Jeûne sec et méditation collective pour le 24 octobre 2018 pour manifestations individuelles

Depuis la nuit des temps, le jeûne a accompagné nombre de religions et de traditions. L’une des variantes les plus connues est la pratique du jeûne sec dans un contexte de pleine lune.

Pourquoi un tel intérêt pour la pleine lune ? Selon le mystique, yogi et philosophe indien Sadhguru, la pleine lune a le pouvoir d’accroître tout statut/état d’esprit conscient existant pendant qu’elle a cette position. Ainsi, si vous êtes amoureux, vous serez encore plus amoureux ; si vous êtes joyeux, vous serez encore plus joyeux, si vous êtes mentalement, vous serez encore plus dérangé ; si vous êtes puissant, vous serez encore puissant, etc.

Je vous invite pour cela, à utiliser le jeûne sec pour expérimenter le jeûne comme le pratiquaient les anciennes cultures. La prochaine pleine lune aura lieu le 24 octobre 2018. Ceux qui n’ont jamais jeûné à sec, ou jeûné pourront se limiter à un jeûne hydrique ou sec de 24 heures seulement. Ceux qui ont l’envie ou l’énergie ou l’expérience de jeûnes secs ou hydriques prolongés, pourrez commencer deux à trois jours plus tôt ou plus. À titre personnel, je compte jeûner au moins 5 jours à sec. Le dernier jour de jeûne devra être le 24 octobre, jour de pleine lune.

Lors de ce jeûne, il sera alors recommandé de noter sur un carnet vos impressions sur votre jeûne. La préparation, la descente alimentaire, le début du jeûne, la prise de bicarbonate de sodium, les sensations que vous ressentez, les moments de fatigue ou d’euphorie, éventuellement la température corporelle, votre heure de réveil, de sommeil, la contenu de vos rêves etc. (pour ceux qui jeûnent environ 5 jours).
Si vous n’êtes pas à l’aise avec le jeûne sec, faites un jeûne hydrique de 24 heures. 

Si vous êtes croyant ou spirituel, profitez-en pour approfondir vos méditations, votre prières, vos visualisations pendant cette période. Vous pouvez également faire des séances de visualisation, comme l’enseigne le mystique Neville Goddard, après une relaxation profonde. Il est connu que l’abstinence volontaire active et accentue la perméabilité sur le subconscient et que les désirs et les prières (soit les pensées et émotions focalisées) se manifestent plus rapidement. La raison est qu’en période de jeûne, le manque force l’esprit conscient à ne pas disperser. Ainsi, il se focalise facilement sur son but.

Rappelez-vous, le jeûne était particulièrement pratiqué par non seulement la très grande majorité des religions, mais dans des traditions de rites de passage chez les Vikings, chez les aborigènes d’Australie, chez les Amérindiens, mais aussi dans les religions de mystères de Grèce, dans la Sparte ou dans l’Egypte antique. En effet, le jeûne est une lutte contre tout ce qui nous empêche d’avancer. Le jeûneur est un guerrier.

En plus, je vous demanderais de partager les moments que vous jugez importants (désespoir, fatigue, joie, etc.) pour que les membres de ce blog ou du groupe puissent vous aider et que tous nous nous aidions et soutenions les uns les autres…

Ayez tous une superbe expérience….

Pour en savoir plus sur le pouvoir considérable du jeûne, allez ici.

Le jeûne thérapeutique permettrait-il de régénérer les dents ?

Le journal scientifique Science alert annonce que les dents de lait peuvent être utilisées pour régénérer les dents adultes :

« Selon de nouvelles recherches, des cellules souches prélevées sur des dents de lait pourraient être utilisées pour réparer des lésions dentaires et réparer des dents mortes. Les scientifiques ont annoncé qu’ils étaient capables d’utiliser les cellules pour réparer les dents permanentes chez les enfants qui ne sont pas encore complètement développés.

La nature régénératrice des cellules souches – ces cellules puissantes qui peuvent se transformer et se diviser pour réparer presque n’importe quelle partie du corps – a permis aux chercheurs de reconstituer avec succès le tissu interne mou (ou pulpe dentaire) de 30 patients lors d’un essai clinique en Chine.

Plus tard, la même technique pourrait être utilisée pour réparer également les dents d’adultes, en remplaçant les vaisseaux sanguins et les connexions nerveuses qui disparaissent souvent pour toujours quand une dent frappe sérieusement. »

Que sont les cellules souches ?

Elles sont les cellules qui sont à la base de la naissance de toutes les autres cellules, et de ce fait de tous les tissus et tous les organes de l’organisme. Il y a encore quelques années la science limitait l’existence des cellules souches adultes (limitées à la reconstruction d’un organe) au foie et à la moelle épinière. Or, désormais on sait que les cellules souches adultes existent dans nombre d’organes : cerveau, cœur, rein, dents, ovaires, os, etc.

Le jeûne régénère des cellules souches

Le Pr Valter Longo qui étudie le jeûne thérapeutique depuis quelques années a été l’un des premiers à montrer que l’abstinence de nourriture volontaire de plus de 5 jours consécutifs permettaient de régénérer les cellules souches des organes. Dans une récente interview, il confirme que cette régénération concerne probablement tous les organes.

Les cellules souches se régénèrent à la réalimentation

Selon Pr Longo, lors d’un jeûne prolongé, le corps affamé détruit les cellules malades (tissus dégénérés, cellules souches malades ou vieillies, etc.) pour les transformer en énergie pour subvenir aux besoins énergétiques de l’organisme. Or, quand l’individu se réalimente, les cellules souches se régénèrent et renouvellent les organes. Ainsi, des témoignages de jeûnes longs montrent souvent des régénérations spectaculaires.

Fernand, paralysé, a retrouvé l’usage de ses membres

Par exemple, un internaute prénommé Fernand, raconte dans un témoignage sur le site de Jeûne et Santé forum canadien comment un jeûne de 21 jours (jeûne sec/hydrique alterné) lui a permis de retrouvé la santé. Il raconte qu’à la fin de son jeûne de 21 jours, il était désespéré car rien n’avait bougé. Or deux jours après la réalimentation, il retrouvait progressivement toutes ses fonctions motrices.

« Mais la conclusion était là, un virus m’avait touché et il fallait vivre avec mes paralysies. C’était la conclusion, rien à faire. Heureusement que j’étais convaincu et prêt à « mettre le paquet » pour m’en sortir. J’ai dû signer une décharge pour « m’enfuir » de la clinique car les professeurs redoutaient une rechute et une aggravation. Le toubib qui me suivait était acupuncteur et ne me remontait pas le moral, car il me disait que plus rien ne répondait lorsqu’il testait les points des méridiens, et qu’il y avait peu de chances pour que le jeûne améliore quoi que ce soit.

Mais j’ai tenu bon et j’ai pratiqué un jeûne de 21 jours. Jeûne sec, sans boire pendant trois jours et j’alternais avec un jeûne de trois jours en buvant une eau peu minéralisée; trois jours secs, sans boire, trois jours hydriques, et ceci pendant 21 jours. Au bout des 21 jours, les paralysies n’avaient pas régressé et j’étais un peu désespéré mais tout de suite après les premiers jours de réalimentation, je récupérais pratiquement tout, chaque jour un peu plus et ainsi j’ai récupéré 95 % de ces fonctions au point qu’aujourd’hui, je suis coureur à pied et que je n’ai plus de problèmes avec mes bras. »

Ainsi, l’expérience de Fernand confirme les conclusions de Longo, qu’à la réalimentation, les organes ont tendance à se régénérer.

Dans un autre témoignage, une jeune fille obèse russe qui a jeûné 60 jours raconte également que son émail s’est régénéré. Si le Pr Longo a raison, le jeûne pourrait permettre de réparer des dents malades.

Dans son livre fasting and bathing, le nathuropathe Herbert Shelton affirme :

« Il n’y a aucune vérité dans l’idée que le jeûne est néfaste pour les dents. Au contraire, des tests et des expériences répétés en laboratoire ont montré que les jeûnes prolongés ne nuisent ni aux os et ni aux dents.

J’ai conduit des milliers de jeûnes et je n’ai jamais vu en sa conséquence des préjudices aux dents. Personne ne s’est rendu chez le dentiste après un jeûne. M. Pearson note qu’à la fin de son jeûne, « les dents avec des cavités noires sont devenues blanches et claires, toute la carie semblait être arrêtée par le jeûne et il n’y avait plus de maux de dents. »

Les seuls effets sur les dents que j’ai observés pendant un jeûne sont les améliorations. J’ai vu des dents déchaussées de leurs orbites se fixer fermement pendant le jeûne. J’ai vu des gencives malades guérir en jeûnant. Mais je n’ai jamais, à aucun moment, observé d’effets nocifs sur les dents pendant ou après un jeûne, quel que soit la durée du jeûne. »

Vous les jeûneurs, avez-vous observés de tels phénomènes ?

Pour aller plus loin dans les capacités du jeûne, vous pouvez vous rendre ici.

Jeûne intermittent : pourquoi certains n’arrivent pas à perdre de poids ?

Depuis quelques années, on entend beaucoup parler de jeûne intermittent comme méthode pour perdre de poids. En effet, depuis la diffusion de l’émission Eat, Fast, and live longer du Dr Michael Mosley qui montrait comment le journaliste a perdu des dizaines de kilos par la méthode de jeûne intermittent 5/2[1], des milliers d’articles de journaux et de blogs affirment que cette méthode de jeûne serait miraculeuse pour maigrir. Il y a plusieurs manières de jeûner de manière intermittente, mais il semble que la méthode la plus efficace serait le 5/2 et le 16/8[2]. Or, il apparaît que pour certaines personnes, cela ne marche pas.

La raison en est probablement la résistance à l’insuline.

L’insuline est une hormone dont un des rôles est de stocker le sucre sanguin en excès dans les cellules sous forme de tissu adipeux (graisse). Or, quand une personne consomme du sucre de manière excessive depuis des nombreuses années, le pancréas qui produit l’insuline se fatigue et malgré la production incessante d’insuline, le sucre reste à un niveau élevé dans le sang. Quand le glucose sanguin reste élevé malgré la production d’insuline, on parle d’insulinorésistance ou de résistance à l’insuline. En effet, les cellules du foie, des muscles et du tissu adipeux qui normalement absorbent le glucose répondent moins bien à l’action de l’insuline.
Les marqueurs les plus importants de la résistance à l’insuline sont l’excès de graisse abdominale, une augmentation de la sensation de faim, un besoin de consommer du sucre et une plus grande appréciation du goût du sucre.

Or, si le niveau d’insuline reste élevé, le stockage sous forme de graisse continue et ainsi, il est impossible de perdre du poids. Or, pour que faire diminuer le taux d’insuline, il faut déstocker le sucre localisé dans le foie, ce qui prend environ 24 heures à 48 heures. Une fois que le taux d’insuline est bas, le déstockage de la graisse, et donc la perte de poids peut commencer.

De ce fait, si vous ne perdez pas de poids malgré votre pratique du jeûne intermittent, il est nécessaire de jeûner pendant deux à trois jours, puis après commencer un jeûne intermittent. Vous perdrez ainsi facilement du poids.

Vous pouvez poser vos questions sur le jeûne sur ce blog ou sur le groupe Facebook.

Pour consulter le documentaire Eat, Fast, Eat (en anglais), allez ici. Pour connaître les capacités incroyables du jeûne, allez ici.

[1] Deux jours de jeûne modifié ou total non consécutifs par semaine

[2] Jeûne quotidien où l’on s’abstient de manger 16 heures consécutifs et 8 heures où vous pouvez manger.

Le jeûne pourrait guérir de la sclérose en plaques

Le Dr Valter Longo est un biochimiste qui dirige le centre de gérontologie de l’université de Californie du sud. Il est célèbre depuis qu’il a publié des travaux qui ont montré que trois jours de jeûne régénéraient le système immunitaire. Les journaux américains ont largement relayé son étude qui a eu un retentissement colossal sur l’ensemble de la planète. Valter Longo est désormais reconnu comme l’un des experts mondiaux dans le domaine du jeûne.

Les derniers travaux sur lesquels le gérontologue américano-italien travaille tendent à montrer que le jeûne permettrait de réduire fortement, voire de supprimer l’auto-immunité. Cette condition se caractérise par la réponse du système immunitaire vis-à-vis de propres cellules de l’organisme. Les maladies auto-immunes les plus connues sont le diabète de type I, la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrite ankylosante ou encore la sclérose en plaques. Pour cette dernière pathologie, le Pr Longo est actuellement en train de faire des expériences pour connaître les capacités du jeûne dans le traitement de cette maladie.

Ses premières expériences se sont concentrées sur des rongeurs atteints de sclérose en plaques qu’il a fait jeûner régulièrement. Au bout d’un certain nombre de jeûnes, son équipe a observé des améliorations des symptômes :

  • 20% des souris ont été totalement guéries
  • 50% des souris ont vu une amélioration considérable de leurs symptômes.

Le Pr Longo affirme qu’à terme toutes les souris seront concernées par la guérison de la maladie. En outre, les résultats des tests faits sur les êtres humains, même s’ils ne sont qu’aux stades préliminaires, correspondent à ceux obtenus chez les rongeurs.

Lors d’un entretien avec le journaliste et bloggeur Max Lugavere, le Pr Longo précise le fonctionnement thérapeutique du jeûne dans les cas d’auto-immunité. Il relate qu’il a observé que lors d’un jeûne le nombre de globules blancs (responsables de l’immunité) chutait de manière considérable, tandis que les cellules souches hématopoïétiques s’activaient. En outre, les cellules auto-immunes et endommagées étaient spécifiquement détruites lors du jeûne. À la réalimentation, les cellules souches étaient régénérées, de même que des cellules non-auto-immunes.

Il insiste alors sur la nécessité de répéter ce processus de jeûne, par cycle, afin d’obtenir des résultats significatifs.

Notons également que le Pr Longo a fait jeûner les rongeurs et les patients dans un mode modifié, donc il ne s’agit pas de jeûne total. En effet, il a mis au point une diète qui imite le jeûne, appelé FMD (fasting mimicking diet) qui est contient peu de calories, peu de glucides et protéines, car essentiellement composée de bonnes graisses. Ainsi, même un jeûne modifié prolongé (de minimum 5 jours) permet d’obtenir des résultats thérapeutiques significatifs.

Pour ceux qui comprennent l’anglais, je vous invite fortement à écouter cet entretien ici. Vous trouverez, en anglais également, l’étude complète ici. Pour aller plus loin dans les capacités du jeûne, vous pouvez vous rendre ici.

Je suis passée à côté de ma vie, puis-je encore en prendre le contrôle ?

Un membre du groupe m’a contacté pour me signaler les problèmes qu’elle rencontre.

« A l’aube de mes 50 ans, je suis passée à côté de ma vie. J’ai tant désiré un enfant, j’ai visualisé et n’ai pas d’enfants. Là, j’espère me trouver un conjoint avec des qualités bien précise et surtout un logement (je vis chez ma mère). Mon ex a acheté un logement sans moi. Bref, pourriez vous me conseiller et quel livre pourriez vous me proposer a acquerir dans ce que vous avez listé ? J’ai noté que je suis très critique. Un collègue m’aide un peu à m’ameliorer !!! D’ailleurs, je l’aime bq car ses qualités sont très très belle mais il n’edt pas dispo. Comment puis je utiliser ma conscience pour attirer un être lui ressemblant et me correspondant libre ? »

Il y a beaucoup de livres sur le marché, et nombre d’entre eux sont écrit par des gens qui n’ont jamais manifesté quelque chose de sérieux, en supposant qu’ils ont manifesté quoi que ce soit. Les auteurs que je vous conseille sont :

  • Joseph Murphy, La puissance du subconscient, que vous avez probablement déjà lu
  • Rhonda Byrne, La magie, un livre très pratique. Une chose peut être de suivre son programme de 28 jours.

Mais, le meilleur est Neville Goddard sans aucun doute. Neville est de très loin celui qui a connu et exploité le mieux les pouvoirs du subconscient, même s’il appelait cela autrement. Mystique chrétien, il a découvert ou redécouvert que Dieu était à l’intérieur de l’homme. Je vous invite à lire les articles et les témoignages concernant les techniques de Neville Goddard.

Je vous conseille fortement le magnifique livre, La Loi et la Promesse, qui est principalement consacré aux témoignages de manifestation de ses étudiants qui onjt appliqué ses méthodes. Il y en au moins deux sur mon blog. Le livre est disponible dans toute bonne librairie pour un prix autour de 18 euros. Dans ce livre, il y a par exemple le cas d’une femme qui avait tellement de problème qu’elle ne pouvait même pas les lister. En deux mois, elle a résolu tous ses problèmes financiers d’une façon invraisemblable. Il y a également celui de Thomas King, un Noir qui en plus de subir la ségrégation raciale des années 50, il était pauvre comme un rat d’église et allait perdre sa maison. Il a visualisé pendant trois semaines qu’il gagnait au Quinté et a gagné 84 000 € ensuite. Ce témoignage est avéré parce qu’on a retrouvé les journaux qui en ont parlé. C’est d’ailleurs le plus gros gain payé par l’hippodrome de toute son existence.

En outre, je vous conseille fortement les livres de Neville surce blog. Je les ai traduis parce que ils font partie des meilleurs écrits sur la loi d’attraction et n’étaient pas disponibles en français. Comme l’explique encore et encore Neville Goddard, il vous faut donc trouver les sentiments que vous auriez si vous aviez manifesté vos désirs. Puis, ressentez-les encore et encore en état de méditation ou de relaxation profonde à vous en ennivrer. Vous manifesterez. C’est comme cela que l’on crée consciemment ou pas sa vie.

Pour votre désir d’enfant, je ne pense qu’il soit trop tard. Vous pouvez utiliser cette  méthode pour réaliser ce désir que vous avez depuis des années. En outre, je m’intéresse profondément au jeûne et en faisant mes recherches qui m’ont amené à l’écriture d’un livre, j’ai découvert que plusieurs études ont montré que le jeûne permettrait de rallonger la période de fertilité. Je cite même le cas d’une femme de 41 ans qui essayait depuis trois ans avec plusieurs fausses couches, et suite à un jeûne elle a mis au monde un petit garçon. L’année suivante, suite à un autre jeûne, elle conçoit un autre enfant, 10 jours après le jeûne. Il y aussi la procréation assistée.

Vous avez donc beaucoup d’options. Retrouvez donc la foi, lisez et mettez en pratique. Vous manifesterez ces désirs profonds. Ce n’est pas trop tard. Tout est possible.

YC

 

Le jeûne et les blessures

Un membre du groupe a transmis une vidéo d’un Dr Raphaël Perez qui affirme que le jeûne permet l’accélération de la guérison des blessures. La théorie est que 70 % de l’énergie du corps est utilisé par la digestion habituellement et quand on arrête de se nourrir cette énergie est majoritairement réservée à la correction des problèmes de l’organisme.

Il y a aussi et surtout l’action de l’autophagie qui détruit les cellules malades et dégénérées à partir de trois jours de jeûne. Dans mon livre de recherches sur le jeûne, je relate plusieurs études qui montrent que l’organisme soumis régulièrement au jeûne est considérablement plus résistant aux blessures physiques, mais aussi aux conséquences d’ischémies des organes ou des AVCs.

J’ai néanmoins un exemple à donner. Un de mes chiens a développé il y a quelques semaines une sorte de tumeur ou un kyste. Située au niveau du ventre, la blessure était rouge sang, même si mon chien ne semblait pas en souffrir. Pour cela, je ne me suis pas sentie pressée d’aller voir le vétérinaire, j’ai décidé de la faire jeûner. Ainsi, nous l’avons fait jeûner un jour sur deux, se basant sur des expériences que j’ai lues lors de ma recherche sur le jeûne. Au bout d’une dizaine de jours, j’avais l’impression que la blessure était moins rouge. Mon compagnon n’était pas convaincu, supposant que c’était juste un effet d’optique. Mais, il y a quelques jours, il n’y avait plus de doute possible. Non seulement l’excroissance avait diminué, mais en plus elle avait séchée. La peau est maintenant quasiment normale. Je regrette de ne pas avoir pris de photo avant/après.

Mais encore une fois, cela prouve le pouvoir du jeûne sur l’organisme.

Photo/Pixabay

Comment le jeûne intermittent peut améliorer votre santé

Le jeûne intermittent est un phénomène qui est désormais tendance dans les pays anglo-saxons.  Le nombre d’études scientifiques sur la question et les découvertes très bénéfiques sur la santé peuvent indiquer qu’il ne s’agit pas d’un phénomène de mode, mais qu’il s’agit au contraire d’un état naturel que l’homme retrouve car les sociétés modernes l’avait oublié.
Voici les conclusions (non exhaustives) déterminées par la plupart des études concernant le jeûne intermittent :

  • Limitation de l’inflammation
  • Amélioration du taux de glucose sanguin
  • Amélioration du taux de lipides en circulation
  • Réduction de la tension artérielle
  • Réduction significative du poids chez les personnes obèses
  • Prévention du diabète de type II, ralentissement et inversion du cours de la maladie
  • Amélioration de l’efficacité métabolique et de la composition corporelle
  • Réduction des niveaux de LDL (mauvais cholestérol)
  • Amélioration de la fonction pancréatique
  • Amélioration des niveaux d’insuline et de la sensibilité à l’insuline
  • Amélioration de la fonction cardiaque
  • Protection contre les maladies cardiovasculaires
  • Réduction de la graisse abdominale et viscérale
  • Réduction du stress oxydatif dans les cellules
  • Amélioration des réparations cellulaires
  • Augmentation du niveau de facteur neurotrophique
  • Régénération des cellules souches
  • Augmentation de la durée de vie

Il y a différentes sortes de jeûne intermittent. On peut jeûner un jour sur deux, deux jours ou trois jours par semaine, ou quotidiennement en diminuant votre fenêtre d’alimentation. Il suffit de choisir ce qui correspond le mieux à chacun. Dans les prochaines semaines, je traiterai de manières plus approfondie de ces études scientifiques.

Sinon, pour aller plus loin dans le pouvoir du jeûne, allez ici. Pour poser vos questions, vous pouvez les poser dans la rubrique commentaire en dessous ou sur le groupe Facebook.

agenda-1928415__340