Mon expérience sur la pratique de la Présence de Dieu

Suite au challenge pratique de la présence de Dieu, j’ai décidé de prier pour un groupe de personnes dont je connais les problèmes insolubles.

Je médite donc depuis mon entrée dans le challenge sur la puissance divine en utilisant un chapelet comme instrument pour maintenir une concentration suffisante comme cela.

  • Avant de me coucher le soir, je me détends un peu par des respirations profondes, et répète lentement les mots en les ressentant : « puissance absolue », avançant d’une perle à chaque répétition. Je m’efforce à chaque séance de méditation de faire trois tours du collier. Le but est donc de ressentir la présence de Dieu en invoquant sa puissance, ou plutôt ma perception de sa puissance.
  • Ensuite, j’affirme que le problème que je cherche à résoudre est résolu. Je le décrète de façon claire, nette, sans culpabilité aucune.
  • Je termine ma méditation en disant Amen. Ce mot qui termine les prières dans nombre de religions signifie « qu’il en est ainsi ». C’est donc un acte de lâcher prise. Mon expérience m’a montré qu’il était primordial de passer par cette étape.
  • Je m’endors dans les bras de Morphée. Dodo.

Ce qui est intéressant dans mon expérience est que depuis que je fais cette méditation, mes rêves sont très clairs et présentent des éléments nouveaux : je prends l’avion, que je donne la vie à un enfant, encore et encore.

Au matin, je me sens mieux, légère. Je sais que mon subconscient absorbe ces émotions nouvelles et qu’il va les manifester dans la réalité. Je n’ai aucun doute.

J’espère que mon expérience va vous inspirer.

4 réflexions sur “Mon expérience sur la pratique de la Présence de Dieu

  1. Bonjour, Une petite question d’interprétation, quand vous dites  » j’ai décidé de prier pour un groupe de personnes dont je connais les problèmes insolubles. », dois-je comprendre, que l’on peut prier/méditer pour aider une personne qui ne voit pas de solution à son problème et que la solution à une problématique quelconque voit le jour ?

    J'aime

  2. Bonjour, moi aussi j’utilise un chapelet, je trouve cela plus « confortable ». Mais je pense que je fais trop souvent l’erreur qu’a chaque grain, je me concentre trop sur l’objet du désir que sur la présence de Dieu. J’applique ainsi peut être inconsciemment là technique utilisée pour le comptage des billets de banque. Qu’en pensez-vous ? Merci pour votre réponse

    J'aime

    • Vous devez utiliser l’egrenage du chapelet pour répéter la pensée-émotion présence de Dieu que vous avez choisie. Une fois bien chargé émotionnellement, après deux ou trois tours, vous affirmez votre désir, puis lâchez prise.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s