Jeûne et chimiothérapie : un linguiste américain atteint de plusieurs cancers considère que cette association lui a sauvé la vie.

Crédit Shutterstock

 

Christopher Crossan est un linguiste américain, spécialiste des anciennes langues (hébreu, grec) et théologien. Il est aussi et surtout un survivant du cancer qu’il justifie par sa pratique du jeûne en suivant les recommandations du Pr Valter Longo.

Je cite :

« Sarcome des tissus mous. Cancer de la prostate. Lymphome folliculaire. Oui, au cours des dix dernières années, on m’a diagnostiqué trois cancers non liés distincts. Je ne sais pas pourquoi, mais mon corps semble enclin à développer des cancers.

Voilà les mauvaises nouvelles. Mais dans le processus de recherche sur la façon de lutter contre chacun de ces intrus biologiques, grâce à mon amie Susan Logie, je suis tombé sur les conclusions du Dr Valter Longo de l’Université de Californie du Sud (USC) :

Les CYCLES DE JEÛNE ont été aussi efficaces que les agents chimiothérapeutiques pour retarder la progression de différentes tumeurs et ont augmenté l’efficacité de ces médicaments contre le mélanome, le gliome et les cellules cancéreuses du sein.

Imaginez votre médecin disant :

« Mme Jones, maintenant que vous avez votre diagnostic de cancer, vous avez le choix entre deux options de traitement qui sont tout aussi efficaces :

1) La chimiothérapie – empoisonnera lentement votre corps, entraînant une perte de cheveux, des nausées, des vomissements, la fatigue et un système immunitaire affaibli.

2) Le jeûne intermittent – ne provoquera aucun effet secondaire et renouvellera votre système immunitaire, vous laissant dans un état plus sain qu’avant le diagnostic de cancer.  » Ce sont les implications de la recherche de Longo.

J’ai appliqué leurs recommandations lors de mon traitement de chimiothérapie pour le sarcome osseux des tissus mous qui avait commencé à désintégrer mon tibia.

J’ai décidé de jeûner le jour de ma perfusion, de ne pas prendre le petit déjeuner, le déjeuner ou le dîner et d’attendre le lendemain matin pour prendre le petit déjeuner. Pour me garder hydraté, j’ai bu toute la journée et la nuit beaucoup d’eau et de tisane ou de thé glacé sans sucre.

Je ne voulais pas que des nutriments pénètrent dans mon sang pour que je puisse affamer toutes les cellules malignes qui pourraient être présentes.

En avril 2011, il envoie un mail au Dr Longo qui lui répond immédiatement :

« Salut Chris,
Je suis très heureux d’apprendre que vous vous portez bien. J’espère que le jeûne vous a aidé, et puisque maintenant nous voyons que le jeûne aggrave le sort es cellules cancéreuses, je soupçonne que cela peut également vous avoir aidé à tuer plus de cellules cancéreuses.

Une chose dont vous pourriez bénéficier est de faire 3-4 JOURS de jeûne toutes les 2-4 SEMAINES.

Nous avons la PREUVE que cela aide à prévenir les nouveaux cancers et à éliminer les cellules endommagées et précancéreuses.
Meilleurs vœux,
Valter »

Six ans plus tard, Christopher Crossan a subi une TEP du corps entier pour vérifier la croissance du lymphome. À la grande surprise de son oncologue, le rapport de radiologie était meilleur que prévu:

Tomographie des émissions de positons dans le corps entier avec tomographie informatique 31/05/2019 09:48

INDICATION: lymphome folliculaire et sarcome des tissus mous et cancer de la prostate

RÉSULTATS:

PAS de ganglion lymphatique cervical hypertrophié ou hypermétabolique.

PAS de ganglion lymphatique médiastinal ou hilaire hypertrophié ou hypermétabolique.

PAS de masse pulmonaire ni de nodule hypermétabolique.

Les voies aériennes centrales sont visibles et AUCUNE lésion endobronchique n’est observée.

Il existe une distribution physiologique du métabolisme normale dans le foie, la rate et les intestins.

Il n’y a PAS de ganglion lymphatique abdominal ou rétropéritonéal hypertrophié ou hypermétabolique.

Une activité excrétée normale est observée dans les reins, les uretères et la vessie.

Il n’y a PAS de ganglion lymphatique pelvien ou inguinal hypertrophié ou hypermétabolique.

Vous trouverez le témoignage original de Christopher Crossan sur son site.

Si vous êtes intéressé, je vous invite à en parler à votre oncologue.

Pour traiter du jeûne sur Facebook et d’alimentation sans idéologie aller ici. Pour en savoir plus sur le pouvoir du jeûne allez ici.

Sources  

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6530042/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21088487/

https://www.chriscrossan.net/post/how-my-cancer-was-starved-to-death?fbclid=IwAR02kSztyEO3hfh2UVUTHjzgR9InI73OxPAXE8vcKVPTO1h-y0s1TYvOGJk

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s