Manifester ses désirs : une simple méthode qui marche

 

En 1926, un publicitaire de Chicago publie un livre relatant son expérience personnelle sur une méthode pour manifester ses désirs. Elle lui aurait notamment permis de multiplier ses revenus de façon considérable et de se faire des amis. C’est un livre simple, court d’une vingtaine de pages et efficace. Désirant rester anonyme, il publie son livre sous un pseudonyme RHJ, puis R. H. Jarrett. On le trouve en France sous le titre : « Ça marche » ou « Ça fonctionne » pour 3 € environ.
Voici la méthode :

1)    Créez une liste où vous écrirez les choses que vous désirez profondément. Lisez la liste de vos désirs trois fois par jour : le matin, le midi et le soir.

2)    Concentrez-vous souvent sur vos désirs. Emplissez régulièrement votre conscience de ces désirs.

3)    Gardez cette liste sur le sceau du secret. N’en parlez à personne, excepté à votre esprit subconscient qui est dans vous.

 

L’auteur conseille de préciser les détails concernant chaque désir. Ainsi, si vous désirez obtenir une voiture d’une certaine marque, Jarrett conseille de le noter sur la liste. En outre, il vous prendra peut-être quelques jours pour être à l’aise avec vos désirs et la manière dont vous les avez formulés. Si vous sentez que vous devez les modifier ou les remplacer, faites-le. Si vous voulez une certaine somme d’argent ou un certain emploi, votre subconscient va peut-être vous réorienter sous quelques jours en vous faisant ressentir la nécessité de mieux cibler votre désir. Mais n’en parlez à personne, rappelle l’auteur. Il affirme que cela ne marche pas si vous êtes entourés de sceptiques. Donc gardez-le pour vous.

Depuis que ce livre oublié est revenu sur le circuit, des centaines de personnes qui ont appliqué sa méthode confirment son efficacité. Des témoignages intéressants peuvent être lus sur la page commentaires de la page d’Amazon.com (en anglais). Ma connaissance des lois de la conscience telles qu’expliquées par Neville Goddard ou Joseph Murphy explique tout à fait l’efficacité de la méthode. C’est le résultat de la concentration de pensée. Si on attire ce sur quoi la conscience se focalise, cette simple méthode s’explique. Pour éviter d’être submergé, il suffit de limiter le nombre de désirs sur lesquels on travaille en même temps.

Une autre chose est de ne pas désirer à faire du mal à l’autre. Ne cherchez pas à séduire le mari de votre meilleure amie ou qu’il quitte sa femme et ses enfants pour vous. Cherchez plutôt à attirer quelqu’un qui vous correspond et qui vous plaît physiquement sachant que cette personne existe certainement. Faites donc à autrui ce que vous voulez qu’il vous fasse. Et rappelez-vous que « tout est à l’intérieur de vous » (Neville Goddard). Et n’hésitez pas à partager vos succès sur le blog.

Bonne chance à tous.

YC

« Split » : le pouvoir illimité de la pensée sur le corps ?

Affiche du film Split. (Tous droits réservés)

Attention, cet article contient des spoilers pour quiconque n’aurait pas vu le film.

Split, le dernier film de Night Shyamalan, fait ce qu’on appelle un carton. Réalisé avec un budget de 9 millions de dollars, il a engrangé plus de 300 millions de dollars en quelques semaines seulement.

Personnellement, je suis allée le voir par hasard et avec beaucoup d’à priori,  car il n’y avait plus de place dans la salle du film que des amis et moi étions venu initialement voir. Je croyais avoir affaire à un énième film de tueur en série. Au contraire, il s’agit d’un questionnement du cinéaste sur le pouvoir de l’esprit sur le corps, vu à travers l’angle des multi personnalités.

Les personnalités multiples se manifesteraient chez des individus qui ont subi de graves traumatismes pendant l’enfance. Il s’agit d’un système de défense. Or, les recherches ont montré que chez un même individu, une personnalité pouvait être aveugle, et une autre non ; ou encore une pouvait avoir un taux de sucre dans le sang normal et une autre présenter un diabète, et cela en quelques secondes. D’autres personnalités peuvent avoir une force surhumaine, ou parler plusieurs langues étrangères. Sachez que normalement, il est impossible pour une personne d’avoir une modification de sa glycémie dans tel laps de temps, « naturellement ». Bien qu’il s’agisse d’un film, les exemples donnés à voir sont basés sur la réalité.

Alors que Neville Goddard ou Joseph Murphy, considèrent que l’esprit peut absolument toutes choses, ce film pose alors une seule question : les croyances de l’homme créent – elles sa réalité ? L’homme a-t-il une limite? Des éléments de réponses peuvent être trouvés dans les guérisons spectaculaires obtenues par hypnose. Vous trouverez un de mes articles qui traitent de ce sujet ici.

Je laisse ceux qui ont vu le film ou ceux qui veulent le voir, tenter d’y répondre.

La Puissance incommensurable du pardon

Forgive - mother and child hugging print by Katie m. Berggren

Pardonne – Mère et enfant qui s’embrassent – Katie M. Berggren

Si vous avez compris le message du mystique chrétien Neville Goddard, que je traduis ou de la Loi d’attraction en général que ce soit à travers Le Secret de Rhonda Byrne, ou les leçons d’Abraham Hicks ou du Dr Joseph Murphy entre autres, vous savez désormais une chose : pour manifester un désir profond, il vous faut ressentir sa réalité jusqu’à ce qu’il vous paraisse réel et qu’il se manifeste dans votre vie.
J’ai, sur ce blog, partagé nombre de techniques que j’ai moi-même éprouvées, et qui marchent de façon fantastiques. Cela peut -être la méthode Coué, les affirmations, la pratique de la Présence de Dieu, la concentration, l’imagination ou la visualisation, le ressenti du sentiment exaucé etc.

Néanmoins, nombre de personnes m’écrivent qu’ils ont du mal à ressentir leur désir manifesté ; elles n’arrivent pas à imprégner du sentiment de leur désir exaucé.

A cela, je répondrais qu’il y a à mon avis deux causes :

1) La personne n’est pas assez détendue. Je ne le répéterai pas assez, mais afin d’influer sur votre subconscient, vous devez être dans un état de réceptivité. Si vous êtes stressé, inquiet, ces émotions empêchent littéralement et sans aucun doute l’imprégnation de votre désir. «  Arrête – toi et sache que Je SUIS Dieu« – Psaume 46:10.
2) L’autre cause est probablement du fait que sa conscience profonde est remplie d’émotions négatives qui l’empêchent de ressentir correctement et profondément les  sentiments et émotions positives. Quelles peuvent être ces émotions profondément ancrées qui vous empêchent d’accéder à votre bien?

  • vos échecs passés que vous n’avez pas intégrés
  • Les humiliations que vous avez subies, les conflits dans lesquels vous vous êtes investis et qui sont non gérés et non intégrés
  • La haine ou le dégoût de l’argent, conscient ou inconscient
  • La haine ou le dégoût des gens riches, des gens qui réussissent, conscients ou inconscients
  • La haine de vous-même
  • La jalousie envers les autres
  • La peur de la réussite, du bonheur etc.
  • Le ressentiment, la peur de l’échec

Un moyen que j’ai trouvé et expérimenté avec grand succès dans ma vie personnelle est de pardonner. Pardonnez ceux qui vous ont fait du mal, pardonnez des humiliations, pardonnez-vous des échecs, pardonnez aux autres et à vous-même totalement.

Attention! Le pardon ne signifie absolument pas qu’il vous faille aimer des gens que vous n’appréciez pas, contrairement à ce qui a été diffusé par l’Église depuis des siècles. Vous ne pardonnez pas l’autre, pour lui mais pour vous-même. Le pardon signifie que vous ne laissez plus le passé empoisonner votre présent et hypothéquer votre futur.

De plus, cela ne signifie pas oublier, mais avancer. Si vous n’arrivez pas à créer et manifester vos désir, c’est très probablement, parce que votre passé, sous la forme d’émotions, vous hante et vous empêche d’être totalement présent. Laissez donc les morts enterrer les morts!

Ainsi, le pardon est une expérience magnifique. Il est le seul outil qui vous permet de vous libérer émotionnellement du passé et de reprendre conscience de votre présent et de créer un futur comme vous le désirez. Sachez que ce que vous avez subi, ou croyez avoir subi puisqu’en réalité vous l’avez créé inconsciemment, est une occasion d’être plus fort, plus intelligent, plus complexe, et plus vivant. Ces expériences vous ont modelées à la manière des héros grecs  ou personnages de légendes qui évoluaient et se renforçaient au fur et à mesure que le conte suivait son cours. Aimez donc votre histoire, intégrez les éléments douloureux et le passé n’aura plus aucun pouvoir sur vous et votre futur vous appartiendra enfin.

Guido_Reni_-_Hercules_Vanquishing_the_Hydra_of_Lerma_-_WGA19284

Hercules terrassant l’Hydre de Lerma – Guido Réni

Voici comment pardonner réellement et efficacement:

  1. Détendez – vous profondément. Assis, respirez pour cela profondément une dizaine de fois, puis  fermez les yeux et comptez à rebours de 100 à 1 en détendant tous vos muscles.
  2. Maintenant, pensez à un l’évènement du passé, qui vous fait encore mal. Préférez un évènement qui vous obsède et qui revient à chaque fois quand vous essayez de vous sentir bien. Ce peut être n’importe quoi: une rupture amoureuse, une insulte dans une cour d’école, la trahison de votre meilleure amie d’alors que vous n’avez toujours pas digérée, une licenciement injustifié. Visualisez donc l’évènement, ou la personne impliquée dans cet évènement, voyez- vous lui dire que vous lui pardonnez. Dites – le sincèrement, répétez-le lui jusqu’à ce que vous vous le sentiez. Ce peut être une dizaine , une trentaine de fois. Faites-le jusqu’ à ce que vous vous sentiez bien ou plus à l’aise.
    Vous verrez très probablement qu’alors que vous êtes en méditation, vous aurez un autre évènement difficile qui se présentera à vous. Faites de même. Pardonnez à la personne ou s’il s’agit e vous  même, pardonnez – vous. Faites-le encore et encore à mesure que les souvenirs douloureux se présentent à votre souvenir. 
    Si un souvenir positif se présente à votre conscience, remerciez-le encore d’être arrivé dans votre vie.
  3. Quand vous avez fini l’exercice, comptez de 1 à 10, et sortez de votre méditation.
  4. Si vous avez fait ce très simple exercice avec sincérité, vous verrez que l’émotion négative à l’évènement en question a fortement baissé en force.
  5. Refaites l’exercice quand vous y pensez, et quand vous en sentez le besoin. Plus vous le ferez, plus vous débarrasserez votre conscience de toute émotion, de tout sentiment, de toute croyance négative, contraire à votre bien-être et qui travaille contre vous. Elles perdront rapidement en intensité et en nécessité, et vous serez en mesure désormais de ressentir pleinement la joie, le bonheur, le plaisir afin de les manifester dans votre vie.
  6. Vous saisirez donc ensuite les paroles du Christ dans la prière du Notre Père : « Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés« . Ce n’est pas négociable.  Si vous voulez prendre la maitrise de votre futur, vous devez laisser les morts enterrer leurs morts ( Luc 9:60), et ne plus laisser le passé vous empoisonner.
  7. Vous prières, visualisations et autres exercices spirituels seront largement plus efficaces désormais. C’est le pouvoir incommensurable du pardon.
  8. Bonne expérience!

Votre foi est votre fortune – Chapitre 8 – Pas d’autre Dieu

onegod

Je SUIS le premier, et je SUIS le dernier; et à part moi a pas de Dieu. – Isaïe 44: 6

Je SUIS le Seigneur ton Dieu, qui t’ais fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude. Tu n’auras point d’autres dieux devant ma face. – Deut. 5: 6,7

« Tu n’auras pas d’autre Dieu que moi. » Tant que l’homme entretient une croyance en un pouvoir en dehors de lui-même ( son Je SUIS), il se dérobera lui-même de l’Être qui il est vraiment.

Toute croyance dans les pouvoirs en dehors de lui-même (de son Je SUIS), que ce soit en bien ou en mal, va devenir le moule de l’image qu’il a créé.

Les croyances entretenues dans le pouvoir des médicaments pour guérir, des régimes pour se renforcer, de l’argent pour se sécuriser, sont les valeurs ou les changeurs de monnaie (en référence à la parabole des marchands du temple, NDT) et doivent être éjectées de votre notion de pouvoir [Matthieu 21:12;Mark 11:15; Luc 19:45; Jean 2: 14,15], afin de manifester le pouvoir réel.

Cette compréhension de cette vérité rejette l’argent changeurs de monnaie hors du  Temple. « Vous êtes le Temple du Dieu vivant » [1Corinthiens 3:16; 06:19 « Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple », 2Corinthiens 6:16], un temple non fait de la main de l’homme.

Il est écrit: «Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs.» [Matthieu 21:13; « … Car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples. » Esaïe 56: 7].

Les voleurs qui  vous volent sont vos propres fausses croyances. C’est votre croyance en une chose et pas la chose elle-même qui vous aide. 

Il y a une seule puissance: Elle est le Je SUIS.   En raison de votre foi dans les choses extérieures, vous transférez le pouvoir que vous possédez vraiment à la chose extérieure. Réalisez que votre Je SUIS en vous-même est la véritable puissance et que vous avez eu tort de mettre votre foi dans les conditions extérieures.

maxresdefault

L’œil d’Horus symbole de la conscience éclairée

La Bible compare l’homme obstiné à un chameau qui ne peut pas passer par le chas d’une aiguille [Matthieu 19:24; Marc 10:25; Luc 18:25]. L’œil de l’aiguille en question était une petite porte dans les murs de Jérusalem, qui était si étroite qu’un chameau ne pouvait pas aller à travers jusqu’à l’arrivée avant de s’être débarrassé auparavant de sa charge.

L’homme riche, est celui qui est accaparé par des concepts humains faux, et ne peut pas entrer dans le Royaume des cieux qu’après avoir soulagé de son fardeau [Matthieu 19:23], pas plus que le chameau ne pouvait passer par cette petite porte.

L’homme se sent tellement en sécurité dans les lois inventés par l’homme, et dans les opinions et les croyances humaines qu’il leur donne une autorité qu’elles ne possèdent pas.

Convaincu que sa connaissance est tout, il continue d’ignorer le fait que toutes les apparences ne sont que des états d’esprit externalisés de son subconscient.

Néanmoins, quand il se rend compte que la conscience d’une qualité extériorise la qualité sans l’aide de qui que ce soit, il rétablit la vraie valeur de sa propre conscience.

« Le Seigneur est dans son saint temple » [Habacuc 2.20].

La conscience habite en celui qui est conscient d’être.

Je SUIS est le Seigneur et l’homme, son temple.

Body temple_red

Torso Color – Le corps humain est le Temple du Dieu Vivant

Sachant que la conscience s’objective, l’homme doit pardonner à tous les hommes pour ce qu’ils sont.

Il doit se rendre compte que tous expriment (sans l’aide d’un autre) ce qu’ils sont conscients d’être.

L’apôtre Pierre qui représente l’homme éclairé ou discipliné, savait qu’un changement de conscience produirait un changement d’expression.

Au lieu de sympathiser avec les mendiants de la vie à la porte du temple, il a déclaré, « Je n’ai ni argent, ni or; mais ce que j’ai, je te le donne (la conscience de la liberté): au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche » [Actes 3: 6 ].

« Ranimez le don en vous » [« C’est pourquoi je t’exhorte à ranimer le don de Dieu que tu as reçu par l’imposition de mes mains.« , 2Timothée 1: 6].

Arrêtez de mendier, et réclamer pour vous-même ce que vous décidez d’être. Faites ceci et vous aussi vous passerez de votre monde infirme à un monde de liberté, en chantant les louanges du Seigneur, JE SUIS.

« Celui qui est en vous est largement plus grand que celui est dans le monde» [ « Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde ». 1 Jean 4: 4].

Ceci est le cri de joie de toute personne qui découvre que sa conscience d’être est Dieu.

Votre reconnaissance de ce fait purifie automatiquement le temple, votre conscience, des voleurs et des brigands et rétablit votre domination sur les choses que vous aviez perdu au moment où vous avez oublié le commandement : « Tu auras pas d’autre Dieu que moi ».

Excalibur-arthur-and-gwen-31686996-500-666

Excalibur, l’épée invincible du roi Arthur. Arthur représente l’esprit conscient éclairé, l’épée le pouvoir illimité de Dieu, la Dame du Lac représente naturellement le subconscient ou le non accompli qui donne vie au désir dans le monde physique.

 

 

Votre foi est votre fortune – Chapitre 5 – Qui suis-je?

burning-bush1

Le buisson ardent, symbole du Je SUIS, Dieu éternel dans l’homme. (Voir Exode 3)

QUI SUIS JE?

Mais vous, qui dites-vous que Je SUIS ? – Mat. 16h15

« Je SUIS le Seigneur. C’est mon nom. Ma gloire,  je ne la donnerai pas à un autre » [Isaïe 42: 8]. « Je SUIS l’Éternel, le Dieu de toute chair » [Jérémie 32:27].

Ce Je SUIS en vous, le lecteur, cette conscience, cette conscience d’Être, est le Seigneur, le Dieu de toute chair.

JE SUIS est celui qui doit venir. Arrêter d’attendre quelqu’un qui viendrait de l’extérieur. Tant que vous croyez en un Dieu en dehors de vous-même, vous continuerez à transférer la puissance de l’expression de vos conceptions et oublierez que vous êtes en fait le concepteur.

Le pouvoir de concevoir et la chose conçue sont un, mais le pouvoir de concevoir est supérieur à sa conception.

Jésus a découvert cette glorieuse vérité quand il a déclaré, « Moi et le Père nous sommes un, mais mon Père est plus grand que moi » [Jean 10:30 et Jean 14:28].

Le pouvoir se concevant Lui-même homme est supérieur à sa conception. Toutes les conceptions sont limitées par le concepteur.

« Avant qu’Abraham fût, je suis » [Jean 8:58]. Avant que le monde fût, Je SUIS.

La conscience précède toutes les manifestations et est le pilier sur lequel repose toutes manifestations.

Pour supprimer les manifestations dont vous ne voulez pas, tout ce qui est exigé de vous, le concepteur, est de retirer votre attention de la conception. Au lieu de l’adage « loin des yeux, loin du cœur », c’est plutôt « loin du cœur, loin des yeux ».

La manifestation restera en existence juste le temps que la force dont le concepteur « Je SUIS » s’est dotée à l’origine, se dépense. Cela vaut pour toute création, de l’infiniment petit de l’électron jusqu’à l’immensité de l’univers.

« Arrêtez, et sachez que Je SUIS Dieu » [Psaume 46:10].

Oui, ce Je SUIS, votre conscience d’être, est Dieu, le seul Dieu. JE SUIS est le Seigneur, le Dieu de toute chair, de toute manifestation.

Cette présence, votre conscience inconditionnée, ne comprend ni commencement ni fin. Les limitations existent seulement dans la manifestation. Lorsque vous réalisez que votre conscience est  éternelle, vous savez que avant qu’Abraham fût, Je SUIS.

Commencer donc à comprendre pourquoi on vous a dit, « et toi, va faire de même » [Luc 10:37].

Commencez dès maintenant à vous identifier avec cette présence, votre conscience, comme la seule réalité.

Toutes les manifestations ne sont qu’apparences.  Vous en tant qu’ homme n’avez rien d’autre comme réalité que celle que votre JE SUIS, croit être.

« Qui dites-vous que je SUIS? » [Matthieu 16:15, Marc 08:29, Luc 09:20].

Cela n’est pas une question posée il y a deux mille ans. C’est une question éternelle adressée à la manifestation par le concepteur.

C’est votre vrai Moi, votre Conscience d’être, vous demandant à vous, sa conception présente d’Elle-même: « Qui croyez-vous que votre Conscience d’Être est? »

Cette réponse ne peut être définie qu’en vous-même, indépendamment de l’opinion d’un autre.

Je SUIS (votre vrai Moi) n’est pas intéressé à l’opinion de l’homme. Tout son intérêt réside dans votre conviction de vous-même.

Que dites-vous du Je SUIS en vous? Pouvez-vous répondre et de dire: « Je SUIS le Christ »?

Votre réponse ou votre degré de compréhension vont déterminer l’endroit où vous vous situez dans la vie. Dites-vous ou croyez-vous n’être qu’ un homme d’une certaine race de famille, d’une nation, etc.? Croyez-vous cela honnêtement de vous-même?

La vie, votre véritable Moi manifestera toutes ces conceptions dans votre monde et vous vivrez avec eux comme si elles étaient réelles.

« Je SUIS la porte » [Jean 10: 9]. « Je SUIS le chemin » [Jean 14: 6]. « Je SUIS la résurrection et la vie » [Jean 11:25]. »Aucun homme (ou manifestation) vient à mon Père sauver par Moi » [« Je SUIS le chemin, la vérité, et la vie, nul ne vient au Père que par moi », Jean 14: 6].

Je SUIS (votre conscience) est la seule porte par laquelle tout passe dans votre monde.

Arrêtez de chercher des signes. Les signes suivent l’état de conscience. Ils ne précèdent pas.

Commencez à inverser l’adage « voir pour le croire » par « croire est  voir« . Commencez dès maintenant à croire, non pas avec la confiance chancelante basée sur des preuves extérieures trompeuses mais avec une confiance inébranlable en fonction de la loi immuable que vous pouvez être ce que vous désirez être.
Vous verrez que vous n’êtes pas une victime du destin, mais une victime de votre propre foi.

Seulement par cette porte unique ce que vous cherchez à obtenir se manifestera : « Je SUIS la porte. »
Votre conscience est la porte, de sorte que vous devez prendre conscience d’être et d’avoir ce que vous désirez être et avoir. Toute tentative visant à réaliser vos désirs par d’autres moyens que par la porte de la conscience fait de vous un voleur et un brigand à vous-même.

Toute expression qui n’est pas ressentie est contre-nature. Avant que toute chose apparaisse, Dieu, votre Je SUIS, se ressent être la chose désirée; puis la chose ressentie apparaît. Elle est ressuscitée, sortie du néant.

JE SUIS riche, pauvre, sain, malade, libre,  emprisonné, étaient d’abord des impressions ou des conditions ressenties avant qu’elles ne deviennent des expressions visibles.

Votre monde est votre conscience matérialisée. Ne perdez pas de temps à essayer de changer l’extérieur; changer l’intérieur ou l’impression, et l’extérieur ou l’expression se manifestera d’elle-même.

Lorsque vous comprendrez la vérité de cette déclaration, vous saurez que vous avez trouvé le sésame perdu pour l’ouverture de chaque porte.

JE SUIS (votre conscience) est le mot magique perdu qui a été faite chair à l’image de ce que vous êtes conscient d’être.

Je SUIS Lui. En ce moment, je vous couvre d’ombre, vous le lecteur, mon temple vivant, avec ma Présence, vous poussant à une nouvelle expression. Vos désirs profonds sont mes paroles. Mes paroles sont esprit et elles sont vraies et elles ne doivent pas revenir à moi sans effet, mais doivent accomplir où jusqu’à ils sont envoyés [« Ainsi sera ma parole qui sort de ma bouche: elle ne retourne pas à moi sans effet, sans avoir exécuté accomplir ce qui me plaît, et il doit prospérer dans la chose mes desseins « , Isaïe 55:11]. Ils ne sont pas quelque chose à être élaborer.

Ce sont des vêtements que MOI, sans visage, sans forme porte. Regardez! Moi, vêtu de votre désir, me tiens à la porte (votre conscience) et je frappe. 

Si vous entendez ma voix et m’ouvrez la porte (me reconnaissez comme votre sauveur), je viendrai vers vous, souperai avec vous et vous avec moi [« Voici, je me tiens à la porte, et je frappe: si quelqu’un entend ma voix , et m’ouvre la porte, je viendrai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi , » Apocalypse 3:20].

Comment mes paroles, vos désirs, se manifesteront, ne vous concerne pas. Mes paroles se manifesteront d’une façon qui vous est inconnue [John 4:32]. Mes moyens sont insondables [Romains 11:33].

Tout ce qui est exigé de vous est de croire. Comprenez que vos désirs sont les vêtements que porte votre sauveur. Votre conviction que vous êtes maintenant ce que vous désirez être est la preuve de votre acceptation des cadeaux de la vie. Vous avez ouvert la porte à votre Seigneur, vêtu de votre désir profond, pour entrer dans le moment où vous établissez cette croyance.

« Quand vous priez, croyez que vous l’avez reçu, et il en sera ainsi » [Marc 11:24]. « Tout est possible à celui qui croit » [Marc 9:23].

Rendez possible l’impossible grâce à votre foi; et  ce qui est impossible à d’autres va s’ incarner dans votre monde.

Tous les hommes ont eu la preuve de la puissance de la foi. La foi qui déplace les montagnes est la foi en vous-même.

Aucun homme qui a foi en Dieu ne peut manquer de confiance en lui-même. Votre foi en Dieu est mesurée par votre confiance en vous-même. « Moi et le Père nous sommes un » [Jean 10:30].  L’homme et son Dieu sont un, la conscience et la manifestation sont un.

Et Dieu dit: « Qu’il y ait une étendue entre le milieu des eaux » [Genèse 1: 6]. Au milieu de tous les doutes et l’opinion instable des autres, qu’il y ait une conviction, une fermeté de votre croyance, et vous verrez  apparaître la terre sèche.

La récompense viendra à celui qui tiendra jusqu’au bout [«Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé», Matthieu 24:13]. Une conviction qui peut être ébranlée n’est pas une conviction. Votre désir sera comme les nuages ​​sans pluie à moins que vous ne croyiez.

Leonardo_Da_Vinci_-_Vergine_delle_Rocce_(Louvre)

La Vierge aux rochers – Léonardo da Vinci- 1483–1486. La Vierge représente la toute puissance du subconscient qui matérialise les désirs de l’individu.

Votre conscience inconditionnée ou Je SUIS est la Vierge Marie ( symbole du subconscient, NDT), qui n’a pas connu d’homme [Luc 1:34] et pourtant, sans l’aide de l’homme, conçut et enfanta un fils. Marie, la conscience inconditionnée, désirée, puis est devenue consciente d’être de l’état conditionné qu’elle voulait exprimer, et d’une manière inconnue pour les autres, ce désir s’est matérialisé.  Allez faire de même:  imprégnez-vous de la conscience de ce que vous désirez être et vous aussi, vous donnerez naissance à votre sauveur.

Lorsque l’Annonciation est faite, lorsque l’envie ou le désir profond s’emparent de vous, croyez qu’il sont la parole de Dieu qui cherche à se réaliser à travers vous. Ne parlez à aucun homme de cette sainte chose que vous avez conçue.

Verrouillez votre secret en vous-même et magnifiez le Seigneur (votre désir profond) [Luc 1:46]. Faites grandir ou croyez que votre désir profond est votre sauveur qui vient à vous.

Lorsque cette croyance sera si bien établie que vous vous sentez confiant des résultats, votre désir s’incarnera de lui-même. Comment cela se fera, personne ne le sait. Moi, votre désir, ai des façons de me manifester sans que vous ne deviniez comment [John 4:32]; mes voies sont insondables [Romains 11:33]. Votre désir peut être comparé à une semence, et les graines contiennent en eux-mêmes à la fois la puissance et le plan de l’expression de soi. Votre conscience est le sol. 

Ces graines ne seront plantées avec succès que si, après vous avez assumé être et avoir ce que vous désirez, vous attendez avec confiance les résultats sans une pensée anxieuse.

Simone_Martini_l'Annonciation à Marie

L’Annonciation à Marie de Simone Martini (1333). C’est la symbolique de l’Énergie Divine, votre Je SUIS, qui s’adresse au subconscient à travers le désir. Votre désir profond c’est votre Divinité qui frappe à la porte de votre conscience.

Quand j’élèverai ma conscience jusqu’à mon désir me semble naturel, j’attirerai automatiquement à moi la manifestation.

La conscience est la porte par laquelle la vie se révèle. La conscience se matérialise toujours.

Être conscient d’être ou de posséder quelque chose doit être ou avoir implique de devenir ou posséder ce dont nous sommes conscient. Par conséquent, élevez-vous à la conscience de votre désir et vous verrez automatiquement se manifester.

Pour ce faire, vous devez vous détournez (mentalement et émotionnellement, NDT) de votre identité actuelle. « Qu’il renonce à lui-même » [Marc 8:34]. 

Vous niez une chose en retirant votre d’elle. Pour abandonner une chose, un problème ou votre ego dans votre conscience, vous vous focalisez sur Dieu. Dieu étant votre JE SUIS.

Arrêtez, et sachez que Je SUIS Dieu [Psaume 46:10].

Croyez, et sentez que je SUIS. Sachez que cette Connaissance en vous, votre conscience d’être, est Dieu.

Fermez vos yeux et sentez-vous être sans visage, sans forme et sans figure. Approchez ce silence comme si c’était la chose la plus facile au monde à faire. Cette attitude assurera votre succès.

Lorsque toute la pensée de votre problème ou de votre conscience est dépassée parce que vous êtes maintenant absorbé ou perdu dans le sentiment d’être JE SUIS, puis commencez dans cet état informe de vous sentir être ce que vous désirez être, « Je SUIS ce que je SUIS ».

Consciousness

Je SUIS en vous est l’infini, l’indéfinissable

Le moment que vous atteignez un certain degré d’intensité de sorte que vous vous sentez vraiment être cette nouvelle conception, ce nouveau sentiment ou la conscience est établie et en temps voulu va se personnifier dans le monde objectif.

Cette nouvelle perception se manifestera aussi naturellement que vous exprimez aujourd’hui votre identité actuelle.

Pour exprimer les qualités d’une conscience naturellement, vous devez habiter ou de vivre au sein de cette conscience. Appropriez – vous cette conscience en devenant un avec elle.  Sentir une chose intensément, puis se reposer en toute confiance que ce soit, fera apparaître la chose dans votre monde naturellement.

« Je serais à mon poste » [Habacuc 2: 1] « et je verrai le salut du Seigneur » [2 Chroniques 20:17]. Si je tiens fermement à mon sentiment, convaincu qu’il en est ainsi, et je verrai mon désir apparaître.

« Un homme ne peut recevoir que ce qui lui a été donné du ciel » [Jean 3:27]. Rappelez-vous, le ciel est votre conscience; le Royaume des Cieux est en vous.

Voilà pourquoi vous êtes mis en garde contre tout homme appelant un homme Père; votre conscience est le Père de tout ce que vous êtes.

Encore une fois on vous dit, « ne saluez personne sur le chemin » [Luc 10: 4; 2Rois 04:29]. Ne voyez aucun homme comme une autorité. Pourquoi devriez-vous demander à l’un autre la permission d’exprimer ce que vous voulez quand vous savez désormais que votre monde, dans tous ses détails, nait au sein de vous-même et est soutenu par vous comme le seul comme centre de conception?

Votre monde entier peut être assimilé à l’espace solidifié reflétant vos croyances et vos acceptations projetées par la présence sans visage sans forme, à savoir, JE SUIS. Réduisez la totalité de la substance primordiale et il ne restera rien mais vous, une présence sans dimension, le concepteur.

Le concepteur est une loi à part. Les conceptions réalisées en vertu de cette loi ne sont pas mesurées en fonction de réalisations passées ou modifiées par les capacités actuelles car, la conception se réalise d’une manière inconnue à l’homme.

Allez à l’intérieur de vous -même et appropriez-vous secrètement la nouvelle conscience. Sentez-vous être ce que vous désirez, et les anciennes limites disparaitront aussi complètement et aussi facilement que de la neige fond lors d’un jour d’été chaud.

Vous ne vous souviendrez même pas des anciennes limitations. Elles  ne feront jamais fait partie de cette nouvelle conscience.

C’est cette renaissance à laquelle Jésus fait référence quand il a dit à Nicodème: «Vous devez naître de nouveau» [Jean 3: 7]. Ce qui signifie de passer d’un état de conscience à un autre.

« Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai » [Jean 14:13; De même, Jean 15:16; Jean 16:23]. Cela ne signifie certainement pas de répéter le not de « Jésus » ou à prononcer avec les lèvres des sons. Des millions d’individus l’ont fait encore et encore sans résultats.

Vous sentir être une chose est d’avoir demandé cette chose en son nom. Je SUIS est la Présence sans nom.

Vous sentir riche est demander pour la richesse en Son nom.

JE SUIS est sans condition. Il n’est ni riche, ni pauvre, fort, ni faible. En d’autres termes, en LUI il n’y a ni Juif, ni  grec, ni homme libre, ni homme ni femme. 

Ce sont toutes les conceptions ou les limites de l’illimité, et donc noms des anonymes.

Pour vous sentir être autre chose est de demander à l’Innommable, JE SUIS, d’exprimer ce nom ou cette nature.

« Demandez ce que vous voulez en mon nom par l’appropriation de la nature de la chose désirée et je vous le donnerai. »