La pratique périodique du jeûne sec fait des miracles ou presque

 

N., une femme d’une quarantaine d’année, membre de mon groupe Facebook, m’a envoyé un message il y a quelques jours pour me dire à quel point la pratique du jeûne sec avait amélioré son corps. Convertie au jeûne intermittent puis au jeûne sec depuis récemment, elle a observé la disparition d’une excroissance/verrue au point qu’elle a annulé son rendez-vous avec son phlébologue. Elle a également observé une diminution de l’aspect de varicosités situées à l’intérieur de ses cuisses, de certaines vergetures et de cicatrices. Elle avait auparavant noté une diminution conséquente de l’excès de graisse, de la cellulite et des symptômes d’asthme. Elle craint néanmoins qu’un de ses grains de beauté, à la Cindy Crawford, ne soit éliminé lors des prochains jeûnes secs.

Des observations communes chez les jeûneurs à sec

Je ne suis pas réellement étonnée. Lors de mes recherches sur le jeûne sec pour l’écriture de mon livre Le pouvoir du jeûne, j’ai lu des témoignages similaires : disparition progressives des excroissances, diminution des ridules, raffermissement de la peau, amélioration de qualité des cheveux, pour ne citer que ces problèmes d’esthétiques. Mes lectures des études scientifiques sur le jeûne m’ont confirmé aussi que des tels phénomènes sont tout à fait possibles.

Le miracle de l’autophagie

Le jeûne prolongé (de quelques jours) et particulièrement le jeûne sec déclenche des phénomènes naturels de défense de l’organisme en stress comme l’autophagie ou l’apoptose qui dégrade les cellules et les tissus dégénérés pour les transformer en énergie. C’est ce qui explique qu’au bout de quelques jours seulement, la peau voit les boutons et les imperfections superficielles disparaître, les cheveux s’adoucir et s’illuminer : les cellules malades et viles commencent à être éliminées par l’action de l’autophagie. Plus le jeûne (sec ou hydrique) se prolonge, plus des tissus malades, vieux et dégénérés sont éliminés.

Ma propre expérience confirme ces témoignages

Par cet article, j’aimerais témoigner de ma propre expérience. Comme je l’explique dans le livre, j’ai découvert le jeûne sec en 2016 et je me suis soumise depuis à plusieurs cycles de ce jeûne, le plus restrictif qui soit. J’ai rapidement observé une amélioration de la qualité de ma peau et de mes cheveux, un regain considérable d’énergie, etc. Mais, il y a un élément plus significatif encore dont j’aimerais parler aujourd’hui.

Un rajeunissement de la poitrine ?

L’une des plus améliorations les plus inattendues que j’ai remarquées est l’amélioration de l’aspect de ma poitrine. J’ai 45 ans et il y a plusieurs années j’avais remarqué que ma poitrine s’affaissait inéluctablement. Dès mes premiers jeûnes SECS, j’ai vu rapidement que la peau de ma poitrine avait un meilleur aspect : semblant de raffermissement et de remontée de la peau, resserrement de son grain. J’étais ravie.

En outre, au même moment où je faisais mes recherches pour l’écriture de mon livre, je suis tombée sur une étude du professeur Jean-Denis Rouillon sur le soutien-gorge. Il disait que porter cet accessoire fatiguait prématurément l’organe. Selon le médecin du CHU de Besançon, la suppression du soutien-gorge permettait de remonter le mamelon en moyenne de 7 millimètres en un an. Il explique ce phénomène par le fait que lorsque les seins sont retenus par un soutien-gorge, les muscles de soutien de la poitrine (les ligaments de Cooper) ne travaillent pas et les seins finissent alors par s’affaisser.

Le résultat de l’hormèse ?

Si je n’avais pas lu des dizaines d’études sur le jeûne et l’hormèse, j’aurais eu du mal à adhérer aux conclusions du professeur du Doubs. En effet, l’hormèse que l’on peut définir rapidement par l’amélioration et le renforcement de l’organisme suite à un stress modéré, montre que l’excès de confort fragilise le corps. Ainsi, l’idée que laisser les seins sans soutien permettrait de renforcer les muscles et la peau de seins face à l’inéluctable loi de la pesanteur prenait alors tout son sens.

Ainsi, j’ai suivi le conseil de Jean-Denis Rouillon, en ne portant pas de soutien-gorge pendant un mois priant que mes seins n’allaient pas toucher mes chevilles. Je continuais en plus la pratique de petits jeûnes secs, désormais convaincue de son efficacité. Le résultat est incroyable : ma poitrine est totalement remontée et regonflée. J’ai désormais la poitrine d’une femme de 30 ans. C’est absolument incroyable. Ainsi, je n’ai pas remis de soutien-gorge depuis.

J’ai lu plusieurs témoignages de femmes qui ont remarqué l’amélioration de leur poitrine après avoir arrêté de porter de soutien-gorge. Mais, je suis certaine que l’aspect considérablement rajeuni de ma poitrine est lié à la pratique du jeûne sec combiné à l’arrêt du soutien-gorge.

Si vous faites des cycles de petits jeûnes secs, avez-vous des observé des améliorations conséquences concernant votre aspect physique ? Merci de les partager en bas de cette page ou sur le groupe Facebook.

Pour aller plus loin dans le jeûne sec et hydrique, allez ici.

4 réflexions sur “La pratique périodique du jeûne sec fait des miracles ou presque

  1. Bonjour,
    Merci pour votre site qui véhicule des idées magistrales et précieuses.
    Merci beaucoup pour votre livre, ainsi que les différents articles sur le jeûne. Comme je mange globalement très sainement et que je me suis préparée mentalement, j’ai commencé par un jeune sec de 36 h pour tester ma capacité. Et nickel. Je compte faire 36 h chaque semaine pendant un mois et augmenter ensuite progressivement.
    Seulement, une incompréhension subsiste en moi concernant la cétose et l’autophagie : si la cétose survient au bout de 15 et 20 h en jeûne sec et l’autophagie au bout de 36 h, quel intérêt y a-t-il à jeûner 36 h ? car c’est tout de même l’autophagie qui permet tout ces effets de guérison et régénération. Ou bien j’ai mal compris et les deux se produisent en même temps ? Voulez-vous bien m’aider à démêler cette question ?
    Merci pour votre réponse 😀

    J'aime

  2. Bonjour Yelena,

    Je prends systématiquement connaissance de tous vos messages,tous conférent pour moi la plus grande importance, merci à vous d’être là…

    Actuellement je suis dans un « passage obligé et prioritaire (financier) à l’exclusion de tout autre but » et pour lequel récemment je me suis procuré le petit livre de Neville GODARD sur « L’imagination crée la Réalité ». Je suis à l’aise avec l’imagination, donc je dois vivre complètement ce principe pour le but que je dois atteindre.

    Le jeûne sera la phase d’après car je ressens bien que derrière ce mot se cache un univers grandiose qui a largement dépassé chez moi le stade de la simple conviction.

    Bien à vous.

    Jacques PELLERIN

    Aimé par 1 personne

    • Le jeûne est une expérience absolument extraordinaire. C’est à la fois un profond nettoyage cellulaire, mais aussi une expérience spirituelle holistique et authentique. Le jeûne a été utilisé dans la plupart des petites et grandes religions et dans les disciplines cherchant à atteindre l’accomplissement de soi. Ainsi, lier la pratique de la visualisation au jeûne ne peut que vous être extrêmement bénéfique.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s