43 jours de jeûne… et ça continue

Hier, un membre de mon groupe de jeûne sur Facebook a rapporté qu’il était entré en jeûne il y a 43 jours. Il a jeûné en sec/combiné les huit premiers jours et en jeûne hydrique depuis 30 jours. Il a ainsi perdu 18 kilos et désire en perdre 27 de plus. Plusieurs membres du groupe se sont demandés s’il était possible de jeûner aussi longtemps.

La réponse est clairement oui, si on se réfère aux travaux du Dr George Cahill (1927-2012), un chercheur spécialiste mondial du diabète et du jeûne, qui a étudié des dizaines d’individus soumis à des jeûnes prolongés. Ainsi, le Dr Cahill assure qu’un homme de poids normal, c’est-à-dire de 70 kg, peut se passer de nourriture pendant au moins 40 jours. Dans une étude sur les corps cétoniques, carburant qui remplace le glucose lors de la privation de nourriture, le chercheur explique :

« Le D-beta-hydroxybutyrate, principal organisme « cétone » chez l’homme en état de famine, remplace le glucose en tant que carburant prédominant pour le cerveau, réduisant ainsi le besoin de synthèse du glucose dans le foie (et les reins) et épargnant en conséquence ses précurseurs, les acides aminés dérivés du muscle. Donc, un homme de poids normal de 70 kg peut survivre 2 à 3 mois sans manger au lieu de plusieurs semaines, et un homme obèse de plusieurs mois à plus d’un an. Sans cette adaptation métabolique, l’homo sapiens n’aurait pas pu développer un cerveau d’une telle taille. »

Dans un autre article qui fait autorité, le Dr Cahill rappelle que la graisse (triglycérides) est le moyen optimal pour stocker de l’énergie (9,31 kcal/g), largement plus efficace que le glycogène. Il rappelle également le célèbre jeûne de 30 jours réalisé sous la supervision médicale du Dr Benedict de M. Levanzin, un maltais, en 1911.

En outre, je décris explicitement dans mon livre Le pouvoir du jeûne plusieurs jeûnes très longs. Celui d’un médecin newyorkais amaigri, en stade terminal de rectocolite hémorragique qui a jeûné pendant plus de 40 jours, et deux femmes russes obèses qui se sont abstenu de nourriture pendant 60 jours. Ces trois jeûnes ont été couronnés de succès.

Je dois ajouter que les jeûnes pour perdre du poids dans le cas de personnes obèses étaient courant dans les années 60 et 70. Le cas le plus célèbre est probablement celui d’Angus Barbieri en 1965 qui a jeûné 382 jours et perdu plus de 100 kg. Ses médecins ont décrit le jeûne avec précision.

Il est alors nécessaire de comprendre que la graisse sert littéralement de congélateur conservant les réserves en nourriture lorsque la nourriture vient à manquer. C’est un phénomène biologique hérité de notre évolution. L’homme comme l’animal sont faits pour jeûner.

2 réflexions sur “43 jours de jeûne… et ça continue

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s