Comment résister à la faim pendant le jeûne ?

L’une des plus grandes appréhensions des profanes dans la pratique du jeûne est la peur d’avoir faim. Beaucoup, intéressés par le jeûne, n’osent pas franchir le pas de peur de mourir de faim.

Cette peur est non fondée, car le corps humain, de même que le corps des animaux ont évolué depuis des milliers d’années pour jeûner. C’est quelque chose qui peut sembler impossible à certains tellement la faim contrôle notre journée, mais il ne s’agit que d’un fort préjugé.

L’organisme est très adapté au jeûne

Rappelons que nos très lointains aïeux ne connaissaient pas l’électricité et donc les moyens modernes de conservation des aliments. En revenant plus loin encore dans le temps, les hommes préhistoriques, chasseurs-cueilleurs ne mangeaient pas tous les jours, car ils étaient soumis aux aléas du climat ou de la chasse.

De même, de nombreux animaux, si ce n’est tous, jeûnent régulièrement. On peut prendre l’exemple des animaux qui hibernent pendant des mois sans boire ni se nourrir. De même, les oiseaux migrateurs qui parfois volent sans escale pendant près d’une dizaine de jours sans mettre patte à terre. Le jeûne est donc une phénomène naturel et vieux comme le monde.

La sensation de faim disparaît à partir du 4e jour en jeûne hydrique

Si vous décidez de jeûner, sachez que la faim est un phénomène tout à fait passager qui passe rapidement. Si vous désirez vous abstenir de nourriture pendant dix jours, sachez que vous n’allez pas vous tordre de douleur pendant toute cette période. La faim vous titillera quelques minutes par intermittence pendant les trois premiers jours, et puis disparaîtra ensuite.

En effet, à partir du 4e jour, l’organisme comprend que la nourriture ne vient pas, donc il va la chercher. Pour ce faire, il va casser les triglycérides, les molécules de graisse, mais aussi des éléments non nécessaires, malades, dégénérés dont il se débarrasse et transforme en fuel pour survivre : c’est l’autophagie. Conséquence : vous n’aurez plus faim, car vous serez nourri de l’intérieur.

Dans le cas d’un jeûne sec, le processus est accéléré. L’autophagie commence avec la cétose après la 36e heure de jeûne. Ainsi, la sensation de faim s’arrête en même temps, car le corps se nourrit encore une fois de lui-même.

Comment gérer la faim ?

Pendant les trois premiers jours de jeûne hydrique, ou les 40 premières heures de jeûne sec, l’individu doit apprendre à gérer ses sensations désagréables qui peuvent se présenter de temps en temps. Vous avez plusieurs techniques à votre disposition qui ont fait leurs preuves :

  • Occupez-vous. Si vous travaillez (de préférence dans un bureau), vous oublierez rapidement que vous jeûnez.
  • Gardez un petit morceau de papier sur vous où vous aurez écrit : « Je jeûne, c’est super ! ». Cette une expérience magnifique que vous vous apprêtez à vivre va vous rendre vivant comme vous ne pouvez imaginez.
  • Écoutez de la musique qui vous donne de la force : de la musique épique, classique, rap tout ce qui réveille en vous l’énergie et la persévérance.
  • Faites des petites séances de méditation et de relaxation. Détendez-vous sur une chaise, respirez profondément et comptez à rebours de 100 à 1, et visualisez un paysage de paix qui vous rassure ou l’image de la personne que vous voulez devenir après ce jeûne.
  • Ayez à l’esprit ou en réalité, des images que vous aurez récupérées qui représentent le corps que vous voulez avoir obtenu après le jeûne. Les émotions qui découleront de l’observation de ces images vous donneront la dynamique pour continuer.
  • Mettez sur votre frigo et vos placards des post-it où vous aurez écrit : « Je reviens demain. »
  • Évitez les discussions animées. Restez tranquille, lisez ou allez faire une marche quand la faim revient.
  • Lisez des livres ou des témoignages sur le jeûne. Cela vous donnera une force et une résistance incroyables.
  • Couchez-vous tôt. Au réveil le lendemain matin, vous aurez encore moins faim.
  • Développez un tempérament de guerrier. Le jeûne a toujours été pratiqué dans des contextes de discipline, comme dans les arts martiaux, l’armée, les initiations chez les Amérindiens ou les aborigènes d’Australie. Jeûner vous aidera à améliorer votre corps, mais également votre résistance mentale. Il fera de vous une personne autre et plus forte et en meilleure santé.

Si vous avez des trucs pour gérer la faim, n’hésitez pas à les partager avec nous sur ce blog ou sur le groupe Facebook.

Pour aller plus loin dans le jeûne, vous pouvez aller ici. Et surtout partagez vos succès voire vos échecs afin d’inspirer ceux qui sont en demande.

2 réflexions sur “Comment résister à la faim pendant le jeûne ?

  1. J’ai jeûné pendant 3 jours avant mon premier traitement de chimiothérapie. Ma technique était de faire bouillir de l’eau et d’en remplir une très grande tasse, comme pour un thé, mais sans. Une fois versée, j’en faisais bouillir une autre pour toujours avoir de l’eau chaude d’avance. Et ainsi de suite. Pour calmer ma faim, je buvais de l’eau chaude. Ça comblait totalement ma sensation de manque et je n’ai jamais eu la moindre sensation de faim.

    J'aime

  2. Bonjour! Je participe au défi mais j’ai débuté jeudi car j’ai des invitations ce WE.
    J’ai des sensations de faim très fugaces.
    J’ai acheté les bandelettes ketodiastix et il y’avait des traces de cétones au bout de 18h et 2 croix au bout de 30h.
    J’ai perdu 2 cm de tout de taille, tout en ayant actuellement mes menstruations .
    Vendredi matin ( donc 30h) j’ai pris une tasse d’eau tiède bicarbonatée et je suis à présent en jeûne sec pour les 24 prochaines heures.
    J’ai un travail de bureau avec de nombreuses consultations et je me sens bien.
    J’ai prévu de faire une prise de sang au bout de 36h.
    Bon courage à tous.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s