La Puissance incommensurable du pardon

Forgive - mother and child hugging print by Katie m. Berggren

Pardonne – Mère et enfant qui s’embrassent – Katie M. Berggren

Si vous avez compris le message du mystique chrétien Neville Goddard, que je traduis ou de la Loi d’attraction en général que ce soit à travers Le Secret de Rhonda Byrne, ou les leçons d’Abraham Hicks ou du Dr Joseph Murphy entre autres, vous savez désormais une chose : pour manifester un désir profond, il vous faut ressentir sa réalité jusqu’à ce qu’il vous paraisse réel et qu’il se manifeste dans votre vie.
J’ai, sur ce blog, partagé nombre de techniques que j’ai moi-même éprouvées, et qui marchent de façon fantastiques. Cela peut -être la méthode Coué, les affirmations, la pratique de la Présence de Dieu, la concentration, l’imagination ou la visualisation, le ressenti du sentiment exaucé etc.

Néanmoins, nombre de personnes m’écrivent qu’ils ont du mal à ressentir leur désir manifesté ; elles n’arrivent pas à imprégner du sentiment de leur désir exaucé.

A cela, je répondrais qu’il y a à mon avis deux causes :

1) La personne n’est pas assez détendue. Je ne le répéterai pas assez, mais afin d’influer sur votre subconscient, vous devez être dans un état de réceptivité. Si vous êtes stressé, inquiet, ces émotions empêchent littéralement et sans aucun doute l’imprégnation de votre désir. «  Arrête – toi et sache que Je SUIS Dieu« – Psaume 46:10.
2) L’autre cause est probablement du fait que sa conscience profonde est remplie d’émotions négatives qui l’empêchent de ressentir correctement et profondément les  sentiments et émotions positives. Quelles peuvent être ces émotions profondément ancrées qui vous empêchent d’accéder à votre bien?

  • vos échecs passés que vous n’avez pas intégrés
  • Les humiliations que vous avez subies, les conflits dans lesquels vous vous êtes investis et qui sont non gérés et non intégrés
  • La haine ou le dégoût de l’argent, conscient ou inconscient
  • La haine ou le dégoût des gens riches, des gens qui réussissent, conscients ou inconscients
  • La haine de vous-même
  • La jalousie envers les autres
  • La peur de la réussite, du bonheur etc.
  • Le ressentiment, la peur de l’échec

Un moyen que j’ai trouvé et expérimenté avec grand succès dans ma vie personnelle est de pardonner. Pardonnez ceux qui vous ont fait du mal, pardonnez des humiliations, pardonnez-vous des échecs, pardonnez aux autres et à vous-même totalement.

Attention! Le pardon ne signifie absolument pas qu’il vous faille aimer des gens que vous n’appréciez pas, contrairement à ce qui a été diffusé par l’Église depuis des siècles. Vous ne pardonnez pas l’autre, pour lui mais pour vous-même. Le pardon signifie que vous ne laissez plus le passé empoisonner votre présent et hypothéquer votre futur.

De plus, cela ne signifie pas oublier, mais avancer. Si vous n’arrivez pas à créer et manifester vos désir, c’est très probablement, parce que votre passé, sous la forme d’émotions, vous hante et vous empêche d’être totalement présent. Laissez donc les morts enterrer les morts!

Ainsi, le pardon est une expérience magnifique. Il est le seul outil qui vous permet de vous libérer émotionnellement du passé et de reprendre conscience de votre présent et de créer un futur comme vous le désirez. Sachez que ce que vous avez subi, ou croyez avoir subi puisqu’en réalité vous l’avez créé inconsciemment, est une occasion d’être plus fort, plus intelligent, plus complexe, et plus vivant. Ces expériences vous ont modelées à la manière des héros grecs  ou personnages de légendes qui évoluaient et se renforçaient au fur et à mesure que le conte suivait son cours. Aimez donc votre histoire, intégrez les éléments douloureux et le passé n’aura plus aucun pouvoir sur vous et votre futur vous appartiendra enfin.

Guido_Reni_-_Hercules_Vanquishing_the_Hydra_of_Lerma_-_WGA19284

Hercules terrassant l’Hydre de Lerma – Guido Réni

Voici comment pardonner réellement et efficacement:

  1. Détendez – vous profondément. Assis, respirez pour cela profondément une dizaine de fois, puis  fermez les yeux et comptez à rebours de 100 à 1 en détendant tous vos muscles.
  2. Maintenant, pensez à un l’évènement du passé, qui vous fait encore mal. Préférez un évènement qui vous obsède et qui revient à chaque fois quand vous essayez de vous sentir bien. Ce peut être n’importe quoi: une rupture amoureuse, une insulte dans une cour d’école, la trahison de votre meilleure amie d’alors que vous n’avez toujours pas digérée, une licenciement injustifié. Visualisez donc l’évènement, ou la personne impliquée dans cet évènement, voyez- vous lui dire que vous lui pardonnez. Dites – le sincèrement, répétez-le lui jusqu’à ce que vous vous le sentiez. Ce peut être une dizaine , une trentaine de fois. Faites-le jusqu’ à ce que vous vous sentiez bien ou plus à l’aise.
    Vous verrez très probablement qu’alors que vous êtes en méditation, vous aurez un autre évènement difficile qui se présentera à vous. Faites de même. Pardonnez à la personne ou s’il s’agit e vous  même, pardonnez – vous. Faites-le encore et encore à mesure que les souvenirs douloureux se présentent à votre souvenir. 
    Si un souvenir positif se présente à votre conscience, remerciez-le encore d’être arrivé dans votre vie.
  3. Quand vous avez fini l’exercice, comptez de 1 à 10, et sortez de votre méditation.
  4. Si vous avez fait ce très simple exercice avec sincérité, vous verrez que l’émotion négative à l’évènement en question a fortement baissé en force.
  5. Refaites l’exercice quand vous y pensez, et quand vous en sentez le besoin. Plus vous le ferez, plus vous débarrasserez votre conscience de toute émotion, de tout sentiment, de toute croyance négative, contraire à votre bien-être et qui travaille contre vous. Elles perdront rapidement en intensité et en nécessité, et vous serez en mesure désormais de ressentir pleinement la joie, le bonheur, le plaisir afin de les manifester dans votre vie.
  6. Vous saisirez donc ensuite les paroles du Christ dans la prière du Notre Père : « Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés« . Ce n’est pas négociable.  Si vous voulez prendre la maitrise de votre futur, vous devez laisser les morts enterrer leurs morts ( Luc 9:60), et ne plus laisser le passé vous empoisonner.
  7. Vous prières, visualisations et autres exercices spirituels seront largement plus efficaces désormais. C’est le pouvoir incommensurable du pardon.
  8. Bonne expérience!

5 réflexions sur “La Puissance incommensurable du pardon

  1. Un bon moyen que j’ai découvert de diminuer la colère ou la tristesse, et de supprimer les ruminations est d’effectuer des séances d’EFT (Emotionnal Freedom Technique, en français technique de libération émotionnelle), qu’on peut apprendre via des tutos sur youtube. Caroline Dubois et Sarah Frachon proposent de super vidéos gratuites.🙂
    Le principe est de tapoter sur des points situés le long de nos méridiens tout en exprimant ce qui nous dérange. La charge émotionnelle négative liée à la pensée est alors progressivement neutralisée. Je me souviens avoir ruminé ma colère contre une personne pendant des mois et ne pas pouvoir me débarrasser de ces pensées. En faisant des rondes de tapping (tapping pour tapotements), après une séance d’une demi-heure, parfois je n’avais plus envie d’y penser pendant une semaine, c’était un soulagement! A force de persévérer les séances, j’ai fait diminuer mon sentiment jusqu’à une vague irritation supportable.

    Aimé par 1 personne

  2. je pense qu’il y a une erreur majeure de raisonnement dans ce qui sous-tend l’article, et la lecture de Hicks peut aisément le faire comprendre : le point de vibration de départ d’une personne qui s’engage dans la démarche de pardon est par essence fixé à l’opposé du sentiment espéré propre à l’ouverture du cœur. Il y a conflit entre point de vibration réel duquel la personne est prisonnière, et point virtuel décrit dans l’article : cela renforce donc de fait le mensonge inhérent à la démarche.
    Je veux ressentir vouloir pardonner ? Ce que je ressens en vérité, c’est la haine ! La démarche proposée est donc condamnée à l’échec. Ce n’est pas nous qui pardonnons, mais l’inconditionné (Dieu) en nous dont l’essence est pardon, tel que nous le savons en méditant la vie du Seigneur Jésus le Messie.
    Il est donc nécessaire de nous ouvrir à l’action du divin en reconnaissant que, seuls, nous sommes incapables d’aucune démarche autre que de faire accueil à la grâce du pardon qui peut descendre en nous (et ce malgré le fait que Dieu soit en nous). Pour s’ouvrir il n’est que de prier en contemplant le Seigneur pardonner encore et encore, lui qui n’est que pardon prions le de déposer son Esprit en nous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s