Jeûne ou thérapie par cellules souches : la guérison d’une paralysie

Cellules souches embryonnaires – Crédit : Shutterstock

« Avez-vous des témoignages pour une guérison d’une paralysie faciale en jeûne hydrique ou jeûne sec ? »

Cette question a été posée par un membre de mon groupe Facebook pour le compte d’une de ses amies. Je lui ai alors relaté le cas de la guérison de paralysie d’un internaute qui avait posté son témoignage sur un site consacré au jeûne :

« Après une période de grande fatigue (des circonstances particulièrement pénibles dans ma vie), j’ai été touché par un virus de type polio (diagnostic fait par le professeur qui m’a examiné, à Montpellier) et je me suis retrouvé paralysé des deux bras et de la jambe droite, ceci en une nuit. Au matin, je ne pouvais même plus conduire ma voiture, j’avais perdu mon épouse et j’avais deux enfants avec moi en bas âge. Ce sont elles qui ont pu conduire la voiture et m’emmener chez un médecin qui m’a tout de suite adressé à un professeur. Mais la conclusion était là, un virus m’avait touché et il fallait vivre avec mes paralysies.

C’était la conclusion, rien à faire. Heureusement que j’étais convaincu et prêt à « mettre le paquet » pour m’en sortir. J’ai dû signer une décharge pour « m’enfuir » de la clinique car les professeurs redoutaient une rechute et une aggravation. Le toubib qui me suivait était acupuncteur et il ne me remontait pas le moral car il me disait que rien ne répondait plus lorsqu’il testait les points des méridiens et il y avait peu de chances pour que le jeûne améliore quelque chose.

Mais j’ai tenu bon et j’ai pratiqué un jeûne de 21 jours. Jeûne sec, sans boire pendant 3 jours et j’alternais avec un jeûne de 3 jours en buvant une eau peu minéralisée;  3 jours secs, sans boire, 3 jours hydriques, et ceci pendant 21 jours. Au bout des 21 jours, les paralysies n’avaient pas régressées et j’étais un peu désespéré mais tout de suite après les premiers jours de réalimentation, je récupérais pratiquement tout, chaque jour un peu plus et ainsi j’ai récupéré 95% de ces fonctions au point que aujourd’hui, je suis coureur à pied et que je n’ai plus de problèmes avec mes bras« .

Ce témoignage est assez extraordinaire dans plusieurs choses :

  1. Le pouvoir de guérison du jeûne qui a permis à un individu paralysé de retrouver ses capacités physiques alors que la médecine ne pouvait plus rien faire. Ce cas me permet de faire le parallèle avec celui d’un autre internaute, Jeffrey Balthrop. Diabétique, et atteint au pied d’une infection incurable du pied qui ne répondait plus aux antibiotiques, il a refusé l’amputation préconisée par les médecins et s’est imposé des cycles de jeûne sec. Et le jeûne sec a sauvé son pied.
  2. Aucun changement n’a été perceptible pendant les 21 jours de jeûne. Ce qui a désespéré le jeûneur. Mais quelques jours plus tard après la réalimentation, ses capacités physiques sont revenues PROGRESSIVEMENT et sa paralysie a disparu. Est-ce un mystère ? Pas du tout.

Pourquoi aucune amélioration n’a été observée pendant le jeûne ?

Lorsque l’organisme est en jeûne, en raison de l’arrêt de l’apport de nourriture exogène, il se met en autonomie et passe en autophagie. Ce processus permet à l’organisme dans un contexte de famine de résister pendant des jours (en jeûne sec) voire des semaines (en jeûne hydrique) ; une capacité qu’on partage avec les animaux. Ainsi lors de l’autophagie, l’organisme cible les cellules et tissus malades, dégénérés, vieillis pour les transformer de manière en énergie. Parmi les cellules détruites sont les cellules souches, cellules qui sont la capacité de régénérer tous les organes. Une fois que l’alimentation revient, à la faveur des facteurs de croissances qui viennent avec l’alimentation (notamment les protéines et graisses), les cellules souches se régénèrent. Les tissus se régénèrent petit à petit.

Une fois que l’alimentation revient, l’abondance de nourriture et de facteurs de croissance permet à l’organisme d’arrêter l’autophagie et catabolisme et de passer à l’étape de construction cellulaire et tissulaire (anabolisme). Voici pourquoi l’organisme de Fernand a vu une régénération de ses membres paralysés quelques jours après la réalimentation.

Grâce aux cellules souches, un homme paralysé marche de nouveau

En 2016, Chris Barr, 53 ans, a eu un accident de surf à Ocean Beach, à San Francisco… Il est tombé sur la tête et s’est cassé le cou à huit endroits. Un ami l’a sorti de l’eau. Mais quand Barr est redevenu conscient, il a appris qu’il était paralysé du cou jusqu’aux pieds.

Il a ensuite été opéré pour décompresser et fusionner les vertèbres de son cou et, après une thérapie physique, il a retrouvé une utilisation limitée de ses bras et de ses jambes. Mais six mois après son opération, son rétablissement a atteint un plateau. Il restait cloué dans un fauteuil roulant. N’acceptant pas ce destin, il a demandé à son épouse de le  débrancher.

Néanmoins, la famille a entendu parlera d’un traitement prometteur du neurochirurgien Mohamad Bydon par les cellules souches et régénérative pour traiter les lésions de la moelle épinière a contacté la clinique Mayo. Barr est devenu le premier des dix sujets expérimentaux de Bydon.

Le processus : des cellules souches sont prélevées dans les tissus adipeux de l’abdomen du patient et finalement injectées dans la colonne lombaire dans le bas du dos. Les cellules migrent ensuite vers le niveau d’inflammation le plus élevé qui, dans le cas de Barr, est dans le haut cou.

La suite est difficile à expliquer. Selon le chirurgien, « le mécanisme d’interaction des cellules avec la moelle épinière n’est pas entièrement compris ». On ne comprend pas encore pourquoi certains répondent à cette thérapie tandis que d’autres ne le font pas.

Bydon met en garde : «Tous les patients ne répondent pas de la même façon au traitement et certains ne répondent pas du tout. Comme pour les traitements contre le cancer, il y aura des super-répondants, des répondants et des non-répondants. »

Mais l’organisme de Chris Barr a très bien répondu. En 48 semaines, il marchait à nouveau. Ses médecins ont déclaré que ses résultats étaient « au-delà de toute attente ». Fernand, l’internaute remarchait quelques jours après la rupture d’un jeûne de 21 jours.

Spéculons un peu : peut-être que la différence entre un répondant et un non-répondant réside dans le fait que les cellules souches chez certains patients sont trop vieilles ou endormies et que dans le cas d’un jeûne celles-ci sont éliminées et régénérées.

Ainsi, encore une fois, la science, probablement à son corps défendant, donne raison à la pratique du jeûne. Or seul un jeûne long d’au moins 5 jours permet la génération d’un minimum de cellules souches. Si votre pratique du jeûne ne vous donne pas de résultat significatif, c’est probablement parce que vous ne respectez pas les lois de votre organisme : catabolisme (autophagie)/ anabolisme (réalimentation). Ainsi, seule une pratique intelligente du jeûne pourra vous rendre la santé : cycles de jeûnes + alimentation nourrissante.

Pour traiter du jeûne sur Facebook et d’alimentation sans idéologie aller ici. Pour en savoir plus sur le pouvoir du jeûne allez ici.

Bon courage…

Une réflexion sur “Jeûne ou thérapie par cellules souches : la guérison d’une paralysie

  1. Bonsoir Yéléna !
    Dès gens comme toi, on ne saurait comment les remercier, pour le travail que tu fais.
    Pour moi, tu es magique !!!
    Te lire, en matière du jeûne, pour moi, c’est comme me retrouver moi même !
    Vraiment merci pour tout, pour toutes ces informations et recherches que tu mets à notre disposition. Je crois et je sens, cela comme un appel du cœur, que je vais me spécialiser dans le jeûne. Évidemment j’ai encore beaucoup à apprendre et d’expérience à acquérir. La Vie merci, tu es là. Étudier à ton école le jeûne en particulier et la santé en générale, est sans doute une des choses de plus les plus merveilleuses qui puissent m’arriver dans cette vie. Gratitude Yéléna C. Kentish 🙇‍♂️🙇‍♂️🙇‍♂️

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s