Neville Goddard et le pouvoir de l’imagination : comment ils ont fait construire leur building sans débourser un centime

Voici la traduction d’une lettre écrite par un couple, le Dr M. et son épouse au métaphysicien Neville Goddard. Ils cherchaient à faire construire un building pour y mettre des appartements en location depuis 15 ans. Après avoir assisté à plusieurs conférences de Neville, ils ont appliqué sa méthode de visualisation pour faire construire un building sur un terrain qu’ils possédaient.  Leur témoignage :

Il y a quinze ans environ, Mme M. et moi avons acheté un terrain sur lequel nous avons construit un immeuble à deux étages qui consistait en notre lieu d’habitation et nos bureaux. Nous avons laissé la plus grande partie du terrain en friche pour la construction éventuelle d’un immeuble d’habitation ; si et quand nos finances le permettraient. Toutes ces années nous avons été occupés à payer notre hypothèque, et il ne nous restait pas assez d’argent pour la construction du bâtiment supplémentaire que nous désirions tant. Il est vrai que nous avions une épargne amplement suffisante quant à la sécurité de nos affaires, mais en utiliser une partie pour la construction du bâtiment signifierait de mettre à mal cette sécurité.

Mais maintenant, votre enseignement nous a éveillé à un nouveau concept, nous disant d’avoir l’audace de désirer manifester ce que nous voulions vraiment, et que manifester sans argent aucun étant encore plus convaincant. Nous avions décidé de faire le test, en oubliant la notion d’argent et en nous concentrant sur ce que nous voulions le plus au monde, c’est-à-dire ce nouvel immeuble d’habitation.

Avec ce principe à l’esprit, nous avons construit mentalement le nouveau bâtiment que nous voulions, en dessinant les plans physiques afin de mieux formuler notre image mentale de la structure réalisée. Nous n’avons jamais oublié de penser à partir de la fin (dans notre cas le bâtiment terminé, le bâtiment occupé) et avons fait beaucoup voyages imaginaires de notre appartement à l’immeuble où nous  louions les appartements à des locataires fictifs, examinions en détail les chambres et ressentions la sensation de fierté de présenter les lieux à nos amis. Nous entendions et ressentions leurs  félicitations.  Dans notre imagination, nous avions utilisé une scène d’une amie  en particulier (que j’appellerai Mme X), que nous n’avions pas vue depuis un certain temps, car elle était gênée par notre nouvelle façon de penser. Dans cette scène imaginaire, nous l’emmenions à travers le bâtiment et lui demandions si elle aimait. En entendant sa voix distinctement, nous avions eu sa réponse : « Dr M.,  je pense que c’est magnifique ».

Un jour, en parlant ensemble de notre immeuble, ma femme a mentionné un entrepreneur qui avait construit plusieurs maisons d’habitation dans notre quartier. Nous le connaissions seulement par son nom qui apparaissait sur des panneaux adjacents aux bâtiments en cours de construction. Mais sachant que l’exercice était de ne partir que de la fin (le bâtiment achevé), nous ne sommes pas partis à la recherche d’un entrepreneur, et nous avons rapidement oublié cet angle. Nous avons persisté à imaginer quotidiennement pendant plusieurs semaines, puis nous avons sentis à un moment que nous étions maintenant « fusionné » avec notre désir et avions réussi à vivre à partir de la fin. 

Un jour, un étranger est entré dans notre bureau et s’est identifié comme  l’entrepreneur que mon épouse avait mentionné quelques semaines auparavant. En s’excusant, il dit : « Je ne sais pas pourquoi je me suis arrêté ici. Normalement, je ne vais pas voir les gens, mais plutôt, les gens viennent me voir ». Il a expliqué qu’il était passé devant notre bureau souvent et s’était demandé pourquoi il n’y avait pas de immeuble d’habitation sur l’angle de la parcelle. Nous avons confirmé que nous aimerions beaucoup avoir un tel immeuble, mais que nous n’avions pas d’argent à mettre dans un tel projet, pas même les quelques centaines de dollars qu’il faudrait pour les plans. Notre réponse négative ne l’a pas déconcerté le moindre du monde, et comme s’il était contraint, a commencé à faire des propositions pour effectuer le travail, sans que nous l’encouragions aucunement.

Ayant oublié l’incident, nous avons été très surpris quand, quelques jours plus tard, cet homme appelé, nous informant que les plans ont été réalisés et que le projet de construction nous coûterait  trente mille dollars! Nous l’avons remercié poliment et n’avons absolument rien fait. Nous  savions que nous avions été utilisé notre imagination depuis la fin, c’est-à-dire dans le fait que le bâtiment était achevé et que notre imagination allait manifesterait notre désir sans que nous ayons à débourser un centime. Ainsi, nous ne fûmes pas surpris quand il nous a rappelé à nouveau pour nous dire qu’il avait trouvé un ensemble de plans dans ses fichiers qui correspondait parfaitement à nos besoins avec quelques altérations. Cela, nous avons été informés, nous ferait gagner les frais d’architecte pour les nouveaux plans. Nous l’avons remercié encore, nous n’avons rien fait.

La logique voudrait qu’une réponse négative dans un tel contexte  mettrait complètement fin à l’affaire. Au lieu de cela, deux jours plus tard, l’entrepreneur appelé encore une fois avec une information. Il nous annonçait qu’il avait repéré une société de financement prêt à couvrir les frais nécessaire de prêt, à l’exception de quelques milliers de dollars. Cela peut sembler incroyable, mais nous n’avons toujours rien fait. Souvenez-vous, nous avions imaginé que ce bâtiment était achevé et  loué, et que nous n’avions pas mis un sou dans sa construction.

La fin de ce récit se lit comme une suite  à « Alice Au pays des Merveilles ». L’entrepreneur est venu à notre bureau le lendemain et dit, comme si nous présentant un cadeau : « Vous allez avoir votre nouveau bâtiment de toute façon. J’ai décidé de financer le solde du prêt moi-même. Si c’est d’accord, je vais demander à mon avocat de rédiger les papiers, et vous pouvez me payer en retour sur les profits nets de la location ».

Cette fois, nous avons fait faire quelque chose! Nous avons signé les papiers, et la construction a commencé immédiatement. La plupart des appartements ont été loués avant l’achèvement final, et tous excepté un étaient loués le dernier jour des travaux. Nous étions tellement enchantés par l’apparence miraculeuse des événements des derniers mois que pendant un temps, nous ne comprenions pas cette lacune dans notre exercice d’imagination.

Mais sachant ce que l’on avait déjà accompli par la puissance de l’imagination, nous avons d’emblée conçu une autre scène imaginaire et, cette fois, au lieu de présenter aux locataires éventuels les appartements et entendions : « nous allons le prendre », nous avons alors imaginé que les locataires étaient déjà dans  cet appartement.  Nous entendions leurs commentaires  qu’ils étaient heureux et satisfaits.  Trois jours plus tard que l’appartement a été loué.

Notre vision originale s’était manifestée dans les moindres détails, excepté un qui est devenu réalité quand un mois plus tard, notre amie, Mme X, nous a surpris d’une  visite attendue depuis longtemps, exprimant son désir de voir notre nouveau bâtiment. Avec plaisir, nous lui avons fait visiter les lieux. A la fin de la tournée, elle dit, comme nous l’avions entendu dire en imagination tant de fois : « Dr M., je pense que c’est magnifique !  »

Notre rêve de quinze ans s’est réalisé. Et nous savons, maintenant, qu’il aurait été possible de le réaliser à tout moment pendant ces quinze ans, si nous avions connu le secret de l’imagination et comment vivre dans le désir accompli.  Mais maintenant, il a été réalisé ; notre grand désir s’est objectivé. Et nous n’avons pas mis un centime de notre propre argent.

Relaxation, imagination, conviction, répétition est la clé de la réussite !


4 réflexions sur “Neville Goddard et le pouvoir de l’imagination : comment ils ont fait construire leur building sans débourser un centime

  1. J »Adore Vous Lire !!!C’est Vraiment Extraordinaire Tout Ce Que L’on Peut Obtenir Grâce Au Pouvoir De La Foi !!!!
    Merci Pour Ce Merveilleux Témoignage !

    J'aime

  2. Comme c’est inspirant !
    Et comme cela nous rappelle qu’il faut oser et persévérer dans une joyeuse foi en l’accomplissement total et parfait de notre désir !

    Merci pour ce témoignage !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s