Tuerie de Las Vegas : des rêves prémonitoires ?

Lors du concours 2017 de rêves prémonitoires dans lequel les participants avaient jusqu’au 30 septembre pour envoyer leur rêves incubés concernant la cible, le rêve d’un concurrent s’est avéré extrêmement prémonitoire, sauf qu’il ne concernait pas la cible.

«Je vois un véhicule de police… de l’autre côté de la rue. Ce policier peut me conduire à destination! Je me suis précipité vers le véhicule pour échapper à la foule. Je parle au chauffeur par la fenêtre et oui, la personne m’emmènera où je désire aller. »

Le matin du 2 octobre, une survivante de la fusillade à Las Vegas qui a lieu la nuit précédente déclare aux téléspectateurs de CNN avoir fui désespérément avec son amie. Puis, elles ont rencontré un couple dans une voiture, elles les ont alors suppliés par la fenêtre de les laisser entrer. Le chauffeur leur a montré son badge de police et non seulement les a laissés entrer mais les a conduits au poste de police où lui et son compagnon étaient tous deux employés.

Au moins cinq autres rêveurs ont semblé avoir perçu la tragédie du 1er octobre avec des images et des symboles de violence, de destruction et / ou de mort.

Ce phénomène est normal. Le simple fait de focaliser ses pensées et ses émotions (comme lors d’une méditation) nous rend plus en phase avec notre monde extérieur et intérieur. Nous percevons alors les dangers ou les éléments émotionnellement chargés du futur…

Concours de rêves prémonitoires (Cynthia Pearson) – Edition 2017 : Le révérend qui patine

Pour générer un rêve prémonitoire, il suffit d’appliquer la méthode de Gayle Delaney pour une incubation de rêve classique. C’est cette même méthode qu’utilisent Cynthia Pearson et Marcia Emery lors des expériences avec leurs étudiants.

Il faut donc focaliser sa pensée et ses émotions sur l’obtention de la bonne réponse, en répétant encore et encore une phrase résumant ce désir. Si la concentration a été idéale, un rêve est généré dans la même nuit.

Pour l’édition du 1er octobre 2017, les participants ont envoyé avant le 30 septembre les résultats de leurs rêves incubés.

L’image-cible qui a été tirée au sort le 1er octobre 2017 fut une peinture de l’artiste écossais Henry Raeburn appelée The Skating minister[1] réalisée dans les 1790. La peinture représente un révérend de l’Église d’Écosse s’adonnant au patinage sur la surface glacée d’un lac à proximité de la ville.

Voici, les rêves retenus par le jury (envoyés, je rappelle avant le tirage au sort de la peinture):

  1. Un rêveur a rapporté « un personnage plutôt grand » dans un manteau noir aux genoux avec de gros boutons et un béret de la même couleur « . Le rêve prémonitoire a reconnu le manteau noir du patineur, qui porte également un chapeau noir.
  2. Un autre rêve fait état « d’un homme étrange habillé dans un costume noir » dans une pièce qui était « très grande et plus aérée que d’habitude. »
  3. Un autre rêveur a capturé la présence d’un lac et d’un frère noir, une représentation métaphorique du ministre vêtu de noir.
  4. Un rêveur a présenté une série de rêves contenant de l’eau et «quelque chose avec une ambiance britannique». Ils ont été amplifiés par des perspectives de vidéos en mouvement, très semblables à celles d’un patineur en mouvement.
  5. Un autre a rêvé d’abord d’ « hommes en costumes foncés » qui se tenant debout, puis d’être un « jeune Britannique » participant à un circuit cycliste qui s’est transformé en « une situation de saut de ski». La focalisation sur les sports d’hiver a convaincu le jury que son rêve avait bien touché encerclait la cible.

La différence de rendu du rêve d’une personne à l’autre dépend sa concentration et de son état d’esprit. Plus votre énergie pendant l’incubation sera « pure », plus précis et proche de la réalité sera le rêve.

Pour la préparation du concours sur ce blog qui se fera au mois d’octobre probablement, si vous avez des idées , merci de lire cet article et de faire part de vos idées si vous en avez.

En outre, vous pouvez vous inscrire sur ce blog en inscrivant votre adresse mail en haut à droite de la page pour recevoir directement les articles sur votre boîte email.

[1] Traduction : le révérend qui patine

Concours de rêves prémonitoires

Je propose de faire un concours de rêves prémonitoires. Me basant sur les expériences de Marcia Emery et Cynthia Pearson qui ont organisé des expériences collectives de programmation de tels rêves, je serais intéressée d’apporter ma pierre à l’ouvrage.

Le but sera donc pour les participants de rêver d’une image-cible que je choisirai et que je présenterai au groupe après la date de dépôt des rêves. Par exemple, disons que je choisisse le 18 octobre comme date butoir, les participants auront jusqu’au 17 octobre pour envoyer leurs rêves prémonitoires concernant cette cible. Celle-ci pourra être un tableau de maître, la couverture du magazine comme le Point ou l’Express ou l’affiche d’un film. Il vous faudra donc incuber votre rêve en demandant à votre subconscient de vous montrer l’image cible. Le but nde l’exercice n’est pas de gagner de l’argent, mais de vous preniez conscience des pouvoirs de votre subconscient.

Magritte : les amants

 

Comme je participerai également, je pré-choisirai d’un panel, et je piocherai à l’aveugle dans ce panel en après le lendemain de la date de dépôt. J’aimerais avoir votre avis sur le panel à choisir : affiches de films, images d’archives de l’INA, couvertures de magazines, des sites internet de peinture, etc. Je suis toute ouïe pour des suggestions.

Voici un exemple de concours de rêves prémonitoires. Pour ceux qui ne savent pas comment tenter de programmer un rêve prémonitoire, allez ici. Pour ceux qui veulent plus en savoir sur le rêve prémonitorie en général, allez ici.

Pour l’incubation, vous pouvez utilisez ce que vous voulez des rites que vous choisirez ou aux techniques de Neville Goddard de ressenti.

J’attends vos avis.

 

 

Un petit rêve synchrono-prémonitoire sur Line Renaud

Ce matin, je me suis réveillée en me souvenant d’un de mes rêves de la nuit dernière.  Je marche dans Paris, (je crois que je remontais la vue qui part de l’Hôtel de ville) et passe devant un restaurant. Je vois Line Renaud qui est au restaurant avec des amis. Elle fête son anniversaire. L’ambiance est bon enfant. Je continue mon chemin.

En me réveillant, je souris en me rappelant du rêve. Je ne m’intéresse pas du tout au show-biz, mais j’aime bien Line Renaud. La raison en est qu’il y a longtemps quand j’étais étudiante et que je travaillais à l’aéroport de Roissy,  je l’ai rencontrée à l’embarquement sur un vol Air France. J’avais le bras dans le plâtre et elle m’a gentiment demandé ce qu’il m’était arrivé. Elle n’était pas obligée de le faire, elle aurait pu passer son chemin après avoir montré sa carte d’embarquement. Ainsi, à chaque fois que j’entends parler d’elle, je me rappelle ce moment où nous avons échangé quelques minutes. Je la trouve très sympa.

Ainsi, ce matin, en allumant ma tablette, quand j’aperçois son nom dans la liste des recherches sur Google, je cherche à savoir pourquoi on parle d’elle. J’apprends qu’elle fêtait son anniversaire hier !!! Il ne peut s’agir d’une coïncidence. Je vous assure que je n’avais pas la veille ou avant lu ou entendu quoi que ce soit sur Line Renaud. Pour une raison ou pour une autre, ma conscience élargie a capté cet événement. Et je ne sais pas pourquoi…

Rêves prémonitoires : ceux qui voient les cours de la bourse à l’avance

La recherche est passionnante, mais c’est un véritable labyrinthe. Il ya plus de quinze ans, alors que je commençais mes expériences sur le rêve prémonitoire, je cherchais à rencontrer toute personne qui pouvait m’aider à parfaire mes techniques. J’avais lu nombre livres de Joseph Murphy, où il certifiait que plusieurs de ses clients avaient utilisé leurs rêves pour gagner aux courses hippiques ou la bourse.

Je n’avais pas de doute sur la possibilité de rêver des chiffres des jeux de loteries à l’avance, puisque cela m’était arrivé. J’avais moi-même rêvé plusieurs fois de numéros au keno. J’avais parfois gagné des sommes petites ou sommes moyennes. Mais j’avais souvent perdu et je cherchais à comprendre les raisons de cette inconstance. J’ai donc eu l’occasion de m’entretenir avec un certain Walt Stover, fondateur d’un forum participatif, le Precognitive Stock Market Group (PSTG). Le groupe regroupe des gens d’horizons différents qui utilisent leurs rêves pour voir à l’avance l’évolution des cours de la bourse. Je ne connaissais rien au système boursier, mais je savais qu’avec un certain travail, on pouvait développer des capacités prémonitoires. Stover m’avait proposé d’intégrer son groupe, mais l’idée de suivre un protocole et une discipline de groupe ne m’enchantait guère.

Stover donne des exemples des actions qu’il a acheté et revendu avec un profit, grâce aux informations de ses rêves :

ELY : $11.25 – $32 – JA : $3.50 – $22 – SCIO : $7.00 – $45 – AGAM : $3.25 – $12.00 – BYD : $3.50 – $52.00 – GLW : $1.85 – $20.00 – MWY : $5.00 – $22.00

Ainsi, le groupe avait attiré l’attention de Randall Fitzgerald, qui était à l’époque journaliste au Skeptical Examiner. Lors d’un entretien, Stover lui livre qu’en 2002, plusieurs membres ont eu des prémonitions de croissance du marché pour 2003. En réponse, Stover a fortement investi dans des actions qu’il a sélectionnées à partir de ses propres rêves. Il s’est ensuite tenu au courant de leur évolution tout au long de l’année. Les actions qu’il avait choisies ont une croissance moyenne de 52%.

Début 2004, cinq membres ont rapporté des rêves qui parlaient d’une forte croissance du pétrole. La plupart des membres du groupe se sont mis à acheté à terme sur le pétrole. Quelques semaines plus tard les prix du pétrole ont flambé. Leurs contrats à terme ont augmenté de plus de 400%.

Un des exemples de réussite du groupe est celui d’Arthur Bernard, psychologue de son état. Il avait rêvé de manière récurrente d’une action inconnue qui valait 4 $  : ICOS. Dans son rêve, il voyait l’action exploser en valeur. Le rêve était tellement intense qu’il était convaincu de son caractère précognitif. Il connaissait bien les caractéristiques de ce type de songe, car en tant que thérapeute, il en avait vu chez nombre de ses patients. Il a alors acheté 40 000 actions, ce qui correspondait à toutes ses économies. Il a revendu l’action en 1998 à 28 $. Il a fait un bénéfice de plus d’1,6 millions de dollars.

Chacun utilise ses propres méthodes d’incubation qu’il a perfectionnée au fil des années qui relèvent du secret d’état. Certains néanmoins comme Harold Horwood qui a utilisé ses rêves pour gagner de l’argent aux courses hippiques dans les années 50, ont partagé leur méthode. Des lecteurs l’avaient appliqué pour tenter de réitérer ses exploits, parfois avec beaucoup de succès. Comme dans le groupe de PDMG, dont les membres sont des infirmières, des thérapeutes, des chiropracteurs ou des militaires, les exemples fréquents de réussite prouvent que quiconque avec un peu de travail peut générer des rêves prémonitoires sur des sujets désirés.

Une visualisation pour une amie en détresse m’apporte 40 € le lendemain

Hier, dans la nuit du 05 au 06 mai, ai médité comme je le fais d’habitude. J’ai en plus imaginé avec conviction pour aider à résoudre le problème d’une de mes connaissances. Le matin du 06, je me réveille en pleine forme et voit sur mon écran mental, le 7 en gros, mais l’image est peu floue. Je me promets de jouer sur le 7 au Quinté, puisque j’y joues régulièrement.

Comme l’image était floue, je n’étais pas certaine que le 7 allait gagner la course. Je n’ai donc que misé 2€ en gagnant, et 2 € en placé (arrivée dans les 3 premiers). D’autant que le 7 avait une cote juste avant la course de 131/1.

Le 7 est arrivé 3e de la course et a rapporté 20,90€ pour 1€. Ai donc gagné 41€. Et cela sans avoir incubé un rêve du tout.

En fait la concentration de pensée sur un toute autre sujet que moi-même m’a répondu en avance sur une question que je me serais posée potentiellement, puisque je regarde souvent le résultat des courses, même si je ne joues pas autant. C’est marrant comment marche le subconscient. Une remarque qu’avait faite également Harold Horwood qui utilisait ses rêves pour gagner aux courses de chevaux.

Demande de rêve prémonitoire : comment interpréter les réponses bizarres ?

William Holbrook Beard

Si vous avez déjà tenté d’incuber un rêve pour obtenir une information prémonitoire, il se peut que vous obteniez des réponses quelque peu farfelues. Sylvie, une collègue à qui j’ai enseignée la méthode de programmation de rêves, joue un peu au tiercé comme moi. Elle a déjà eu récemment des rêves prémonitoires sur le quinté, qui lui ont poussé à tenter de maitriser l’art de l’incubation. Suite à la lecture de La Conquête du Temps d’Harold Horwood, qui traite de la méthode appliquée au tiercé, elle a tenté sa chance. Elle a donc programmé la semaine dernière un rêve en demandant le cheval gagnat du Quinté.

Elle s’est réveillée avec  la chanson des Red Hot Chili Peppers, Californication. Dans le même temps, elle pensa très fort à la série du même nom, et au personnage d’Hank Moody, joué par David Duchovny. Elle ne comprenait pas le message. Elle vint me voir, pour savoir sur quel cheval elle devait jouer. En regardant dans la liste, il n’y avait pas de cheval qui portait ce nom ou un nom qui y ressemblait. Elle s’est demandé si elle devait peut-être jouer sur le 3, car le C de Californication est la 3e lettre de l’alphabet. En effet, dans l’ouvrage d’Harold Horwood, il gagne parfois de cette façon. Néanmoins, je ne pensais pas qu’il  s’agissait d’un tel cas présentement. Si son subconscient voulait lui indiquer le numéro 3, pourquoi ne pas dire directement le 3, plutôt que passer par une chanson ?

Elle a néanmoins joué 2€ sur le 3, qui n’est pas arrivé dans les 5 premiers. Elle est donc revenue me voir pour y comprendre plus clair. Je lui ai alors rappelé que les réponses que l’on obtient sont toujours un miroir de l’état d’esprit au moment de l’incubation. Je lui alors demandé, ce que signifiait pour elle Californication (attention, sans passer par Google). Elle m’a dit qu’elle pensait que Californication était probablement un jeu de mots entre California + fornication.  La chanson comme la série traitait de relations sans lendemain, d’un monde totalement superficiel, qui ne mène à rien. Je lui ai demandé si cette réponse pouvait correspondre à son rêve. Elle supposait que non, puisque ce n’est pas la réponse qu’elle attendait. Je lui rappelais à nouveau que la réponse du subconscient correspond toujours à notre état d’esprit, et lui ai demandé si son incubation aurait pu être superficielle, sans profondeur. Elle m’a répondu par la positive. Elle a avoué que son incubation ne s’est pas fait avec une bonne concentration, qu’elle ne cessait de penser aux problèmes de boulot, etc.  La réponse était bien le miroir de son état d’esprit.

Un autre exemple qui est le mien propre. Bien que je sois très chargée depuis des semaines, j’ai pu lever un peu le pied ces derniers jours. J’ai donc incubé hier soir, sur le gagnant du quinté d’aujourd’hui. Au réveil, je ne me souvenais de rien, puis j’ai une forte image du personnage principal de la série américaine 12 Monkeys  (l’Armée des douze singes). Même si c’était la première fois que j’avais comme réponse une série télé, je me suis dit que mon subconscient me disait :

  • Ou le 12 comme gagnant de la course
  • Ou il y aura un couplé gagnant 1-2 ou 2-1.

Arrivée de la course du jour, le 01/05/201 : 2  – 1 – 18 – 17 – 12.

Le message n’était pas très clair et même brouillon, il m’a forcé à faire trois choix. J’ai investi 9 €, 3 par choix et ai gagné près de 60 €. Harold Horwood fait également cette remarque: parfois, le message est trop confus pour prendre le risque de jouer. Étant pionner dans l’incubation de rêves pour le tiercé, on peut comprendre qu’il avait du mal au début à comprendre l’origine du problème.  Il supposait que notre état d’esprit était en cause, il avait mis le doigt dessus, mais il était encore dans une posture morale. Or, le subconscient n’est pas moral, c’est votre sentiment et votre état d’esprit qui comptent.

Ainsi, pour avoir des réponses claires, il faut poser des questions claires, et avoir une émotion de tout sentiment contraire. Plus votre esprit sera « confus », plus la réponse du subconscient le sera. Plus vos émotions seront parfaites, plus vos réponses le seront également.

Des remarques ?