Votre foi est votre Fortune – Chapitre 17: La prière

Prière-tania-vasylenko

Prière de Tania Vasylenko

Quand tu pries, entre dans ta chambre, et ferme la porte, et prie ton Père qui est dans le secret. Ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. (Matt. 6: 6)

«Tout ce que vous demanderez dans la prière en mon Nom, croyez que vous l’avez déjà reçu, et cela vous arrivera»- Marc 11:24

La prière est la plus belle expérience qu’un homme peut avoir.

0 la prière_Ludwig Deutsch_1923

La prière de Ludwig Deutsch – 1923

Contrairement aux murmures quotidiens de la grande majorité de l’humanité dans tous les pays qui, par leurs répétitions vaines ont l’espoir de gagner l’oreille de Dieu, la prière est l’extase d’un mariage spirituel qui se déroule dans la profondeur de l’être, dans l’immobilité silencieuse de la conscience.

Dans son sens véritable, la prière est la cérémonie du mariage de Dieu. Tout comme la fiancée le jour de son mariage abandonne le nom de sa famille pour prendre celui de son mari, de la même manière, celui qui prie doit renoncer à son nom ou sa nature actuels (donc son sentiment dominant) et assumer, donc épouser la nature de ce pour lequel il prie.

sivasakti

Les Évangiles ont clairement instruit l’homme quant à la performance de cette cérémonie de la manière suivante:

« Quand tu pries, va à l’intérieur dans le secret, et ferme la porte et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra » [Matthieu 6: 6].

Descendre à l’intérieur du secret signifie pénétrer dans la chambre nuptiale.
Tout comme personne d’autre que les mariés n’est autorisé à entrer dans la chambre sainte qu’est la suite nuptiale la nuit du mariage, de la même façon, il n’y a que celui qui prie et le désir qu’il cherche à manifester qui sont autorisés à pénétrer dans sa conscience pendant la Sainte Heure de la prière.
Parallèlement, comme les époux en entrant dans la suite nuptiale ferment la porte solidement au monde extérieur, celui qui pénètre dans l’heure Sainte de la prière,  fermez la porte des sens au monde extérieur.

Ceci est accompli en retirant totalement votre attention de toutes choses autre que celle dont vous êtes maintenant amoureux (la chose désirée).

La seconde phase de cette cérémonie spirituelle est définie en ces termes: «Quand vous priez, croyez que vous recevez, et vous recevrez».

Alors que vous contemplez avec joie d’être et de posséder ce que vous désirez être et avoir, vous réalisez spirituellement les actes de mariage et de procréation.

isis_osiris_horus

Le Dieu Horus, fils de l’union de Osiris et Isis

Votre attitude d’esprit réceptive quand vous priez ou méditez peut être assimilée à une épouse ou utérus, car il est cet aspect de l’esprit qui reçoit les impressions.

Ce que vous contemplez être est l’époux, car il est le nom ou la nature de ce que vous voulez être et est celui qui laisse son imprégnation. Ainsi on meurt à la virginité ou à sa présente la nature quand on s’imprègne du nom (c’est à dire de la nature) de notre désir.

Perdu et noyé dans la contemplation de notre désir et ayant pris le nom et la nature de la chose envisagée, votre être tout entier ressent la joie de ne faire maintenant qu’un avec son désir. Ce frisson, qui traverse tout votre être alors que vous vous appropriez la conscience de votre désir, est la preuve que vous êtes tous deux maintenant mariés et imprégnés.

Au retour de cette méditation silencieuse, vous rouvrez la porte des sens que aviez fermée. Mais cette fois, vous revenez comme une épouse enceinte.

Vous entrez dans le monde étant désormais un être changé et, même si personne d’autre que vous ne connaît cette merveilleuse idylle, votre monde, bientôt, verra les signes de votre grossesse, car il va commencer à exprimer ce que vous avez ressenti lors de votre prière.

La mère du monde ou épouse du Seigneur est volontairement nommée Marie, qui signifie mer ou eau, car l’eau perd son identité quand elle est mélangée avec la nature d’un autre. De même, Marie, l’attitude d’esprit réceptive, doit perdre son identité quand elle s’imprègne de la nature de la chose désirée.

On ne peut devenir ce que l’on désire qu’ après avoir renoncé à ses limites et son identité actuelles.

La prière est la formule par laquelle ces divorces et ces mariages sont accomplis. « Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux » [Matthieu 18:19].

Ces deux choses qui doivent être d’accord sont vous, la mariée, et la chose désirée, le marié.

Une fois que cet accord est réalisé, un fils-témoignage naîtra de cette union. Vous commencerez à exprimer et posséder ce que vous êtes conscient d’être.

Horus baby

La déesse Isis avec son fils le Dieu Horus

Prier est donc de reconnaître ce que vous désirez être, plutôt que de mendier Dieu pour ce que vous désirez.

Des millions de prières quotidiennes restent sans réponse parce que l’homme prie un Dieu qui n’existe pas.

Dieu étant dans notre conscience, il faut chercher dans la conscience de la chose désirée en s’imprégnant de la conscience de la qualité souhaitée. Seulement après avoir fait cela, les prières trouveront réponse.

Être conscient d’être pauvre tout en priant pour la richesse, c’est d’être récompensé par ce que vous êtes conscient d’être, à savoir la pauvreté.

Pour réussir vos prières, vous  doivent être réclamées et appropriées. Imprégnez -vous de la conscience de la chose que vous voulez manifester.
Avec votre désir pleinement défini, tranquillement descendez dans vous-même et fermez la porte derrière vous. PERDEZ-VOUS DANS VOTRE DÉSIR, SENTEZ-VOUS FAIRE UN AVEC LUI. Restez dans cette fixation jusqu’à ce que vous avez absorbé la vie et le nom en vous imprégnant et sentant être et avoir ce que vous souhaitez.

Lorsque vous sortez de cette expérience de la prière, vous devez avoir désormais conscience d’être et de posséder ce que vous avez demandé.

silent-prayer-by-neil-gallop

Prière silencieuse par Neil gallop

Votre foi est votre Fortune – Chapitre 16: Le Dieu trinitaire

father and son divine_angelo

Et Dieu dit: Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance. Genèse 1:26

Ayant découvert que Dieu est notre conscience d’être et la réalité immuable inconditionnée, le Je SUIS étant le seul Créateur, voyons pourquoi la Bible désigne une trinité  comme le créateur du monde.

Dans le verset 26 du premier chapitre de la Genèse, il est dit: « Et Dieu dit: Faisons l’homme à notre image ».

L’Église reconnaît cette pluralité de dieux dans Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint Esprit. Malheureusement, Elle n’a jamais d’expliquer la signification du Mystère de «Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit».

Le Père, Fils et Saint-Esprit sont trois aspects ou conditions de la Conscience inconditionnée de l’être qu’on appelle Dieu. La conscience d’être précède la conscience d’être quelque chose. Cette Conscience inconditionnée qui précède tout état de conscience est Dieu – Je SUIS.

Il et plus aisé d’expliquer les trois aspects conditionnés ou divisions de Dieu de cette manière:

  • L’attitude d’esprit réceptif est l’aspect qui reçoit des impressions et peut donc être assimilé à un utérus ou la Mère.
  • Cela implique l’impression comme l’aspect masculin ou en appuyant et est donc assimile au Père.
  • L’impression dans le temps devient une expression, qui est toujours à la ressemblance et l’image de l’impression.  Ainsi, cet aspect objectivé est dit être le témoin portant Fils de son Père-Mère.

La compréhension de ce mystère de la Trinité permet à celui qui le comprend de transformer complètement son monde dans la vision de son désir. Je vous livre ici une application pratique de ce mystère.

Assoyez-vous tranquillement et décidez ce que vous voulez réellement exprimer ou de posséder. Après avoir décidé, fermez les yeux et ôtez votre attention complètement de toute ce qui priverait de la réalisation de la chose désirée. Puis mettez-vous dans une attitude d’esprit réceptive et imaginez ce que vous ressentiriez si votre désir était à présent réalisé.

Commencez à tendre l’oreille, comme si l’Univers vous parlait et vous disait que vous êtes maintenant ce que vous désirez être.

Cette attitude réceptive est l’état de conscience que vous devez assumer avant une impression puisse être faite.

Quand vous avez atteint cet état d’esprit souple et impressionnant, commencez à imprimer en vous-même ce que vous voulez être, en déclarant et ressentant que vous exprimez et possédez  MAINTENANT, ce que vous avez décidé d’être et posséder.

Continuez dans cette attitude jusqu’à ce que l’impression est faite.

Comme vous contemplez, être et posséder ce que vous désirez, vous remarquerez qu’à chaque inspiration de souffle, un puissant flot de sentiment de joie traverse tout votre être.

jump-for-joy

Ces sensations augmentent en intensité au fur et à mesure que vous vous sentez de plus en plus la joie de la réalisation de votre désir.

Puis, dans une inhalation profonde finale, votre être tout entier explosera de la joie concernant l’accomplissement de votre désir et vous saurez par votre sentiment que vous êtes imprégné par Dieu, le Père.

Dès que l’impression est faite, ouvrez vos yeux et retournez au monde que vous aviez laissé quand vous avez pénétré en vous-même.

Dans cette attitude réceptive qu’est la vôtre, alors que vous envisagiez être ce que vous vouliez être, vous avez réellement accompli l’acte spirituel de création, de sorte qu’au retour de cette méditation silencieuse, vous êtes maintenant enceinte d’un enfant ou de l’impression, que vous avez conçu sans l’aide de l’homme.

Le doute est la seule force capable de perturber la croissance de la graine enfouie ou l’impression. Pour éviter l’échec ou une fausse-couche de donner la vie à un enfant aussi merveilleux, restez dans le secret pendant l’intervalle de temps nécessaire qu’il faudra pour que l’impression devienne une expression.

Ne parlez à personne de votre amour spirituel. Verrouillez votre secret en vous-même dans la joie, confiant et heureux que vous portez le fils de votre amant spirituel en exprimant et possédant la nature de votre impression.

Alors vous comprendrez le mystère de Dieu dit: « Faisons l’homme à notre image ».

Vous comprendrez aussi que la pluralité des dieux est en fait les trois aspects de votre propre conscience et que vous êtes la Trinité, réunis en conclave spirituel afin de façonner un monde à l’image et à la ressemblance de ce que vous êtes conscient d’être.

Votre foi est votre Fortune – Chapitre 15: Intervalle de temps

 

montbrun-castle-in-france

Château de Montbrun en France

 

Que votre cœur ne se trouble point.
Croyez en Dieu, et croyez en moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père.
Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place.

Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi,
afin que là où Je SUIS vous y soyez aussi. – Jean 14: 1-3

Le Moi en lequel vous devez croire est votre conscience, le « Je SUIS ». Il est Dieu.

Votre conscience est également la maison du Père contenant en elle-même tous les états imaginables possibles. Chaque état conditionné de conscience est appelé demeures.

Cette conversation a lieu en vous-même. Votre Je SUIS, la conscience inconditionnée, est le Jésus-Christ qui se parle à lui-même conditionné dans la conscience Jean Dupont.

« Je suis Jean », d’un point de vue mystique, est en fait deux êtres, à savoir, le Christ et Jean.

Donc, quand le texte dit: « Je vais vous préparer une place pour vous » signifie quitter votre état de conscience actuel pour cet état de conscience désiré.

C’est donc une promesse faite par votre Christ intérieur ou la Conscience d’être à votre conception actuelle de vous-même qu’il vous faut abandonner votre conscience actuelle afin que vous puissiez en épouser une autre.

God-Man

L’homme est tellement esclave du temps que malgré qu’il se soit affecté un nouvel état de conscience, s’il ne voit pas de modification dans son monde de façon immédiate, il perd la foi dans sa demande invisible, laisse tomber et retourne à son ancien état de conscience.

En raison de cette limitation de l’homme, j’ai trouvé très utile d’employer un intervalle de temps spécifique pour préparer ce voyage dans cette nouvelle demeure.

« Attendez un peu » [Job 36: 2].

Nous avons tous catalogué les différents jours de la semaine, les mois de l’année et les saisons. Par cela, nous disons souvent: «Aujourd’hui, on dirait qu’on est dimanche, ou lundi ou samedi ». Nous pouvons également au milieu de l’été: « Pourquoi, est-ce qu’on se croirait en automne? »

Ceci est la preuve que vous et moi avons des sentiments précis associés à ces mois et ces différentes saisons de l’année. Grâce à cette association des sentiments que nous ressentons à des époques particulières, nous pouvons à tout moment habiter mentalement consciemment chacun des états de saisons que nous désirons.

Ne pas définissez pas cet intervalle en jours et heures parce que vous êtes impatient de manifester votre désir, mais restez simplement dans la conviction que cela est fait. Le temps, étant purement relatif, ne vous en occupez pas, et votre désir sera exaucé.

Cette capacité à habiter n’importe quel point dans le temps nous permet d’employer le temps dans notre Voyage dans le manoir souhaité.

Maintenant, Je (la conscience) va à dans un point du temps désiré et va y préparer une place. Si je me positionne à un certain point dans le temps et prépare une place, je peux revenir sur ce point dans le temps où je l’ai laissé et Je (la conscience) pourrai vous emmener avec moi dans ce lieu que j’ai préparé.

the-four-seasons

Laissez-moi vous donner un exemple de ce Voyage.

Supposons que vous ayez un désir intense. Comme la plupart des hommes qui sont asservis par le temps, vous pourriez imaginer difficile de réaliser un si grand désir dans un intervalle aussi limité. Mais si vous croyez que tout est possible à Dieu, et croyez que Dieu est votre Conscience d’être, vous pouvez dire : « Comme Jean, je ne peux rien faire; mais puisque tout est possible à Dieu et je sais que Dieu est ma Conscience d’être, je peux réaliser mon désir en peu de temps. »

Comment mon désir sera réalisé, je ne le sais pas, mais par la Loi de mon être, je sais qu’il en sera ainsi.

Avec cette conviction bien établie, décidez quel serait un intervalle de temps convenable dans lequel votre désir pourrait être réalisé.

Encore une fois, ne choisissez pas un intervalle de temps relativement court parce que vous êtes impatient de recevoir l’objet de votre désir. Prenez un intervalle de temps raisonnable. Personne n’a a choisir pour vous. Seulement, choisissez un intervalle qui vous semble normal. Le temps est toujours conditionné par la conception qu’à l’homme de lui-même. La confiance en soi-même raccourcit toujours l’intervalle de temps. Si vous avez déjà manifesté de grandes réalisations, vous pouvez choisir un intervalle de temps plus court que quelqu’un qui est habitué à l’échec.

Si nous sommes aujourd’hui mercredi et vous avez décidé qu’il vous serait tout à fait possible pour votre désir d’incarner une nouvelle réalisation de vous-même le dimanche suivant, ce dimanche devient le point dans le temps que vous allez habiter.

Pour faire de cette visite dans le temps, oubliez mercredi et laissez-vous entrer dans ce dimanche. Ceci est accompli par un simple sentiment qu’il est dimanche. Commencez à entendre les cloches de l’église. Commencez à ressentir le calme de la journée et toute ce que l’atmosphère de dimanche signifie pour vous. Sentez et ressentez qu’il est dimanche.

Lorsque cela est accompli, sentez la joie d’avoir reçu ce qui était le mercredi, encore qu’un désir. Ressentez la sensation complète de l’avoir reçu, puis revenez au mercredi, le point dans le temps vous avez laissé derrière vous.

En faisant cela, vous avez créé un vide dans la conscience en la déplaçant de mercredi à dimanche. La nature, ayant horreur du vide, se précipite pour la remplir, façonnant ainsi un moule à l’image de ce que vous créez potentiellement, à savoir, la joie d’avoir réalisé votre désir défini. Quand vous revenez à mercredi, vous serez comblé d’une espérance joyeuse, parce que vous avez établi la conscience de ce qui doit avoir lieu le dimanche suivant.

Quand vous vaquerez à vos occupations dans l’intervalle de temps qui s’étendra du jeudi, vendredi et samedi, aucune condition ne vous dérangera, parce que vous avez prédéterminé comment se déroulera le dimanche et ceci reste une conviction inaltérable.

Ayant précédé et préparé le lieu, vous êtes retourné à vous-même dans votre temps, et maintenant emmenez avec vous pendant cette intervalle de temps de trois jours dans la place préparée par votre conscience avec laquelle vous partagez la joie d’avoir réalisé votre désir, car où est votre conscience,  vous vous trouvez aussi.

Votre foi est votre Fortune – Chapitre 13: Les impressions « Je SUIS »

Moses-and-the-burning-bush-Raphael

Moïse et le buisson ardent – Raphaël – 1515. Moïse ( énergie tirée des eaux ou de l’inconscient) rencontre son Dieu qui donne son nom: Je SUIS ( voir Exode 3:14).

 

Et de même que nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste. 1Cor.15:49

Votre conscience ou votre Je SUIS est le potentiel illimité sur laquelle les impressions sont faites. Les Je SUIS-impressions sont des états définis qui se basent sur votre Je SUIS. Votre conscience ou votre Je SUIS peut être comparé à un film sensible. Dans  son état vierge, il est potentiellement illimité.

Vous pouvez impressionner ou enregistrer un message d’amour ou un hymne de la haine, une merveilleuse symphonie ou un morceau de jazz discordant. La nature de l’impression n’a pas d’importance. Votre Je SUIS, sans murmure, reçoit volontiers toutes les impressions et les manifeste.

Votre conscience est celle qui est mentionnée dans Esaïe 53: 3-7: « 
« Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas.
Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.
Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris
Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l’Éternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous.
Il a été maltraité et opprimé, Et il n’a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n’a point ouvert la bouche. »

Egyptian_-_Isis_with_Horus_the_Child_-_Walters_54416_-_Three_Quarter_Right

Sculpture de la Déesse Isis allaitant le Dieu Horus. Isis dans l’Ancienne Égypte représentent le subconscient maitrisé, qui donne vie à son aspect divin.

« Votre conscience inconditionnée est impersonnelle. Elle ne respecte pas les personnes » [Actes 10:34;Romains 2:11].

Sans pensée ou d’effort,  votre conscience exprime automatiquement chaque impression qui est enregistré sur elle. Elle ne conteste pas l’impression que l’on place sur elle. Même si elle est capable de recevoir et d’exprimer tous les états définis, elle reste toujours une immaculée et un potentiel illimité.

Fra Filippo Lippi, Madonna and Child, Italian, c. 1406 - 1469, c. 1440, tempera on panel, Samuel H. Kress Collection

La Vierge et l’Enfant- Filippo Lippi, Italie, 1440. La mystique chrétienne est allée plus loin dans la compréhension de Mère Divine ( subconscient). Elle est vierge ( sans péché, sachant que péché signifie manquer la cible) et reste pure.

Votre JE SUIS est le fondement sur lequel l’état défini ou la conception de vous-même repose. Mais il ne se définit pas par, ni n’est dépendant de ces états définis pour son être.

Votre Je SUIS ne se dilate ni contracte. Rien ne change ni n’est ajouté. Avant que tout état fût, votre Je SUIS est. Lorsque tous les états cessent d’être,  votre Je SUIS est. Tous les états ou conceptions de vous-même définis ne sont que des expressions éphémères de votre être Je SUIS éternel.

Pour être impressionné, votre Je SUIS doit être imprimé. Toutes les expressions sont le résultat de Je SUIS impressions. Seulement quand vous assumerez être ce que vous désirez être, vous pourrez exprimer ces désirs.

Que tous vos désirs deviennent impressions de qualités qui SONT déjà, non pas des qualités qui seront. Je SUIS (votre conscience) est Dieu et Dieu est la plénitude de tout, l’Éternel Maintenant, le Je SUIS.

Ne vous inquiétez pas de demain. Les expressions de demain sont déterminées par les impressions d’aujourd’hui.

« C’est maintenant le temps du Salut » [2 Cor. 6: 2, Isa. 49: 8]. « Le royaume des cieux est proche » [Matthieu 04:17]. Jésus (le Salut) a dit: «Je SUIS avec vous pour toujours» [Matthieu 28:20]. Votre conscience est le sauveur qui est toujours avec vous.  Mais, si vous le reniez, il vous niera aussi [Mat 10,33; Luca 12: 9]. Vous le niez en affirmant comme des millions d’hommes aujourd’hui qu’Il apparaîtra, car tous disent que le salut est à venir. Cela est l’équivalent de dire: « Nous ne sommes pas sauvés ».

Vous devez arrêter d’attendre que votre sauveur apparaisse dans le futur et commencer à prétendre ( à ressentir) qu’il est déjà arrivé, et les preuves de vos affirmations suivront.

Lorsqu’on a demandé à la veuve ce qu’elle avait dans sa maison, il y avait la reconnaissance de la substance Sa demande était quelques gouttes d’huile [2Kings 4: 1-6]. Quelques gouttes se transformeront en un geyser si vous en ressentez la réalité.

Huile de la veuve - Bernardo Strozzi

Huile de la veuve – Bernardo Strozzi -1640 – La veuve n’avait que quelques gouttes d’huile et le prophète lui a demandé d’aller chercher tous les récipients qu’elle pouvait trouver. Et il a multiplié l’huile jusqu’à ce qu’ils fussent tous remplis. Voir 2 Rois 4 :1-5

Votre conscience magnifie et augmente toute ce dont vous êtes conscient.

Prétendre que vous allez avoir de l’huile (de joie) est avouer que vous ne l’avez pas présentement.

Le sentiment de manque produit le manque.

Dieu, votre conscience, ne fait pas acception des personnes [Actes 10:34; Romains 2:11]. Purement impersonnel, Dieu, cette Conscience de toute existence, reçoit des impressions, les qualités et les attributs qui définissent la conscience, à savoir, ce que vous ressentez.

Tous vos désirs sont déterminés par le besoin. Les besoins, qu’ils soient apparents ou réels, seront automatiquement remplis quand ils sont accueillis dans la conscience avec une intensité suffisante.

Sachant que votre conscience est Dieu, vous devriez voir chaque désir profond comme la Parole de Dieu.

« Cessez de vous confier en l’homme, Dans les narines duquel il n’y a qu’un souffle: Car de quelle valeur est-il? » [Ésaïe 02:22].

Nous sommes toujours défini par notre conscience. Ne ressentez donc pas, « Je serais », mais « Je SUIS. »

Que toutes vos demandes à partir de maintenant soient: «Je SUIS celui qui SUIS».  Car, avant que nous ayons demandé, Il nous a répondu.

La solution d’un problème associé est évidente. Chaque problème produit automatiquement le désir de solution.

L’homme a été éduqué dans la conviction que ses désirs sont des choses qu’il doit obtenir par la lutte. Dans son ignorance, il nie son Sauveur ( Jésus, signifie le Sauveur, NDT)  qui  constamment frappe à la porte de sa conscience (Je SUIS la porte).

Si votre désir était réalisé, ne vous sauverait-il pas de votre problème?

Laisser votre Sauveur entrer (dans votre conscience) est la chose la plus facile au monde.

Vous devez laisser les choses entrer dans votre conscience.

Vous êtes conscient d’un désir. Le désir est quelque chose dont vous êtes conscient. Bien qu’invisible, il doit être confirmé par vous en le ressentant comme réel.

« Dieu appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient » [Romains 4:17].

Affirmer JE SUIS la chose désirée, je laisse entrer en ma conscience mon Sauveur.

« Voici, je me tiens à la porte, et je frappe: si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, je viendrai chez lui, et je souperai avec lui, et lui avec moi » [Apocalypse 3:20].

Tout désir profond est le Sauveur qui frappe à la porte.

Cette frappement à la porte,  tout homme l’entend.

L’homme ouvre la porte quand il affirme: «Je SUIS lui». Laissez  donc entrer votre sauveur.

Laissez la chose désirée s’imprimer dans vous – même jusqu’à ce que vous soyez uni avec votre Sauveur (votre désir profond). Alors vous prononcerez le cri de victoire, « Tout est accompli » [Jean 19:30].

Votre foi est votre Fortune – Chapitre 14: La circoncision

Ludovico_Mazzolino_-_Circumcision_-_WGA14715

« Et c’est en lui que vous avez été circoncis d’une circoncision que la main n’a pas faite, mais de la circoncision du Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair« . Col. 2:11

La circoncision est l’opération qui enlève le voile qui cache la tête de la création. Néanmoins, cet acte physique n’a rien à voir avec l’acte spirituel. En effet, le monde entier pourrait être physiquement circoncis et pourtant rester impurs et guider des aveugles. Celui qui est spirituellement circoncis a ôté le voile des ténèbres et se reconnaît être le Christ,  la lumière du monde.

Laissez-moi effectuer maintenant l’opération spirituelle sur vous, lecteur.

L’acte de la circoncision est effectué le huitième jour après la naissance, non pas parce que ce jour a une signification particulière, mais il est effectué sur ce huitième jour, car le chiffre huit est un chiffre qui n’a ni commencement ni fin. En outre, les anciens symbolisaient le huitième chiffre ou lettre comme une enceinte ou un voile à l’intérieur et derrière lesquels était enseveli le mystère de la création.

Ainsi, le secret de l’opération sur le huitième jour est conforme à la nature de l’acte, qui est de révéler la tête éternelle de la création, que quelque chose d’immuable dans lequel toutes les choses commencent et se terminent et pourtant qui reste éternel quand toutes choses cessent d’être.

Cette chose mystérieuse est votre conscience d’être. En ce moment, vous êtes conscient d’être, mais vous êtes surtout conscient d’être quelqu’un. Le voile cache l’être que vous êtes vraiment.

Vous êtes d’abord en premier abord conscient d’être, et ensuite vous êtes conscient d’être Homme. Après le voile de l’homme est placé sur votre Être sans visage, vous devenez conscient d’être un membre d’une certaine race, d’une certaine nation, d’une certaine famille, de certaines croyances, etc.

Le voile qui doit être levé dans la circoncision spirituelle est le voile qui recouvre l’homme.

Mais avant que cela puisse se faire, vous devez couper les croyance de la race, de la nation, de la famille et ainsi de suite(ce qui signifie de quitter la croyance sociale ou la loi des moyennes, NDT)

« Dans le Christ, il n’y a ni Grec ni Juif, ni esclave ni libre, ni homme ni femme » [ «… ayant revêtu l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé. Il n’y a ici ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre; mais Christ est tout et en tous », Colossiens 3:11].

« Vous devez quitter père, mère, frère et qu’il me suive ») [ « Si quelqu’un vient à moi, et ne hait pas son père, sa mère, sa femme, les enfants et les frères et sœurs, oui, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple « , Luc 14:26].

Pour ce faire, vous arrêtez de vous identifier à ces divisions en devenant indifférent à de telles revendications. L’indifférence est le couteau qui coupe. Le sentiment est le lien qui unit.

Quand vous pouvez regarder l’homme comme une grande fraternité sans distinction de race ou de croyance, alors vous saurez que vous avez rompu ces croyances.

Avec ces liens coupés, tout ce que vous sépare désormais de votre Être Véritable est votre conviction que vous êtes Homme.

Pour supprimer ce dernier voile, vous abandonnez votre conception de vous-même de n’être que homme et prendre conscience d’être « Je SUIS ».

Vous quitterez la conscience de «Je SUIS l’homme», et vous aurez la conscience  d’être « JE SUIS », sans visage et sans forme.

Vous êtes spirituellement circoncis quand votre conscience d’homme disparaît et que votre conscience inconditionnée d’Être se révèle à vous comme la Tête éternelle de la création, sans visage informe, Présence omniscience.

Puis, dévoilé et éveillé, vous déclarez et savez que JE SUIS est Dieu, et à part votre Moi réel (le vrai Je SUIS), il n’y a pas de Dieu.

Ce mystère est raconté symboliquement dans la Bible à travers la parabole  de Jésus lavant les pieds de ses disciples. Il est écrit que Jésus ôta ses vêtements et prit un linge dont il se ceignit. Puis, après avoir lavé les pieds de ses disciples, il les a essuyés avec le linge dont il était ceint. Pierre a protesté contre le lavage de ses pieds et on lui a dit que si ses pieds n’étaient pas lavés, il ne serait pas en Jésus. Pierre en entendant cela répondit: « Seigneur, non seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ». Jésus répondit et lui dit: «Celui qui est lavé n’a besoin que de se laver les pieds pour être entièrement pur» [Jean 13: 1-10].

Le bon sens voudrait dire au lecteur que l’homme n’est pas encore propre, parce que seulement ses pieds sont lavés. Il faut donc rejeter cette histoire fantastique ou trouver son sens caché.

Le nettoyage des pieds (Tintoretto)

Le nettoyage des pieds – Tintoretto- 1549

Chaque histoire de la Bible est un drame psychologique qui se déroule dans la conscience de l’homme, et celle-ci ne fait pas exception. Ce lavage des pieds des disciples est l’histoire mystique de la circoncision spirituelle ou la révélation des secrets du Seigneur.

Jésus est appelé le Seigneur. On vous dit que le nom du Seigneur est JE SUIS. « Je suis l’Éternel, c’est là mon nom; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles, » Ésaïe 42: 8. L’histoire dit que Jésus était nu excepté pour une serviette qui recouvrait ses reins ou ses parties intimes. Jésus ou le Seigneur symbolise votre Conscience d’Être dont les secrets sont cachés par la serviette (la conscience de l’homme). Le pied symbolise la compréhension qui doit être lavé de toutes les croyances humaines ou conceptions de lui-même par le Seigneur.

Quand l’éponge est enlevée pour sécher les pieds, les secrets du Seigneur sont révélés.

En bref, retirer la conscience que vous êtes Homme révèle votre conscience à la Tête de la création. L’homme est le prépuce se cachant la tête de la création. Je SUIS le Seigneur est caché par le voile qui recouvre l’homme.

Circumcision_central_Asia2

Le jeûne mental de 7 jours

Je jeûne de temps en temps, et suite à un jeûne sec de 55 heures que je viens de terminer, je me suis rappelée de ce texte que j’avais depuis longtemps enfoui dans les tréfonds de ma mémoire. Initialement j’avais lu ce texte, il y a vingtaine d’années, alors que j’étais adolescente, je n’avais pas le niveau de compréhension actuel pour en comprendre parfaitement l’essence. Néanmoins, les années ont passé et depuis que je pratique le jeûne, j’en connais les merveilleux effets.  Ainsi que je l’ai écrit récemment dans cet article, le jeûne est un acte guérisseur comme il n’y en a pas d’autres. Ainsi, ce texte écrit par le métaphysicien chrétien Emmet Fox en 1935 qui traite du jeûne mental me semble extrêmement important. J’ai donc décidé de le partager avec vous.

FOX B W PIC

Emmet Fox:

« De nos jours, le sujet des régimes est parmi les plus importants qui intéressent le public. Les journaux et les magazines regorgent d’articles sur le sujet. Les comptoirs des librairies sont remplis de volumes qui traitent des mystères des protéines, de l’amidon ou des vitamines etc. Les experts sur le sujet disent que physiquement nous devenons ce que nous mangeons et que votre corps tout entier est réellement composé de la nourriture que nous avons mangé dans le passé. Ce que vous mangez aujourd’hui, disent-ils, sera dans votre circulation sanguine au bout de quelques heures, et vous savez bien que votre circulation sanguine construit tous les tissus qui composent votre corps. Bien sûr, toute personne sensée sait tout cela. C’est parfaitement vrai, et la seule chose surprenante est qu’il a prit au monde si longtemps pour le reconnaître. Néanmoins, dans cet article, je vais aborder le sujet du régime à un niveau qui est infiniment plus profond et plus ambitieux dans ses effets. Je pense au jeûne mental.

mental fasting

Le plus important de tous les facteurs dans votre vie est le régime mental à lequel vous vous soumettez. Il est la nourriture que vous fournissez à votre esprit et qui détermine tout le caractère de votre vie. Ce sont les pensées que vous vous permettez d’entretenir, les sujets sur lesquels votre esprit se pose, qui créent votre être et votre entourage. Et que ta vigueur dure autant que tes jours! (Deut 33:25) .

Tout dans votre vie aujourd’hui (l’état de votre corps, qu’il soit sain ou malade, l’état de vos finances, que vous soyez prospère ou pauvre, l’état de votre maison,que vous soyez heureux ou pas; l’état actuel de chaque phase de votre vie est entièrement conditionnée par les pensées et les sentiments que vous avez entretenus dans le passé. Et l’état de votre vie de demain et la semaine prochaine, et l’année prochaine, sera entièrement conditionnée par les pensées et les sentiments que vous choisirez à partir de maintenant.

En d’autres termes, vous choisissez votre vie, et toutes ses conditions, par les pensées votre esprit entretient. La pensée est la force causale réelle dans la vie, et il n’y a pas d’autre. Vous ne pouvez pas avoir un certain état d’esprit et un autre type d’environnement. Cela signifie que vous ne pouvez pas changer votre environnement avec un esprit inchangé, ni (ce qui est la clé suprême à la vie et la raison de cet article)  changer votre esprit sans votre environnement ne change.

Voilà donc la véritable clé de la vie: si vous changez votre esprit les conditions de votre vie changeront aussi. Votre corps changera, votre travail, votre maison changeront, l’ensemble de votre vie doit changer, car que vous soyez habituellement heureux et joyeux, ou déprimé et craintif, cela dépend entièrement de la qualité de la nourriture mentale que vous absorbez. Soyez-en convaincus : si vous changez votre esprit vos conditions doivent changer aussi. Nous sommes transformés par le renouvellement de nos esprits (Romains 12:2). Alors dès maintenant, vous comprendrez que votre alimentation mentale est vraiment la chose la plus importante de votre vie.

spiritual-food

Cela peut être appelé la Grande Loi Cosmique, et sa vérité est considérée comme parfaitement évidente une fois qu’elle est comprise. En fait, je ne connais de toute personne spirituellement consciente qui nie cette vérité essentielle. La difficulté pratique dans cette application, cependant, vient du fait que nos pensées sont tellement proches que cela peut être difficile, sans un peu de pratique, de prendre du recul pour les regarder objectivement. Pourtant, c’est ce que vous devez apprendre à faire.

Vous devez vous entraîner à choisir le sujet de votre pensée à un moment donné, et aussi pour choisir la tonalité émotionnelle, qui la colore. Oui, vous pouvez choisir vos états d’esprit. En effet, si vous ne pouviez pas vous n’auriez aucun contrôle réel sur votre vie. Les humeurs habituellement entretenues produisent le caractère caractéristique de la personne concernée, et ce caractère crée ou détruit le bonheur d’une personne.

Vous ne pouvez pas être en bonne santé; vous ne pouvez pas être heureux; vous ne pouvez pas être prospère; si vous avez un « mauvais caractère ». Si vous êtes boudeur ou hargneux, cynique, ou déprimé, ou hautain, ou avez peur de votre esprit, votre vie risque éventuellement de ne peut être digne d’être vécue. Sauf si vous êtes déterminé à cultiver une bonne disposition de caractère, vous pouvez tout aussi bien abandonner tout espoir d’obtenir quelque chose vaut la peine de la vie. Si vous n’êtes pas déterminé à commencer à choisir avec soin tous les jours le genre de pensées que vous allez penser, vous pouvez aussi bien renoncer à tout espoir de façonner votre vie dans le genre de chose que vous voulez qu’il soit, car c’est le seul moyen.

En bref, si vous voulez que votre vie soit heureuse, ce que Dieu veut que vous fassiez, vous devez commencer immédiatement par vous entraîner à sélectionner vos pensées et à les contrôler. Ce sera extrêmement difficile les quelques premiers jours, mais si vous persévérez, vous trouverez que cela deviendra rapidement plus facile, et que cela sera en fait l’expérience la plus intéressante que vous pourriez éventuellement faire. Ce contrôle de la pensée est le passe-temps des plus saisissants et intéressants que l’on puisse avoir. Vous serez étonné de voir les choses intéressantes que vous allez apprendre sur vous-même, et vous obtiendrez des résultats dès le début.

Maintenant, beaucoup de personnes connaissant cette vérité, font des efforts sporadiques parfois pour contrôler leurs pensées, mais le flux de la pensée est si près, et les impacts de l’extérieur si constants et variés, qu’ils ne font peu de progrès. Cela n’est pas la meilleure façon de travailler. Votre seule chance est de former une nouvelle habitude de pensée qui vous transportera lorsque vous êtes préoccupé ou ou quand votre garde est abaissée ou encore quand vous vous êtes concentré  à vos affaires. Cette nouvelle habitude de pensée doit être définitivement acquise, et la fondation de celle-ci peut être formée en quelques jours, et la façon de le faire est la suivante:

Prenez la décision de consacrer une semaine uniquement à la tâche de construire une nouvelle habitude de la pensée, et au cours de cette semaine mettez de côté tout dans la vie qui n’a pas de  rapport à cela. Si vous le faites, alors que cette semaine sera la semaine la plus importante de toute votre vie. Ce sera littéralement le tournant de votre vie. Si vous le faites, je peux vous dire que toute votre vie changera pour le mieux. En fait, rien ne sera plus comme avant. Cela ne signifie pas seulement que vous serez en mesure de faire face à vos difficultés actuelles dans un meilleur esprit; cela signifie que tous vos problèmes disparaîtront.
Ceci est la méthode scientifique pour changer votre vie, et cela ne peut pas échouer. Maintenant, vous vous rendez compte qu’en travaillant de cette façon vous ne changerez pas les conditions. Ce qui se passe est que quand vous appliquez la Loi tout d’abord, les conditions changeront instantanément. Vous ne pouvez pas changer les conditions directement (vous avez probablement souvent essayé de le faire et avez échoué ) mais appliquez cette diète MENTALE et les conditions changeront pour vous.

Voici votre ordonnance: Pendant sept jours, vous ne devez pas vous permettre d’arrêter un seul instant sur tout type de pensée négative. Vous devez vous observer pendant une semaine entière comme un chat guette une souris, et vous ne devez sous aucun prétexte permettre à votre esprit de se concentrer sur une pensée qui ne soit pas positive, constructive, optimiste, gentille. Cette discipline sera si intense que vous ne pourriez pas maintenir consciemment beaucoup plus qu’une semaine, et je ne vous demande pas de le faire. Une semaine sera suffisant, parce que pendant ce laps de temps, l’habitude de la pensée positive va commencer à être mis en place. Certains changements extraordinaires pour le mieux entreront dans votre vie, vous encourageant énormément, puis l’avenir prendra soin de lui-même. Le nouveau mode de vie sera tellement attrayant et beaucoup plus facile que l’ancienne façon que vous trouverez votre nouvelle mentalité nettement préférable.

Mais les sept jours vont être ardus. Je ne voudrais pas que vous commenciez sans  en estimer le coût. Le jeûne physique simple serait un jeu d’enfant en comparaison, même si vous avez un très bon appétit. Les exercices de l’armée, combinés d’itinéraires de marches, serait doux en comparaison avec cette entreprise. Mais vous n’avez à faire cet exercice que pour une semaine dans votre vie, et tout changera pour le mieux. Pour le reste de votre vie ici, pour toute l’éternité, en fait, les choses seront tout à fait différentes et incroyablement meilleures qu’avant que vous vous soyez soumis à cet effort.

Ne commencez pas à la légère. Pensez-y pour un jour ou deux avant de commencer. Puis commencez, et que la grâce de Dieu soit avec vous. Vous pouvez débuter l’exercice quand vous le voulez dans la semaine, ou de la journée, mais une fois que vous commencez, vous devez vous y tenir pour les sept jours suivant. C’est l’essentiel. L’idée est de maintenir pendant sept jours cette discipline mentale ininterrompue afin de plier définitivement votre esprit dans une nouvelle direction une fois pour toutes.

Hércules_lucha_con_el_león_de_Nemea,_por_Zurbarán

Hercule domine le lion de Néméa ( Il s’agit du premier des douze travaux d’Hercule) – Francisco Zurbaran – 1634

Si vous faites un faux départ, ou même si vous le faites bien pendant deux ou trois jours, puis pour une raison quelconque faites des entorse à ce régime, la chose à faire est de laisser tomber le régime totalement pendant plusieurs jours, puis de recommencer de nouveau. Il ne faut pas commencer et arrêter ou sauter dans tous les sens, pour ainsi dire. Vous ne devez pas annuler une mauvaise pensée par une bonne. Vous devez positivement compter chaque faute, et si vous lâchez, vous devez tout recommencer.

Maintenant, dans l’ordre, si possible, de prévenir les difficultés, je vais les examiner dans un petit détail.

Tout d’abord, qu’est-ce que j’entends par pensée négative? Eh bien, une pensée négative est toute pensée d’échec, de déception ou de difficulté. Toute pensée  de critique,  de jalousie ou de condamnation de vous-mêmes ou des autres. Toute idée de maladie ou d’accident; ou, en bref, tout type de limitation ou la pensée pessimiste. Toute pensée qui est pas positive et constructive, vous concernant vous ou quelqu’un d’autre, est une pensée négative. Ne vous embêtez pas à essayer de classifier, cependant.  Dans la pratique, vous ne devrez avoir aucune difficulté à reconnaître si une pensée donnée est positive ou négative. Même si votre cerveau essaie de vous tromper, votre cœur vous chuchotera la vérité.

Deuxièmement, vous devez bien comprendre que dans cette épreuve vous ne devez pas entretenir de pensées négatives. Attention, néanmoins. Ce ne sont pas les pensées qui vous viennent  de temps à autre dont je parle, mais celles sur lesquelles vous vous appesantissez.  Cela n’a pas d’importance si vous les laissez juste passer. Ainsi, nombre de pensées négatives vous viendront dans la journée. Certains d’entre elles viendront juste vous titiller, d’autres seront relayées par des personnes de votre entourage ou par les médias.
Cependant, si vous ne vous concentrez pas dessus, elles ne compteront pas. En fait, ce sont ces pensées mêmes qui vous fourniront la discipline qui va vous transformer au cours de cette semaine épique. La chose à faire est, quand une pensée négative se présente:  s’en détourner. Détournez-vous des journaux. Détournez – vous des pensées négatives quand vous recevez du courrier, ou si on vous fait une remarque stupide.

Quand une pensée négative flotte dans votre esprit, détournez-vous en immédiatement et pensez à autre chose. Mieux encore, pratiquez la Présence de Dieu. Une analogie parfaite que je peux donner est celle du cas d’un homme qui est assis près d’un feu quand une cendre chaude rouge vole et tombe sur sa manche. S’ il frappe la cendre de suite, sans perdre un moment pour réfléchir à ce sujet, il n’y aura pas de dégâts. Mais s’il laisse la cendre reposer sur lui un seul instant, le mal est fait.

Maintenant, que dire de ces pensées négatives et des conditions qu’il vous est impossible d’éviter aujourd’hui? Qu’en est-il des problèmes ordinaires que vous rencontrez au bureau ou à la maison? De telles choses n’affecteront pas votre régime alimentaire à condition que vous ne les acceptiez pas, ni en les craignant, ou en étant triste, ou en leur donnant un pouvoir. Toute condition négative que le devoir vous oblige à gérer n’affectera pas votre discipline. Allez au bureau, ou rencontrez les soucis à la maison, sans leur permettre de vous affecter émotionnellement, et tout ira bien.
Supposons que vous déjeunez avec un ami qui parle négativement. N’essayez pas de le faire taire ou de le snober. Laissez-le parler, mais sans accepter émotionnellement ce qu’il dit, et votre régime alimentaire n’en sera pas affecté. Si en rentrant chez vous, vous êtes accueillis avec des conversations négatives, ne faites de sermon, mais ne l »acceptez ni mentalement et émotionnellement. Rappelez-vous que qui constitue votre diète  mentale est votre consentement mental.
Supposons encore que vous soyez témoin d’un accident ou d’un acte d’injustice. Au lieu de réagir avec pitié ou indignation, refusons les apparences comme réalité absolue. Faites tout ce que vous pouvez pour redresser les choses, et détournez-vous en.

Bien sûr, il pourra être d’éviter certaines réunions professionnelles ou toute personne qui pourrait vous taper sur les nerfs. Mais s’il est impossible de les éviter, alors vous devez encore plus discipliné. C’est tout. Ainsi, si vous ayez une épreuve particulièrement éprouvante de prévu dans les prochains jours, si vous avez assez de compréhension spirituelle, répondez-y à travers cette conscience. Sinon, reportez votre diète mentale de quelques jours.

Pour terminer, je tiens à vous dire qu’au départ ce régime peu sembler très difficile. Cela peut être déroutant, et que vous souffrez un peu est vraiment un bon signe. Cela signifie que les choses bougent. N’est-ce pas le but? S’il vous semble que les fondations de votre monde s’écroulent, tenez bon quand même, laissez les s’effondrer, et quand la situation se sera calmée, le résultat qui en sortira sera plus proche du désir de votre cœur.

De même,  le fait de vous attardez sur les difficultés de cette discipline est une pensée négative. Le remède n’est pas, bien sûr, de nier que votre monde est en proie à un basculement en apparence, mais de refuser de prendre cette apparence pour la réalité. Ne jugez pas selon les apparences, mais jugez selon la justice.

cup-1010916_960_720

Un dernier mot: N’en dites aucun mot à votre entourage. Gardez ce formidable projet strictement pour vous-même. Rappelez-vous que dans votre âme habite le Très-Haut. Lorsque vous êtes venus à traverser les sept jours avec succès, et réalisé votre démonstration, après un délai raisonnable qui permettra à votre nouvelle mentalité de se maintenir, vous pourrez raconter votre expérience à vos proches.  Et, enfin, rappelez-vous que rien de ce que dit ou fait quelqu’un d’autre ne peut vous faire fléchir.  Seul votre propre réaction compte.

Exemple de création d’abondance par le sentiment et l’imagination – Témoignage d’une auditrice de Neville Goddard

Voici la copie d’une lettre d’une auditrice, nommée TK qui assistait aux conférences de Neville Goddard dans les années 1950 à Los Angeles. Elle a appliqué une méthode afin de résoudre de très gros problèmes financiers. J’ai moi-même utilisée cette méthode avec succès de nombreuses fois, et je ne peux que vous la conseiller. Travaillez sur un point qui vous fait défaut. Voulez-vous résoudre des problèmes financiers? Avez-vous un problème épineux que vous n’arrivez pas à résoudre? Un projet professionnel? Cherchez-vous quelqu’un pour partager votre vie?  Appliquez cette méthode à vos problèmes avant de vous coucher, cela marche comme un charme. Priez donc votre Dieu, le Je SUIS, à l’intérieur de vous – même. Vous n’êtes pas seul. Vous avez en vous le meilleur ami que vous pourrez avoir. Il vous répondra merveilleusement.

sleeping-painting_360_2095_volegovjpg

Dormir- Volegov

« La plupart d’entre nous avons lu des histoires d’amour  et des contes de fées, mais nous savons tous que les histoires de richesses improbables et bonheur sont pour le plaisir des enfants. Vraiment ? Je veux vous raconter quelque chose d’incroyablement merveilleux qui m’est arrivé par la puissance de mon imagination; et je ne suis plus une enfant. Nous vivons dans une époque qui ne croit pas ni aux fables ni à la magie, et pourtant tout ce que je pouvais rêver dans rêves les plus fous m’a été donné par la simple utilisation de ce que vous enseignez; que «l’imagination crée la réalité» et que «sentiment» est le secret de l’imagination.

A l’époque où cette chose merveilleuse m’est arrivée, j’étais sans emploi et n’avait pas de famille sur laquelle je pouvais obtenir quelque soutien. J’avais besoin d’à peu près tout. Pour trouver un emploi décent, il me fallait une voiture, mais ma voiture était tellement usée qu’elle était prête à tomber en morceaux. J’étais en retard dans mon loyer. Je n’avais pas les vêtements appropriés pour chercher un emploi, et aujourd’hui, il n’est pas drôle pour une femme de cinquante cinq ans de postuler pour un emploi d’aucune sorte. Mon compte bancaire était presque à sec et je n’avais pas d’ami vers qui je pouvais me retourner.

Mais j’ assistais à vos conférences depuis presque un an et mon désespoir m’a forcé à tester mon imagination. En effet, je n’avais rien à perdre. Il était naturel pour moi, je suppose, à commencer par moi-même imaginer avoir tout ce j’avais besoin. Mais j’avais besoin de tellement de choses, et me suis fait une liste mais en peu de temps que je me suis retrouvé totalement épuisée en fin de ma liste, tellement nerveuse que je ne pouvais pas dormir.

Neville Goddard_sultan aman

Peinture de Neville Goddard en conférence – Sultan Aman – 2015

Un soir, à une de vos de vos conférences je vous ai entendu parler d’un artiste qui a dans son expérience personnelle s’était approprié le «sentiment» ou «mot», comme vous dites, de « n’est-ce pas merveilleux« ?  J’ai donc décidé d’appliquer cette idée à mon cas propre. Au lieu de penser et d’imaginer chaque article dont j’avais besoin, j’ai essayé de capturer le «sentiment» que quelque chose de merveilleux qui se passait pour moi. Pas demain, pas la semaine prochaine, mais en ce moment. Je me répétais encore et encore à moi-même alors que je m’endormais: « N’est-ce pas merveilleux! Quelque chose de merveilleux qui se passe pour moi maintenant! » Et alors je m’endormais, je me sentais exactement comme je m’attendais à me sentir en de telles circonstances. « Je répétais que l’action imaginaire et la sensation de ce sentiment pendant deux mois, nuit après nuit, et un jour au début du mois d’octobre, je rencontrai un ami que j’avais pas vu depuis des mois qui m’a informé qu’il était sur ​​le point de partir en voyage à New York. J’avais vécu à New York il y a plusieurs années et nous avons parlé de la ville quelques instants, puis nous sommes séparés. J’avais complètement oublié cet évènement.

new_york_day4_1-720x480
Un mois plus tard, jour pour jour, cet homme appelé à mon appartement et simplement m’a remis un chèque certifié en mon nom pour la somme de 2500 dollars. Après avoir ressenti le choc initial de voir mon nom sur un chèque avec tant d’argent, l’histoire qui se déroulait me semblait comme un rêve. Elle concernait un ami que je n’avais pas vu ni entendu parler depuis plus de vingt-cinq ans. Cet ami de mon passé, je venais de l’apprendre, était devenu extrêmement riche au cours de ces vingt-cinq ans. Notre connaissance mutuelle qui avait apporté le chèque l’avait rencontré tout à fait par accident pendant le voyage à New York le mois dernier.
Au cours de leur conversation, ils ont parlé de moi, et pour des raisons que je ne devine pas (car à ce jour, je ne l’ai pas entendu parler de lui personnellement et n’ai jamais tenté de communiquer avec lui), ce vieil ami a décidé de partager une partie de sa grande richesse avec moi. Pour les deux prochaines années, je recevais des chèques mensuellement si généreux en quantité qu’ils ont non seulement couverts tous mes besoins nécessaires de la vie quotidienne, mais m’ont également permis d’obtenir toutes les belles choses de la vie: une voiture, des vêtements , un appartement spacieux, et le meilleur de tous, pas besoin de gagner mon pain quotidien. En outre, le mois dernier, j’ai reçu une lettre de son avocat et quelques documents juridiques à signer qui prévoient la poursuite de ce revenu mensuel pour le reste de ma vie naturelle!«  … TK

Hier, sur un groupe Facebook américain consacré à Neville Goddard, une membre qui était au chômage depuis un bout de temps a partagé son expérience sur comment elle venait d’obtenir du boulot. Elle dit ne pas du tout être à l’aise lors des entretiens et cela n’a toujours handicapée malgré ses sérieuses compétences. Elle s’est donc concentrée sur la phrase : « Félicitations, bienvenue dans notre équipe, » la méditant encore et encore, donc en ressentant le sentiment d’avoir été acceptée dans l’équipe. Et elle a eu le poste.

Toute personne qui applique cette méthode à ses problèmes les verra progressivement disparaître à mesure que le sentiment créé s’enfonce dans son subconscient. La méthode peut être appliquée en répétant, merci, merci encore et encore avant de vous coucher. L’important, c’est que le sentiment soit répété encore et encore jusqu’à ce qu’il pénètre profondément votre subconscient. Quand c’est fait, vous sentez inconsciemment, comme le disent les Écritures que tout est accompli.