Amazon, un mal absolu ? Vraiment ?

Bonjour à tous,

On m’a posé plusieurs fois la question si mon livre Le pouvoir du jeûne n’était disponible que sur d’autres plateformes ou librairies qu’Amazon. La réponse est non pour l’instant, je n’ai pas la possibilité de le vendre autrement que par Amazon. Je peux éventuellement le vendre par la Fnac, je me renseignerai bientôt.

Mon livre, un peu hors norme en format

Amazon propose désormais l’inscription à un réseau de librairies, mais l’une des conditions d’éligibilité est la taille standard du livre. Or, je crains que mon livre ne soit un chouille trop grand. En effet, ceux qui l’ont acheté ont pu noter que c’était un gros livre de 23 cm de presque 500 pages. Je ne pouvais pas faire autrement, et j’ai même dû en retirer une partie parce que sinon, le livre aurait dépassé les 600 pages. Il y a de plus de nombreux croquis que j’estime essentiels pour la compréhension du mécanisme du jeûne et je ne pouvais choisir un format plus petit, ils auraient été illisibles.

Amazon, destructeur d’emploi ? Une réalité plus complexe

Ainsi, j’entends les arguments de ceux qui se refusent d’acheter sur Amazon. Il y a plusieurs documentaires qui sont sortis concernant cette société, et je ne refute pas les arguments, mais ce que je déplore est que les informations données sont en général incomplètes et biaisées. Amazon est présentée comme un mal absolu, alors que la réalité est beaucoup plus complexe.

On accuse Amazon de détruire des emplois. Mais comment peut-on entendre cela quand on voit que des librairies comme ou autres magasins revendeurs de livres depuis quelques années remplacent les postes de caissières par des caisses automatiques. Ainsi, j’ai pu voir qu’à Gibert Joseph à Paris, où j’achète des livres depuis des années, au moins la moitié des postes de caisse ont disparu. En outre, l’argument de protection des petits libraires est un peu bancal, quand on sait leur traitement par les maisons d’édition.

Amazon est un rêve pour les écrivains qui ne sont rien

En reprenant cette expression à notre actuel président, j’aimerais vous informer qu’Amazon ne fait pas que détruire des emplois. Elle en crée beaucoup d’emploi aussi, car beaucoup d’individus et de sociétés utilisent Amazon avec succès pour vendre leurs produits.

Ainsi, beaucoup de personnes utilisent Amazon pour publier leurs livres, ce qui leur serait totalement absolument impossible en passant par le circuit classique de l’édition française tellement le copinage fait la loi. Si n’êtes pas du sérail, il vous est presque impossible de vous faire éditer.

Les élites décident de ce qu’on a le droit de lire en France

Sachant que beaucoup des maisons d’éditions en France sont la propriété de milliardaires ou de grands groupes industriels qui possèdent également les médias, je trouve étrange que les milliardaires français décident de ce que les « pauvres » doivent lire dans les journaux et dans les livres, donc de ce qu’ils doivent penser.

Par conséquent, Amazon qui propose à n’importe qui de s’autoéditer est un acte absolument révolutionnaire qui permet au lecteur de lire autre chose que ce que lui est imposé par les élites.

Amazon, un précurseur écologique ?

Cette affirmation vous semble scandaleuse, mais dans le domaine de l’auto-édition, c’est tout à fait vrai. Sachez que le fonctionnement de l’édition classique est un scandale écologique. Ainsi, 80% des livres édités chaque année sont destinés à être détruits à la fin de l’année au pilon. On sait qu’ils ne seront jamais vendus. En effet, les maisons d’édition ont mis en place un système qui leur permet de se garantir des revenus malgré le fait que les Français lisent moins qu’avant. Ainsi, alors qu’on ne cesse de nous rabattre les oreilles avec le réchauffement climatique et la transition écologique qu’on fait payer aux plus pauvres de ce pays, on détruit des forêts, principalement en Amazonie, pour garantir la prospérité des maisons d’édition.

Pour Amazon, c’est très différent. Quand vous achetez un livre en auto-édition comme le mien, il n’est pas en stock. Il est sous format Word et l’achat du livre par un client déclenche son impression.  Donc, chaque livre acheté est vendu. Il n’y a pas de stocks invendus. Amazon ne détruit pas le dernier poumon du monde. Vous voyez que la réalité est plus complexe qu’il n’y paraît.

Merci de me donner votre avis…

6 réflexions sur “Amazon, un mal absolu ? Vraiment ?

  1. Bonjour Yéléna,
    Je vous ai contacté sur le facebook du pouvoir de l’immagination et vu que je n’ai pas reçu de réponse de votre part, je vous contacte via votre blog. Pour ma part, j’ai commandé votre livre sur le jeûne sur amazon.ca, vu que je réside à Montréal au Canada. Je devrais le recevoir d’ici le 15 janvier prochain. J’ai hâte de le lire et de vous donner mon avis. J’avais cru lire sur la plateforme de Amazon que votre livre contenait des coquilles mais je pense que vous avez fait le nécessaire à ce niveau. Je suis également de votre avis, j’aime beaucoup la plateforme Amazon. C’est très pratique de nos jours et des emplois sont aussi créés.
    Pouvez-vous me dire si le livre  »La Conquête du temps » est toujours disponible ? J’aimerais vous le commander. Pouvez-vous également me transmettre votre adresse courriel car j’aimerais vous contacter en privé pour une information.
    Merci pour le travail formidable que vous faites.
    Cordialement
    Maguy
    Montréal

    J'aime

  2. Bonjour, je trouve vos arguments pertinents. Cependant, d’une manière plus globale, Amazon veut prendre le monopole du commerce mondial et supprime les emplois traditionnels au profit d’emplois précaires. Je trouve dangereux car comment pourra-t-on vivre si les entreprises ne payent ni chômage ni retraite et où les besoins humains tels que stabilité, sécurité et reconnaissance ne trouvent plus leur place ?

    J'aime

  3. Bonjour,
    Amazon n’est pas un mal nécessaire.
    Comme toute entreprise commerciale et / ou industrielle (non subventionnée) Amazon n’existe que parce qu’elle a des clients.
    Et, si elle a des clients c’est qu’elle fournie un service qui correspond à un besoin.
    Car au risque d’en décevoir certain, un besoin ne se créé pas. On satisfait un besoin exprimé ou un besoin latent.
    Amazon rend des services qu’hier je n’imaginais pas et qui était un besoin latent pour moi.
    Une de mes petite fille qui vit en Allemagne a créé une liste de cadeau pour noël sur Amazon.de et j’ai pu dans l’instant valider payer et lui faire envoyer son cadeau et ce sans frais de port.
    Je cesserais là mon propos pouvant rédiger des pages sur le sujet.
    Cordialement
    Transcendens

    J'aime

    • Bonjour, vous avez malheureusement payé bien plus que les frais de ports en vous acquitant de vos impôts puisque, Amazon n’en payant pas, il faut bien que quelqu’un le fasse pour eux. Je ne conteste pas le coté pratique qu’Amazon prétend apporter mais à quel prix!!! Destruction du commerce de proximité donc du lien social, emplois précaires, bilan carbone désastreux, exploitation etc. A chacun de prendre ses responsablités si nous voulons préserver les générations futures d’une catastrophe économique et sociale …

      J'aime

  4. Hello. Je suis de votre avis, je pense que la vérité est plus complexe. Selon moi, Amazon répond à des besoins de notre époque, et il y a aussi bcp d’avantages sur cette plateforme. En même temps, des emplois sont créés (informaticiens, colis postaux, possibilité de vendre en auto-entrepreneur, imprimeurs etc. ). J’ai moi aussi publié 3 livres en auto-édition, et ce qui me plait dans cette démarche, est que le texte reste brut, sans être arrangé, voir changé par les exigences d’un éditeur. Merci pour votre article. Votre site est vraiment bien.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s