous le faites, alors que cette semaine sera la semaine la plus importante de toute votre vie. Ce sera littéralement le tournant de votre vie. Si vous le faites, je peux vous dire que toute votre vie changera pour le mieux. En fait, rien ne sera plus comme avant. Cela ne signifie pas seulement que vous serez en mesure de faire face à vos difficultés actuelles dans un meilleur esprit; cela signifie que tous vos problèmes disparaîtront.
Ceci est la méthode scientifique pour changer votre vie, et cela ne peut pas échouer. Maintenant, vous vous rendez compte qu’en travaillant de cette façon vous ne changerez pas les conditions. Ce qui se passe est que quand vous appliquez la Loi tout d’abord, les conditions changeront instantanément. Vous ne pouvez pas changer les conditions directement (vous avez probablement souvent essayé de le faire et avez échoué ) mais appliquez cette diète MENTALE et les conditions changeront pour vous.

Voici votre ordonnance: Pendant sept jours, vous ne devez pas vous permettre d’arrêter un seul instant sur tout type de pensée négative. Vous devez vous observer pendant une semaine entière comme un chat guette une souris, et vous ne devez sous aucun prétexte permettre à votre esprit de se concentrer sur une pensée qui ne soit pas positive, constructive, optimiste, gentille. Cette discipline sera si intense que vous ne pourriez pas maintenir consciemment beaucoup plus qu’une semaine, et je ne vous demande pas de le faire. Une semaine sera suffisant, parce que pendant ce laps de temps, l’habitude de la pensée positive va commencer à être mis en place. Certains changements extraordinaires pour le mieux entreront dans votre vie, vous encourageant énormément, puis l’avenir prendra soin de lui-même. Le nouveau mode de vie sera tellement attrayant et beaucoup plus facile que l’ancienne façon que vous trouverez votre nouvelle mentalité nettement préférable.

Mais les sept jours vont être ardus. Je ne voudrais pas que vous commenciez sans  en estimer le coût. Le jeûne physique simple serait un jeu d’enfant en comparaison, même si vous avez un très bon appétit. Les exercices de l’armée, combinés d’itinéraires de marches, serait doux en comparaison avec cette entreprise. Mais vous n’avez à faire cet exercice que pour une semaine dans votre vie, et tout changera pour le mieux. Pour le reste de votre vie ici, pour toute l’éternité, en fait, les choses seront tout à fait différentes et incroyablement meilleures qu’avant que vous vous soyez soumis à cet effort.

Ne commencez pas à la légère. Pensez-y pour un jour ou deux avant de commencer. Puis commencez, et que la grâce de Dieu soit avec vous. Vous pouvez débuter l’exercice quand vous le voulez dans la semaine, ou de la journée, mais une fois que vous commencez, vous devez vous y tenir pour les sept jours suivant. C’est l’essentiel. L’idée est de maintenir pendant sept jours cette discipline mentale ininterrompue afin de plier définitivement votre esprit dans une nouvelle direction une fois pour toutes.

Hércules_lucha_con_el_león_de_Nemea,_por_Zurbarán

Hercule domine le lion de Néméa ( Il s’agit du premier des douze travaux d’Hercule) – Francisco Zurbaran – 1634

Si vous faites un faux départ, ou même si vous le faites bien pendant deux ou trois jours, puis pour une raison quelconque faites des entorse à ce régime, la chose à faire est de laisser tomber le régime totalement pendant plusieurs jours, puis de recommencer de nouveau. Il ne faut pas commencer et arrêter ou sauter dans tous les sens, pour ainsi dire. Vous ne devez pas annuler une mauvaise pensée par une bonne. Vous devez positivement compter chaque faute, et si vous lâchez, vous devez tout recommencer.

Maintenant, dans l’ordre, si possible, de prévenir les difficultés, je vais les examiner dans un petit détail.

Tout d’abord, qu’est-ce que j’entends par pensée négative? Eh bien, une pensée négative est toute pensée d’échec, de déception ou de difficulté. Toute pensée  de critique,  de jalousie ou de condamnation de vous-mêmes ou des autres. Toute idée de maladie ou d’accident; ou, en bref, tout type de limitation ou la pensée pessimiste. Toute pensée qui est pas positive et constructive, vous concernant vous ou quelqu’un d’autre, est une pensée négative. Ne vous embêtez pas à essayer de classifier, cependant.  Dans la pratique, vous ne devrez avoir aucune difficulté à reconnaître si une pensée donnée est positive ou négative. Même si votre cerveau essaie de vous tromper, votre cœur vous chuchotera la vérité.

Deuxièmement, vous devez bien comprendre que dans cette épreuve vous ne devez pas entretenir de pensées négatives. Attention, néanmoins. Ce ne sont pas les pensées qui vous viennent  de temps à autre dont je parle, mais celles sur lesquelles vous vous appesantissez.  Cela n’a pas d’importance si vous les laissez juste passer. Ainsi, nombre de pensées négatives vous viendront dans la journée. Certains d’entre elles viendront juste vous titiller, d’autres seront relayées par des personnes de votre entourage ou par les médias.
Cependant, si vous ne vous concentrez pas dessus, elles ne compteront pas. En fait, ce sont ces pensées mêmes qui vous fourniront la discipline qui va vous transformer au cours de cette semaine épique. La chose à faire est, quand une pensée négative se présente:  s’en détourner. Détournez-vous des journaux. Détournez – vous des pensées négatives quand vous recevez du courrier, ou si on vous fait une remarque stupide.

Quand une pensée négative flotte dans votre esprit, détournez-vous en immédiatement et pensez à autre chose. Mieux encore, pratiquez la Présence de Dieu. Une analogie parfaite que je peux donner est celle du cas d’un homme qui est assis près d’un feu quand une cendre chaude rouge vole et tombe sur sa manche. S’ il frappe la cendre de suite, sans perdre un moment pour réfléchir à ce sujet, il n’y aura pas de dégâts. Mais s’il laisse la cendre reposer sur lui un seul instant, le mal est fait.

Maintenant, que dire de ces pensées négatives et des conditions qu’il vous est impossible d’éviter aujourd’hui? Qu’en est-il des problèmes ordinaires que vous rencontrez au bureau ou à la maison? De telles choses n’affecteront pas votre régime alimentaire à condition que vous ne les acceptiez pas, ni en les craignant, ou en étant triste, ou en leur donnant un pouvoir. Toute condition négative que le devoir vous oblige à gérer n’affectera pas votre discipline. Allez au bureau, ou rencontrez les soucis à la maison, sans leur permettre de vous affecter émotionnellement, et tout ira bien.
Supposons que vous déjeunez avec un ami qui parle négativement. N’essayez pas de le faire taire ou de le snober. Laissez-le parler, mais sans accepter émotionnellement ce qu’il dit, et votre régime alimentaire n’en sera pas affecté. Si en rentrant chez vous, vous êtes accueillis avec des conversations négatives, ne faites de sermon, mais ne l »acceptez ni mentalement et émotionnellement. Rappelez-vous que qui constitue votre diète  mentale est votre consentement mental.
Supposons encore que vous soyez témoin d’un accident ou d’un acte d’injustice. Au lieu de réagir avec pitié ou indignation, refusons les apparences comme réalité absolue. Faites tout ce que vous pouvez pour redresser les choses, et détournez-vous en.

Bien sûr, il pourra être d’éviter certaines réunions professionnelles ou toute personne qui pourrait vous taper sur les nerfs. Mais s’il est impossible de les éviter, alors vous devez encore plus discipliné. C’est tout. Ainsi, si vous ayez une épreuve particulièrement éprouvante de prévu dans les prochains jours, si vous avez assez de compréhension spirituelle, répondez-y à travers cette conscience. Sinon, reportez votre diète mentale de quelques jours.

Pour terminer, je tiens à vous dire qu’au départ ce régime peu sembler très difficile. Cela peut être déroutant, et que vous souffrez un peu est vraiment un bon signe. Cela signifie que les choses bougent. N’est-ce pas le but? S’il vous semble que les fondations de votre monde s’écroulent, tenez bon quand même, laissez les s’effondrer, et quand la situation se sera calmée, le résultat qui en sortira sera plus proche du désir de votre cœur.

De même,  le fait de vous attardez sur les difficultés de cette discipline est une pensée négative. Le remède n’est pas, bien sûr, de nier que votre monde est en proie à un basculement en apparence, mais de refuser de prendre cette apparence pour la réalité. Ne jugez pas selon les apparences, mais jugez selon la justice.

cup-1010916_960_720

Un dernier mot: N’en dites aucun mot à votre entourage. Gardez ce formidable projet strictement pour vous-même. Rappelez-vous que dans votre âme habite le Très-Haut. Lorsque vous êtes venus à traverser les sept jours avec succès, et réalisé votre démonstration, après un délai raisonnable qui permettra à votre nouvelle mentalité de se maintenir, vous pourrez raconter votre expérience à vos proches.  Et, enfin, rappelez-vous que rien de ce que dit ou fait quelqu’un d’autre ne peut vous faire fléchir.  Seul votre propre réaction compte.

Votre foi est votre fortune – Chapitre 12 – Crucifixion et résurrection

Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, fût-il mort, vivra. – Jean 11:25

christ-of-st-john-of-the-cross

Christ de Saint Jean de la Croix – Salvatore Dali- 1951

Le mystère de la crucifixion et de la résurrection sont si intimement liés que, pour être pleinement compris, les deux doivent être expliqués ensemble, car l’un détermine l’autre. 

Ce mystère est symbolisé par les hommes à travers les rituels du Vendredi Saint et dans la fête de Pâques. Vous avez probablement observé que l’anniversaire de cet événement cosmique, annoncé chaque année par l’Église, n’est pas une date fixe comme le sont d’autres dates anniversaires comme Noël par exemple, mais que la date change d’année en année, tombant néanmoins partout entre le 22e jour de Mars au 25e jour du mois d’Avril.

Le jour de la résurrection est déterminé de cette manière. Le premier dimanche après la pleine lune dans le Bélier est célébré comme Pâques. Le Bélier commence le 21e jour de mars et se termine environ le 19e jour du mois d’avril. L’entrée dans le Bélier du soleil marque le début du printemps. La lune dans son transit mensuel autour de la terre se trouve face au soleil entre le 21 Mars et le 25 Avril lors de la « pleine lune ». Le premier dimanche après ce phénomène cosmique est célébré comme Pâques. Le vendredi précédant ce jour  est le Vendredi saint.

Cette date mobile devrait dire pousser l’observateur à trouver quelque autre interprétation que celle communément admise. Ces jours ne marquent pas les anniversaires de la mort et la résurrection d’un individu qui a vécu sur la terre. Il sont un rappel de ce symbole qu’est la résurrection.

The Resurrection of Christ by Paolo Veronese, 1570

La résurrection du Christ- Paolo Véronèse (1570)

Ainsi, au printemps, vu de la terre, le soleil dans son passage apparent dans le nord de l’hémisphère apparaît croiser la ligne imaginaire qu’on appelle l’équateur. Ainsi, les mystiques en ont dit que pour vivre l’être humain puisse vivre, il doit « se croiser » ou être crucifié. Il est significatif que peu après cet événement, toute la nature commence à surgir ou renaître de sommeil de son long hiver. Par conséquent, il peut être conclu que cette renaissance de la nature, à cette époque de l’année, est due directement à cette traversée ou ce croisement. Ainsi, on croyait que le soleil devait se débarrasser de son sang sur la Pâque.

Si ces jours marquaient la mort et de la résurrection d’un homme, ils auraient été choisis afin de tomber à date fixe chaque année mais évidemment, cela est pas le cas. Ces dates ne sont pas destinées à marquer les anniversaires de la mort et la résurrection de Jésus, l’homme, mais à remémorer la résurrection de votre Jésus intérieur. En effet, les Écritures sont des drames psychologiques et ne révèlent pleinement leur sens que quand elles sont interprétées psychologiquement.

Ces dates sont ajustées pour coïncider avec le changement cosmique qui se produit à cette époque de l’année, marquant la mort de la vieille année et le début ou la résurrection de la nouvelle année au printemps. Ces dates font symboliser la mort et la résurrection du Seigneur. Mais ce Seigneur est pas un homme. Il est de votre conscience d’être.

Il est écrit dans les Écritures que Jésus a donné sa vie pour que vous pourriez vivre: « Je suis venu pour que vous ayez la vie et que vous pourriez avoir plus abondamment » [Jean 10:10]. La conscience se tue en se détachant de ce qu’elle est consciente d’être de sorte qu’elle puisse vivre ce qu’elle veut être.

Le printemps est le temps de l’année où des millions de graines, qui étaient enfouies dans le sol tout l’hiver, émergent dans la visibilité afin que l’homme puisse vivre. Et, parce que le drame mystique de la crucifixion et la résurrection se déroule dans la nature chaque année, elle est célébrée annuellement en cette saison. Mais, en fait, il se déroule à chaque instant.

L’être qui est crucifié est votre conscience d’être. La croix est votre conception de vous-même. La résurrection est la levée dans la visibilité de cette conception de vous-même.

Loin d’être un jour de deuil, le Vendredi devrait être une journée de joie, car il ne peut y avoir de résurrection ou d’expression (manifestation) à moins d’avoir d’abord une crucifixion ou l’impression.

La chose à être ressuscitée dans votre cas est ce que vous désirez être.

Pour ce faire, vous devez vous sentir être à la chose désirée. Vous devez sentir « Je suis la résurrection et la vie du désir ».

Je SUIS (votre conscience d’être) est le pouvoir qui ressuscite et donne vie à ce dont dans votre conscience vous désirez être.

« Si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux.  » [« Encore une fois je vous le dis, si deux d’entre vous sont d’accord sur la terre pour toute chose qu’ils demanderont, elle sera faite pour eux par mon Père qui est dans les cieux, Matthieu 18:19].

Les deux qui s’accordent sont vous (votre conscience qui désire) et la chose désirée. Lorsque cet accord est atteint, la crucifixion est terminée. Les deux se sont croisées (crucifiées) ou traversées l’un l’autre.

JE SUIS et la CHOSE (la conscience et la chose dont vous êtes conscient d’être) se sont joint et sont uns. Maintenant, je SUIS cloué ou fixé dans la croyance que je SUIS cette fusion.

Jésus ou Je SUIS est cloué sur la croix de cela.

Le clou qui vous lie sur la croix est le clou du sentiment.

L’union mystique est maintenant consommée et le résultat sera la naissance d’un enfant ou la résurrection d’un fils témoignage de son Père.

La Conscience s’unit à ce qu’elle a conscience d’être. Le monde manifesté est l’enfant confirmant cette union.

Le jour où vous cessez d’être conscient d’être ce que vous êtes conscient d’être maintenant, ce jour-là votre enfant ou cette expression meurt et revient dans le giron de son Père, sans visage, sans forme.

Toutes les expressions ( manifestations dans le monde physique) sont les résultats de ces unions mystiques. Ainsi, les prêtres ont raison quand ils disent que vrais mariages sont faits dans le ciel et ne peuvent être dissous dans le ciel. Mais permettez-moi de clarifier cette déclaration en vous disant que le ciel est pas une lieu sur terre: c’est un état de conscience.

Maerten_de_Vos_-_Bruiloft_van_Cana _ 1596

Mariage à Cana- Maerten de Vos Bruiloft – 1596. Symbolique du festoiement entre le conscient et le subconscient. Le changement de l’eau en vin signifiant la fortification de l’émotion

Le Royaume des Cieux est en vous [Luc 17:21].

Dans le ciel (la conscience) Dieu est touché par ce qu’il est conscient de l’être. «Qui m’a touché? Car je vois qu’une vertu est sortie de moi « [ » Qui m’a touché? Et Jésus dit: Quelqu’un m’a touché, car je vois que la vertu est sorti de moi « , Luc 8: 45,46; Marc 5:30].

Le moment de ce touché par le sentiment a lieu, une descendance naît.

Le jour où l’homme sent « Je SUIS libre », « Je SUIS riche », « Je SUIS fort », Dieu (Je SUIS) est touché ou crucifié par ces qualités ou vertus.

Les conséquences d’un tel touché ou telle crucifixion  se verront par la naissance ou la résurrection des qualités ressenties, car l’homme doit voir la confirmation visible de tout ce qu’il a conscience d’être.

Maintenant, vous comprenez pourquoi l’homme ou de la manifestation est toujours faite à l’image de Dieu.

Votre image ressentie exprime tout ce que dont vous êtes conscient d’être.

«Je suis le Seigneur et en dehors de moi il n’y a pas de Dieu» [Ésaïe 45: 5,6].

« Je suis la résurrection et la vie » [Jean 11:25].

Vous vous fixerez dans la conviction que vous êtes ce que vous désirez être. Avant d’avoir une preuve visible d’être ce que vous êtes conscient d’être, vous avez la conviction profonde que ce vous avez ressenti est maintenant fixé en vous. Sachez que vous êtes;et donc, sans attendre la confirmation de vos sens, votre âme pousse un grand cri et vous dites: « Tout est accompli. » [Jean 19:30].

Puis, avec une foi née de la compréhension de cette loi immuable, vous serez comme un mort et enterré; vous serez immobile et impassible dans votre conviction et confiants que vous ressusciterez toujours les qualités que vous avez fixées et que vous avez ressenties en vous.