Ramadan : du jeûne religieux au jeûne thérapeutique

Crédit Darwisalwan/Pixabay

Le ramadan est le jeûne religieux annuel des musulmans. Se déroulant sur une période d’un mois, il s’agit de ne pas boire ni manger du lever au coucher du soleil. Ce jeûne est donc bien un jeûne sec intermittent.

Or, le jeûne intermittent est désormais reconnu par la médecine pour générer un regain de sensibilité à l’insuline qui amène alors à une perte de poids,  une inversion du cours du diabète de type 2, une réduction du stress oxydatif, une diminution des inflammations chroniques mais aussi préviendrait du cancer et des maladies neurodégénératives et prolongerait la durée de vie. En outre, le jeûne intermittent stimule la production d’hormone de croissance qui stimule la fabrication des muscles et l’élimination des graisses. Les discussions sur notre groupe le confirment.

Néanmoins, des études ont montré que nombre de musulmans observent une prise de poids après le ramadan et donc ne bénéficient pas des bénéfices apportés en général par le jeûne intermittent. Par exemple, une étude de 2011 a déterminé que près de 60% des répondants ont avoué avoir pris du poids pendant la période de jeûne.

Pourquoi ?

Il est nécessaire de comprendre comment le corps élimine la graisse stockée dans ses cellules. En effet, la perte de poids ne peut s’engranger que quand le corps a épuisé le sucre stocké dans le foie (glycogène) et donc dégrade les triglycérides (graisses) ce qui génère une perte de poids. Cette réserve hépatique, disponible pour le jeûneur, dure environ 24 heures (en supposant qu’aucune activité physique intense n’est entreprise par le jeûneur).

Ainsi, si vous jeûnez moins de 24 heures, vous avez en théorie toujours une quantité de sucre de réserve dans l’organisme. De ce fait, lors du ramadan, la réalimentation qui se déroule à moins de 24 heures remplit chaque soir, avec la réalimentation, le stock de sucre du foie. En outre, les aliments spécifiques au ramadan sont principalement des glucides (féculents, sucreries, gâteaux, fruits séchés, etc.) qui apportent du sucre de manière importante à l’organisme.

 

Crédit imombo/Pixabay

Par conséquent, la consommation trop importante de glucides amène à l’insuline de stocker ce sucre en excès dans les cellules sous forme de triglycérides, ce qui implique une prise de poids.

Comment bénéficier des avantages du jeûne intermittent avec le ramadan ?

Le secret est alors de se réalimenter en aliments faibles en glucides afin de ne pas augmenter la glycémie et donc de ne pas stimuler l’insuline. Pour cela, il faut choisir des aliments à index glycémiques bas comme les graisses (beurre, fromage, huiles, noix, etc.), les protéines de manière modérée. Les légumes verts, sources de glucides et de fibres, sont également à privilégier sans restriction aucune par le jeûneur afin de vous maintenir en cétose ou proche de cet état. En jeûnant ainsi plusieurs semaines, vous transformerez votre jeûne religieux en jeûne thérapeutique.

Pour aller plus loin dans les pouvoirs du jeûne, cliquer ici.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s