La cétose : un état extraordinairement thérapeutique

L’organisme humain a deux moyens métaboliques connus pour se  pourvoir en énergie. Le premier, le plus connu et le plus utilisé, est l’état de glycolyse qui voit la transformation en énergie des sucres absorbés lors de l’alimentation.

Le second moyen est la cétose, qui se base sur une dégradation des graisses pour générer un equivalent de sucre utilisable comme énergie par l’organisme : les corps cétoniques.

Connu depuis la fin du XIXe siècle, le régime cétogène est, parce qu’il génère comme lors de l’état de jeûne des corps cétoniques, souvent considéré comme une imitation du jeûne. En effet, il a été remarqué très tôt que cet état qui lui ressemble beaucoup permettrait d’inverser le cours de maladies chroniques comme l’épilepsie.

Ainsi, avant l’invention des antiépileptiques, des centaines d’enfants ont vu leur maladies s’améliorer voire guérir définitivement grâce à une alimentation cétogène stricte pendant plusieurs années. Il faut noter que les jeunes patients n’étaient soumis à cette diète pendant quelques années avant de pouvoir retrouver une alimentation classique.

Par exemple une étude récente a été réalisée entre 2001 et 2006 sur 145 enfants âgés de 2 à 16 ans ayant eu au moins des crises quotidiennes qui ne répondaient pas à deux médicaments antiépileptiques et qui n’ont pas été traités. Ainsi, 73 enfants ont été assignés au régime cétogène tandis que 72 enfants assignés au groupe témoin ont mangé normalement. Au bout de trois mois, les résultats ont montré que les crises convulsives étaient significativement plus faibles dans le groupe soumis au régime cétogène que dans celui du groupe témoin (diminution environ de 75 %).

Parallèlement, il est désormais reconnu scientifiquement que la diète cétogène permet des ameliorations subtiles voire radicales dans les cas de maladies neurologiques. On sait naturellement que le régime cétogène, très riche en lipides et pauvre en glucides, simule les effets métaboliques du jeûne en obligeant le corps à utiliser principalement les graisses comme source d’énergie. Mais, d’autres mécanismes sont suspectés d’entrer en ligne de compte, notamment à travers la modification de la production d’ATP qui rendent les neurones plus résilients face aux demandes métaboliques.

Un article des chercheurs Kristin W. Barañano et Adam L. Hartman répertorie les effets thérapeutiques de la diète cétogène dans le cas de maladies chroniques :

  • Epilépsie : amélioration de la fonction mitochondriale sur les effet des acides gras sur les canaux ioniques, les neurotransmissions et les neurotransmetteurs, diminution des effets dus aux espèces réactives de l’oxygène
  • Alzheimer ou déficience cognitive : diminution des dépôts de bêta-amyloïde, soulagement du bloc dans la pyruvate déshydrogénase ou PDH
  • Maladie de Parkinson : amélioration de la fonction mitochondriale
  • Traumatisme cérébrale : amélioration de la fonction mitochondriale
  • Sclérose latérale amyotrophique : amélioration de la fonction mitochondriale
  • Lésion cérébrale hypoxique / ischémique : amélioration de la fonction mitochondriale
  • Autisme : amélioration de la fonction mitochondriale
  • Dépression : amélioration de la fonction mitochondriale
  • Maux de tête : amélioration de la fonction mitochondriale
  • Narcolepsie : amélioration de la fonction mitochondriale
  • Cancer (astrocytomes, prostate, cancer gastrique) : livraison du substrat
  • Ischémie cardiaque : livraison du substrat, amélioration de la fonction mitochondriale

En outre, en plus de leur effet bénéfiques sur les maladies neurologiques, des travaux récents des quelque dix dernières années ont mis en évidence le potentiel thérapeutique des régimes cétogènes dans de nombreuses pathologies telles que le diabète, le syndrome des ovaires polykystiques, l’acné,  le cancer et l’amélioration des facteurs de risque des maladies respiratoires et cardiovasculaires.

Mon prochain article approfondira la question de la diète cétogène.

Pour aller plus loin dans le pouvoir du jeûne, allez ici. Vous trouverez ici, un avis sur ce livre.

 

 

2 réflexions sur “La cétose : un état extraordinairement thérapeutique

  1. Merci si vous pouviez donner les aliments permis et ceux qui sont interdits ou un type de jour de repas (matin-midi et soir) 3 repas? 5? Merci pour tout!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s