Challenge de 10 jours sans sucre

Crédit Pixabay

En raison de la difficulté des jeûneurs de maintenir une discipline alimentaire en sortie de jeûne, je propose une solution. En effet, beaucoup dès la rupture de jeûne retombent dans une frénésie de consommation de sucre. Et le sucre appelant le sucre, ils sont rapidement noyés dans cette boulimie dont ils n’arrivent pas à sortir. Tous leurs efforts de jeûne sont alors réduits à néant. En supprimant les sucres industriels, vous pouvez donner un arrêt à cette frénésie de sucre.

Le challenge se déroulera du 29 avril au 9 mai. Il se base sur ce qu’une amie appelle la méthode Homer Simpson.

Quelques recommandations :

  • Pas de sucreries, pas de viennoiseries, pas de soda, ni de soda avec édulcorants, pas de fruits séchés car trop chargés de sucre.
  • Si vous êtes en ramadan, je compatis mais évitez les gâteaux, les dattes, les abricots séchés. Si vous êtes en jeûne intermittent, idem.
  • Evitez les repas surgelés, souvent bourrés de sucres cachés
  • Sucres autorisés : miel ou sucre dans le café (une fois par jour), jus de légumes et les fruits entiers qui vous aideront si vous sentez que si vous ressentez des symptômes de manque.

Très vite, vous verrez que vous n’aurez pas faim entre les repas, et vous devriez commencer à perdre du poids. A la fin du challenge, vous devriez ressentir le goût horriblement sucré des aliments que vous consommez normalement. Vous serez alors tenté de réorienter vos choix alimentaires. N’hésitez pas à partager sur le groupe vos questionnements, vos réussites, vos échecs et vos solutions.

Vaincre son addiction au sucre : la méthode Homer Simpson

Le jeûne est une pratique qui, si réalisée prudemment, serait très efficace pour maigrir et pour aider à la guérison. De nombreuses études montrent que jeûner périodiquement fait baisser le cholestérol, l’insuline, la glycémie, permettrait d’inverser le diabète de type 2. D’autres études montrent que le jeûne périodique permettrait de lutter contre les maladies inflammatoires chroniques, renforcerait le système immunitaire même des personnes âgées et affaiblies, améliorerait la santé des organes comme le cœur, le cerveau et préviendrait les maladies neurogénératives comme la sclérose en plaques, Alzheimer ou Parkinson voire en inverserait le cours.

Mais, selon le psychiatre Youri Nikolaïev qui a fait jeûner des milliers de malades a avec succès, pour que le jeûne soit réellement efficace, il est nécessaire de bien se réalimenter. En effet, selon le médecin russe, on peut estimer le succès de la thérapie par le jeûne environ 7 jours après la réalimentation.

Cinquante ans plus tard, le Pr Valter Longo, a montré que suite à un jeûne de 5 à 7 jours, de nouvelles cellules souches qui régénèrent nos cellules et organes sont produites. Il est donc nécessaire de bien se réalimenter pour aider l’organisme à recréer les cellules et tissus qu’il a détruits lors de l’autophagie.

Or, selon ma propre expérience, comme celle de nombreux membres de mon groupe, la réalimentation est le moment le plus délicat. En effet, dès qu’on se réalimente, il peut être difficile de ne pas retomber dans ses excès alimentaires. Beaucoup sont alors attristés de constater que tous leurs efforts aient été réduits partiellement ou entièrement à néant en se réalimentant de manière boulimique.

Le retour d’expériences de jeûneurs montre qu’il est nécessaire de repousser au plus loin le moment de la reprise de consommation de glucides qui en stimulant la production d’insuline stimulera la faim. Mais, il semble que cette faim est peut-être aussi une pulsion, une épreuve psychologique, le cerveau nous jouant des tours en ramenant à notre mémoire des mets délicieux, mais trop sucrés.

Une amie qui cédait systématiquement à l’appel du sucre après ses valeureux jeûnes secs a trouvé la solution… dans un épisode de la série Les Simpson. Dans le 16e épisode de la saison 4 intitulé Ne lui jetez pas la première bière, Homer est obligé de se sevrer de son addiction à la bière Duff. Forcé par sa douce épouse Marge, il s’engage à ne pas boire de bière pendant 30 jours. Armé de son calendrier, il affronte quotidiennement les épreuves qui tentent de lui faire renier un serment. Mais chaque jour, il met une croix sur la date du jour.

Mon amie a appliqué la même méthode. Il est important de préciser qu’elle ne voulait pas supprimer le sucre de sa vie, elle voulait le supprimer pour le mois. Elle verrait ensuite. Ce qu’elle a fait. Les premiers jours étaient difficiles, mais au bout de deux semaines elle avait pris le pli. En outre, son entourage avait remarqué qu’elle avait perdu du poids.

À la fin des 30 jours, elle a sucé une de ses sucreries préférées. Il s’est alors passé quelque chose qu’elle n’attendait pas. Le goût sucré du bonbon a généré un haut le cœur qu’elle a dû le cracher. Une gorgée de soda a fait la même chose. Elle n’avait jamais pris conscience à quel point ces aliments étaient gorgés en sucre. Elle n’en a pas repris depuis. Elle s’autorise tout de même du chocolat noir et des brownies peu sucrés qu’elle fait elle-même. Depuis, elle n’a plus de problème à la rupture de jeûne.

Je récapitule sa méthode :

  • Identifiez les produits sucrés que vous consommez régulièrement : bonbons, biscuits, gâteaux, sodas, chewing-gums, produits identifiés sans sucre (aspartame, etc.). Vous n’inclurez pas les féculents, il ne s’agit pas de faire une diète cétogène.
  • Prenez un calendrier mural où vous compterez 30 jours à partir du premier jour.
  • Ayez des stratégies pour résister aux tentations qui surviendront dans les premiers jours : manger des fruits frais (et pas des fruits secs), faire quinze minutes d’activité physique, écouter de la musique…
  • Imposez-vous cette discipline pendant 30 jours. Si vous craquez, reprenez pour 30 jours.
  • A la fin du challenge, reprenez un aliment sucré que vous aimez. S’il vous écœure, c’est avez réussi votre sevrage. C’est le bon moment pour jeûner, il y a peu de chance que vous retombiez dans des boulimies de sucre.

Pour discuter des pouvoirs thérapeutiques du jeûne sur Facebook, aller ici.

Pour aller plus loin dans les capacités du jeûne, vous pouvez vous rendre ici.

Eliminez vos acrochordons par le jeûne

Si vous avez remarqué ces dernières années que votre peau change et que des excroissances apparaissaient, il se peut que vous soyez résistante à l’insuline, souvent considérée désormais comme un pré-diabète de type 2. L’insulino-résistance se manifeste quand après des années de consommation excessive en sucre, les cellules saturent en montrent une résistance quant à cette hormone et le pancréas s’épuise.

Néanmoins, on sait désormais que la résistance à l’insuline et tout comme le diabète de type 2 sont réversibles.  Des cycles de jeûnes prolongés de même que la diète cétogène permettant de rendre l’organisme à nouveau sensible à l’insuline.

Jeûnez régulièrement quelques jours, soumettez souvent à une diète sans glucides et ces néoformations cutanées disparaitront rapidement. Soumettez-vous à de cycles de jeûnes de quelques jours, et votre peau va se raffermir et absorbera toutes ces excroissances cutanées. C’est presque magique !

Comment vaincre vos allergies naturellement

Avez-vous des allergies? Êtes-vous sensible aux poils d’animaux, au pollen, aux arachides, au rhume des foins ou à d’autres aliments ou produits chimiques?

Si tel est le cas, vous partagez le quotidien de plus de 20 millions de Français, soit 30 % de la population. En 1970, ils n’étaient que 4 %. Selon l’OMS, en 2050 la moitié de la population occidentale sera atteinte.

La raison de cette épidémie est souvent imputée à la présence excessive de polluants et de produits chimiques dans les sociétés modernes. Pour pallier ce problème qui ne cesse de s’aggraver, la médecine conventionnelle tente, pour les personnes atteintes, de limiter leur exposition aux allergènes ou leur propose des antihistaminiques.

Néanmoins, une explication alternative est de plus en plus acceptée. Résumée sous le terme théorie hygiénique, elle considère que les allergies sont le résultat de système immunitaires fragilisés car non stimulés. Pour que cette explication soit plus compréhensible au lecteur, faisons un bref retour dans l’histoire.

Dans son ouvrage When Things Bite Back, l’écrivain américain Edward Tenner rappelle que dans son pays le rhume des foins et autres allergies se sont étendues à partir du XIXe siècle. Il note également que ces allergies étaient essentiellement présentes dans les milieux bourgeois, tandis qu’elles étaient considérablement moindre chez les enfants des familles ouvrières qui grandissaient au milieu des brouillards industriels.

Les épidémiologistes ont supposé que les familles nombreuses, les jeux en plein air et les infections précoces auraient pu aider à conditionner le système immunitaire des enfants avant qu’il ne rencontre une substance courante comme le pollen dans leur environnement.

Concernant l’explosion du rhume des foins, l’historien et allergologue M.B Emanuel considère que l’éradication des infestations parasitaires de la grande majorité de la population peut avoir entraîné un changement de statut immunologique et une susceptibilité accrue à l’allergie. En effet, l’immunoglobine IgE, anticorps associé aux maladies atopiques, notamment les rhinites allergiques, l’asthme et les dermatites atopiques est impliquée dans les mécanismes de défense immunitaire face aux infections parasitaires. L’homme a évolué avec ses parasites et en les éradiquant en payerait le prix par l’émergence des allergies.

De même, le Pr Jean-François Bach voit également un lien entre la baisse des maladies infectieuses et l’émergence des allergies et des maladies auto-immunes :

« L’hypothèse que nous défendons est que c’est la baisse des infections que nous observons dans les pays modernes qui est à l’origine de l’augmentation de la fréquence de ces maladies [allergies et maladies auto-immunes]. La baisse des infections est connue : c’est la baisse des grandes maladies infectieuses, mais c’est aussi l’amélioration de la qualité de l’eau, des aliments. Maintenant nous buvons et nous mangeons ‘propre’, ce qui n’était pas vraiment le cas autrefois. La raison pour laquelle la baisse des infections augmente les maladies auto-immunes et allergiques est qu’il y a une sorte de compétition entre les réponses immunitaires dans les infections et les réponses immunitaires à l’origine des maladies allergiques et auto-immunes. Quand les unes baissent, les autres remontent. »

Une théorie confirmée par l’expérience de Carélie, région que partagent la Finlande, l’Estonie et la Russie. Une comparaison des microbiotes d’enfants de ces trois pays, génétiquement semblables a montré de grosses différences qui expliqueraient que la Finlande présente un taux d’incidences d’allergies et de maladies auto-immunes jusqu’à six fois supérieur à celle de la petite république de Russie. Pour ce qui est de l’Estonie, les résultats étaient proches de ceux des enfants russes, il y a encore deux décennies. Or depuis son industrialisation récente et l’amélioration du niveau de vie (en raison de son entrée dans l’UE), les taux des enfants estoniens se rapprochent de ceux des Finlandais.

Ainsi, comment vaincre naturellement ses allergies ?

En renforçant votre système immunitaire pour qu’il puisse enfin assurer son rôle de défense. L’une des idées avancées est celle de l’hormèse. Principe biologique qui voit le renforcement de l’organisme en réponse à un stress modéré, l’hormèse pourrait amener à une amélioration de ces maladies. Les facteurs hormétiques sont principalement le jeûne, l’activité physique intense et sportive, l’exposition au froid à la chaleur, les challenges cognitifs, l’exposition modérée à des toxines, le stoïcisme philosophique, etc.

Ainsi des pistes pour renforcer son système immunitaire :

  • Jeûner quelques jours consécutifs régulièrement
  • Augmenter progressivement la sévérité du jeûne en jeûnant à sec
  • S’exposer au froid de manière progressive en allant à l’extérieur peu protégé ou prenant des douches froides
  • Marcher pieds-nus dans l’herbe, dans la boue, sur la terre, etc.
  • Marcher dans la forêt
  • Aller à la campagne régulièrement
  • Entrer en contact physique avec des animaux domestique ou de ferme
  • Boire de la véritable eau de source (de manière progressive ?)
  • Faire des bains de soleil
  • Affronter le monde, etc.
  • Visionner les vidéos de Thierry Casasnovas sur l’hormèse

Connaissez-vous d’autres moyens hormétiques qui permettraient de renforcer votre organisme ?

Pour traiter du jeûne, posez votre question sur ce blog et sur le groupe.

Cancer : attention aux rumeurs des traitements miracles

Au vu de plusieurs posts concernant des personnes présentement atteintes de cancer et des remèdes proposés sur ce groupe, je me permets d’intervenir. Le cancer étant une maladie très grave, je conseille aux membres atteints de cette maladie de bien peser le pour et le contre quant au choix du traitement.

Si vous décidez de ne pas suivre le protocole proposé par votre cancérologue, et vous en avez le droit, je ne peux que vous inviter fortement à vous renseigner de manière EXTENSIVE sur le traitement alternatif que vous allez choisir.

Par exemple, pour ce qui est du jeûne, j’ai dans mon livre, présenté de nombreux exemples de cas de guérison du cancer qui auraient réussi. Certains ne sont que des témoignages que j’ai choisi de partager en raison de l’authenticité qu’il en ressortait. Il y a également de nombreuses études que je cite qui montre l’efficacité probable des jeûnes hydriques ou des diètes cétogènes.

En outre, en me plongeant dans l’histoire de la médecine, je montre comment les succès de thérapies oubliées appuient l’idée de l’efficacité du jeûne sec. Cependant, je cite également les échecs de la thérapie par le jeûne, car il ne faut pas faire n’importe quoi.

Il me faut ajouter que le jeûne n’est pas un traitement alternatif comme les autres. Il est extrêmement étudié scientifiquement, et des milliers d’études présentent des résultats très prometteurs sur certaines maladies comme la leucémie par exemple. En outre, on commence à connaître le potentiel de l’autophagie que génère le jeûne prolongé.

Un autre exemple est le traitement par la méthode Gerson. Cette thérapie, qui porte le nom de son créateur le Dr Max Gerson est considérée dans les milieux médicaux alternatifs comme une thérapie efficace contre le cancer. Si je ne doute pas qu’elle ait effectivement généré de nombreux cas de guérison de cancer[1], il est souvent oublié par ses enthousiastes que de nombreux revers ont été enregistrés :

L’exemple probablement le plus connu est celui de Jessica Ainscough, blogueuse australienne. En 2008, on lui diagnostique un sarcome épithelioide, un cancer des tissus mous. Elle commence un traitement par chimiothérapie qui semble être un succès, car le cancer disparaît en juin. Néanmoins, il revient en novembre 2009.

Jessica décide de suivre une méthode alternative, la thérapie Gerson. Cette méthode consiste principalement à boire des jus de légumes et de fruits biologiques au moins 13 fois par jour et de se faire un lavement de café tous les trois jus. Le but est de stimuler le système immunitaire afin qu’il élimine le cancer. Le traitement, quotidien, doit durer au moins deux ans[2].

Au même moment, on confirme à sa mère un cancer du sein et Sharyn se laisse convaincre par sa fille de suivre le traitement Gerson. Elles suivent le traitement ensemble. Sharyn Ainscough décède deux ans et demi plus tard de son cancer en octobre 2013.

Pour ce qui est de Jessica, elle poursuit néanmoins son traitement. Elle note qu’en deux ans il a consisté en 8760 verres de jus de fruits ou légumes, 2920 lavements au café, 1460 repas de pommes de terre au four, 1460 bols de soupe Hippocrate, 33580 suppléments alimentaires et 174 injections d’huile de ricin. En 2014, il est confirmé que son cancer s’étend. Elle retourne alors à un traitement conventionnel. Elle décède du cancer le 26 février 2015. Elle avait 29 ans.

J’ai écrit donc ces lignes pour inviter les malades à ne pas prendre la décision de leur traitement à la légère. On entend beaucoup de choses sur les réseaux sociaux de gens qui répètent ce qu’ils ont entendu ou ce qu’ils désirent entendre sans voir les choses dans leur globalité.

Certains mettent en avant alors de ces naturopathes qui auraient eu des guérisons de maladies fatales par dizaines de milliers. Où sont les preuves qui confirment ces chiffres ? Pourquoi ne parle-t-on pas des échecs ? En outre, beaucoup d’adeptes ne sont pas allés bien loin pour vérifier en quoi consistent les guérisons annoncées. Ainsi, le site internet de la thérapie Gerson est souvent moins enthousiaste dans la guérison des cancers. Il reconnaît son inefficacité dans nombre de maladies :

Sclérose latérale amyotrophique (SLA) et maladie de Parkinson

Arthrite ou lupus après une utilisation prolongée de stéroïdes ou de chimiothérapies

Tumeurs ou métastases cérébrales

Myélome multiple

Dystrophie musculaire

Cancer du pancréas après chimiothérapie

En outre, cette thérapie n’est pas conseillée dans les cas de :

Récipiendaire d’une greffe allogénique de cellules souches

Plus de 30 pouces du côlon enlevé

Iléostomie

Insuffisance rénale ou sous dialyse

Plus de 75% de l’estomac enlevé

Greffe d’organe

Les malades terminaux.

De ce fait, j’invite toutes les personnes malades de ne pas céder à l’émotion, mais de bien se renseigner avant de rejeter le traitement conventionnel. En effet, ce qui est souvent reproché au traitement classique du cancer est son agressivité sur le système immunitaire qui peut aggraver la maladie. Ce problème aurait été résolu grâce aux travaux du Pr Valter Longo qui montre que des séances de jeûne avant et pendant la chimiothérapie renforcent les cellules et transforment une expérience difficile en un moment presque agréable.

Vous pouvez faire ce que vous voulez des recommandations que je viens de vous donner, mais il me fallait le faire, car une mauvaise décision peut s’avérer fatale pour votre vie. Bon courage.

[1] La thérapie Gerson semble très efficace dans certains cancers comme les mélanomes.

[2] Il faut ajouter que les frais sont exhorbitants. Pour être traité il faut aller à la clinique située au Mexique pour trois semaines où le protocole sera expliqué au patient. Il lui coûtera pour ce séjour environ 5500 dollars par semaine !

Compter les billets : il attire plusieurs centaines de dollars par visualisation

Voici un témoignage de YM, un membre d’un groupe de discussion consacré à Neville Goddard qui a utilisé avec succès la méthode de Neville « compter les billets ». Il est daté du 6 octobre 2018.

« Salut tout le monde,

Au cours des deux derniers mois, j’ai essayé à nouveau différentes techniques mentales avec l’argent et je voulais simplement partager avec vous tous les résultats obtenus. J’ai visualisé avec mes yeux ouverts, visualisé avec mes yeux fermés avant de m’endormir et j’ai assumé la sensation avant de dormir et j’ai eu du succès avec les trois méthodes.

Première visualisation les yeux ouverts.

Au début du mois de juillet, j’ai visualisé compter 10 billets de 100 dollars avec les yeux grands ouverts. C’est ainsi que je me suis allongé sur mon lit, les yeux levés vers le plafond et ai regardé à travers jusqu’à ce que ma vision devienne floue, puis j’imaginais me tenir debout devant le bureau dans ma chambre.

J’ai ensuite vu 10 billets de 100 dollars sur la table, les ai ramassés, comptés un par un, puis rangés dans mon portefeuille. Je le faisais encore et encore et ajoutais de la vivacité sensorielle à chaque fois que je le faisais.

J’ai donc vu la couleur des billets, le 100 dans les coins inférieurs gauche et droit, le visage de Benjamin Franklin[1] et j’ai également vu la couleur du bureau, la couleur de mes mains, un bracelet à ma main droite et ma montre à ma main gauche. J’ai ensuite senti les billets et leur texture en m’entendant compter, puis la couleur de mon portefeuille, ce que je voyais à l’intérieur lorsque je l’ouvrais (mon permis, ma carte d’identité et de débit), puis que je mettais les billets à l’intérieur.

C’est donc avec beaucoup de détails que je voyais la scène, mais j’ajoutais de la vivacité sensorielle à chaque fois que je la passais. Je me repassais la scène chaque fois lentement et prenais beaucoup de temps pour tout compter et mettre l’argent dans mon portefeuille puis je lâchais prise.

Quelques jours plus tard, c’était mon anniversaire, et j’ai envoyé un message à mon père. Il me demanda ce que je voulais comme cadeau et, à l’époque, ma mère se sentait un peu malade et je visualisais et entendais une conversation impliquant sa santé, alors je lui répondis en disant: « Ce que je veux est que maman et toi soyez en bonne santé et heureux, c’est tout.»

Quelques jours plus tard, ma tante est revenue des Maldives pour Genève et elle m’a donné 500 dollars en disant que c’était un cadeau de mon père, puis 700 dollars de plus en disant que c’était juste pour mes petits besoins.

J’ai donc reçu 1 200 dollars au total, soit 200 dollars de plus que ce que j’ai visualisé ! Et bien sûr, j’ai compté l’argent et l’ai mis dans mon portefeuille comme dans ma scène mentale.

Deuxième visualisation les yeux fermés.

Au cours de la première semaine d’août, l’ami de ma tante vivant à Sarajevo est venu nous rendre visite et il a dit à ma femme et à moi-même que ma tante comptait lui rendre visite à Sarajevo et il nous a invités à la rejoindre pour deux semaines.

Nous avons répondu par l’affirmative. Nous avions vérifié et planifié les lieux à visiter et des choses du genre. L’ami de ma tante nous a dit qu’elle avait réservé des vols sur une compagnie aérienne autrichienne quelques semaines auparavant. Nous avons donc vérifié cette compagnie et quelques autres pour savoir laquelle offrait les meilleurs tarifs à la date et heure desquelles nous avions l’intention de voler.

Après mon succès avec la session de visualisation des yeux ouverts, la mémoire et le processus étaient encore frais dans mon esprit et j’ai décidé d’essayer de faire de même, mais les yeux fermés dans l’intention de manifester de l’argent pour payer nos billets pour Sarajevo.

J’ai essayé de le faire avant de m’endormir la soir, mais comme cela m’empêchait de dormir, j’ai décidé de le faire l’après-midi avant de faire une sieste, car je m’endors facilement pendant une sieste, même si j’ai quelque chose à l’esprit.

Quelques jours plus tard, nous avons planifié une excursion d’une journée à Brienz, une région pittoresque de la Suisse offrant de jolies vues sur les lacs et les montagnes. Le jour de l’excursion, nous nous sommes tous réveillés assez tôt pour préparer des collations. Sur le chemin du retour, je me sentais somnolent alors j’ai décidé de visualiser à ce moment !

Dans la voiture, j’ai incliné mon siège et fermé les yeux. J’ai commencé à penser aux billets à compter et, j’ai cherché un billet de 100 francs suisses pour voir à quoi il ressemblait et j’ai rapidement mémorisé ses traits majeurs et ai compté quelques billets pour m’exercer. J’ai ensuite repris mon exercice de visualisation jusqu’à ce que je m’assoupisse et me suis réveillé environ une demi-heure plus tard.

Bien que je me sois réveillé en pleine forme, au début je ne savais pas trop si je me m’étais endormi au cours de l’action parce que je ne me suis pas dormi très longtemps.

Mais une chose que j’ai remarquée, est que même quand je me suis réveillé, j’avais la scène en tête, alors j’étais sûr que j’avais emporté l’action dans mon sommeil même si ce n’était que momentané.

Le lendemain, nous avons vérifié les vols et trouvé des places sur le même vol et les mêmes dates que chez ma tante, pour 483 francs suisses.

Je venais de quitter mon appartement pour me rendre dans un magasin situé à proximité lorsque j’ai vu ma tante marchant dans ma direction et revenant d’un rendez-vous chez le médecin. Elle m’a demandé si nous avions de la chance avec les vols. Lorsque je lui ai parlé du tarif, elle m’a demandé de l’accompagner au supermarché à proximité.

Au lieu d’aller au supermarché, elle est allée au guichet situé près de l’entrée et a retiré 500 francs qu’elle m’a donnés. J’ai littéralement reçu cet argent le lendemain après avoir endormi dans l’action !

Troisième visualisation le lendemain.

Notre élection présidentielle a eu lieu le dimanche 23 septembre et le bureau de vote le plus proche était à Londres.

Comme mon beau-frère et sa femme étudient à Birmingham, nous nous y sommes rendus quelques semaines auparavant afin de pouvoir nous rendre à Londres ensemble.

Le cousin de ma femme était l’un des responsables britanniques et il nous a expliqué que des fonds avaient été alloués pour aider les étudiants à rembourser leurs frais de voyage. Nous avons donc pensé qu’il serait bien de nous faire rembourser notre billet d’avion ou notre billet de train.

Nous sommes donc tous les quatre venus à Londres quelques jours avant le jour du scrutin et nous avions prévu de voter le matin et de prendre un train pour retourner à Birmingham l’après-midi le même jour.

Samedi soir avant de dormir, je pensais avoir de l’argent pour rembourser nos voyages et j’ai donc pris le temps de ressentir un peu d’argent supplémentaire pour le reste de notre voyage.

Alors, dans ma tête, je me suis demandé: «Comment me sentirais-je si mon souhait avait été réalisé?» et «comment me sentirais-je dans mon corps ici maintenant si j’avais un peu plus d’argent ?»

Je n’arrêtais pas de poser ces questions toutes les 15 à 20 secondes tout en me concentrant sur ma respiration entre les questions et je me sentais bien. Je me suis réveillé dans le même sentiment, détendu et paisible.

Plus tard dans la journée, nous avons voté et visité un hôtel à proximité où une salle de réunion avait été réservée à toutes les personnes qui se rendaient à Londres avant de prendre le train ou le vol, ainsi que de regarder le décompte des bulletins de vote en direct.

Pendant que nous attendions, le cousin de ma femme est venu nous voir et nous a donné 200 livres et nous a dit que c’était pour les galères que nous avions eues depuis que nous étions venus de Genève ma femme et moi, conséquence de l’obligation de réserver trains et hôtels juste pour voter !

J’étais à la fois stupéfait et je me suis dit: «Oui, ça a l’air correct», car c’est arrivé littéralement le lendemain!

Bien que la visualisation des yeux ouverts se soit aussi manifestée en quelques jours, à travers les deux autres manifestations, je découvre et comprends de plus en plus à quel point il est puissant de s’endormir en répétant une scène ou dans le sentiment du désir exaucé.

J’espère que ça vous aide, les gars. »

Comme l’explique Neville Goddard, l’attention focalisée sur une image que l’on répète encore et encore jusqu’à en sentir la réalité, finit par la manifester dans le monde physique.

[1] C’est le visage de Benjamin Franklin qui est sur les billets de 100 dollars américains.

Hémorroïdes : des guérisons par le jeûne sec et la diète du serpent ?

Cole Robinson est un personnage peu commun. Entraîneur sportif à Calgary, il expérimente sur lui-même depuis quelques années régimes et diètes.

Ainsi, il s’est intéressé au jeûne sec il y a quelques années qu’il conseille depuis à ses clients pour maigrir. Les résultats sont spectaculaires : la perte de poids est rapide et semble sans accident. En outre, Robinson a observé tout comme les personnes qui le suivent, des effets thérapeutiques typiques du jeûne, et principalement du jeûne sec. Suivi par des dizaines de milliers d’internautes, sa chaîne Youtube contient des dizaines de vidéos consacrée à ce régime de serpent. Son compte Facebook semble confirmer ses propres conclusions.

Cependant, ayant remarqué l’épuisement qui survient dans un état de jeûne sec de plus de 48 heures, il a mis en place sa propre méthode de jeûne « sec » qu’il appelle la snake diet (« diète de serpent »). Le but est d’apporter des électrolytes à l’organisme par une boisson salée de potassium et sodium. Ainsi, il peut jeûner « à sec »

Ainsi, dans une de ses vidéos, il explique comment il se serait guéri d’hémorroïdes qui empoisonnaient sa vie depuis l’automne 2014. Il avoue avoir essayé « toutes les diètes de la terre » en passant d’un régime de fruits à des monodiètes spécifiques. Egalement, il s’est plongé le postérieur dans des bains de sels, sans succès. Un an plus tard, son cas s’est aggravé au point où il ne pouvait même plus utiliser de papier hygiénique.

Il voit enfin un médecin qui lui donne des crèmes qui n’ont pas fait grand-chose. Traitements après traitements, rien n’a vraiment d’effet. Il retourne alors à son alimentation initiale, majoritairement carnivore. Il lui semblait qu’il avait moins mal, mais la boule était toujours présente. Il s’impose alors la diète de serpent le 29 avril 2016, qu’il avait mis en place pour ses clients. Un mois plus tard, le 30 mai, date où il met la vidéo en ligne en ligne, il se rend compte que l’hémorroïde n’existe plus.

Dans une autre vidéo, il relate comment une cliente a réglé ses propres problèmes d’hémorroides par 4 jours de jeûne sec. D’autres témoignages sur sa chaîne ou son groupe Facebook confirmeraient l’efficacité du jeûne sec sur cette pathologie. Cole Robinson explique ces guérisons par les phénomènes d’autophagie et la génération de l’hormone de croissance.

Le jeûne hydrique semblerait donner des résultats plus mitigés. Le processus est très long, souvent plusieurs semaines, et les résultats sont très partiels comme l’a indiqué un membre de mon groupe de jeûne. Ainsi, des jeûnes secs de trois jours en alternance avec une réalimentation sembleraient plus appropriés.

Je rappelle qu’il est important de bien se renseigner sur le jeûne sec avant de l’expérimenter.